Publication "Grand Châtellerault : Leigné-les-Bois"

Leigné-les-Bois.
Publications
 
  • Mis à jour le 14 décembre 2020
 

L’inventaire du patrimoine de la commune de Leigné-les-Bois a été conduit dans le cadre d’un partenariat entre la Communauté d’Agglomération Grand Châtellerault et la Région Nouvelle-Aquitaine. Cette publication en ligne restitue les principaux résultats de cette étude.

La commune de Leigné-les-Bois est parcourue par de nombreux ruisseaux qui convergent pour rejoindre la Luire, le cours d'eau le plus important des Vals de Gartempe et Creuse. L'ensemble du territoire est relativement plat et peu boisé par rapport aux communes voisines.

Les plus anciennes traces de peuplement à Leigné-les-Bois remontent à la Préhistoire. Des silex taillés du Paléolithique ont été retrouvés dans plusieurs hameaux de la commune. Dans les textes, la mention la plus ancienne du village date de 1093. À cette époque l’église paroissiale, dédiée à Saint-Rémi, dépendait de l’abbaye de Saint-Savin-sur-Gartempe : en effet, pendant l’Ancien Régime, les abbés de Saint-Savin nommaient les curés de Leigné-les-Bois. Le territoire était morcelé en plusieurs seigneuries qui dépendaient en majorité de la baronnie de Monthoiron. L'enquête d'inventaire a permis de révéler la présence d'une motte castrale (aujourd'hui arasée) à proximité du bourg.

Avec son clocher-porche de style roman, l'église Saint- Rémi constitue le bâtiment présentant les vestiges les plus anciens de la commune. Plusieurs autres édifices, notamment les anciens manoirs situés dans les hameaux, présentent encore des traces de construction antérieures au 19e siècle. La quasi-totalité des maisons et des fermes ont été reconstruites ou remaniées au 19e ou au 20e siècle. Dans le bourg, quelques maisons de la seconde moitié du 19e siècle présentent un décor sous forme de frises sculptées.

L'inventaire de la commune a été réalisé du mois de septembre au mois de novembre 2018. Il a permis d'identifier 99 éléments du patrimoine, illustrés par près de 500 images.

Voici une publication en ligne pour découvrir son histoire, ses paysages et son patrimoine .

 

La publication en ligne

 

 

Télécharger

Voir

 
 

À la une de l'Inventaire

  • Restauration monument historique

    La restauration de l'église Saint-Eutrope de Saintes

    L’église Saint-Eutrope de Saintes vient de bénéficier d’une campagne importante de restauration, concernant l'élévation nord du monument. L’inauguration est prévue le samedi 25 juin.

  • Découvertes

    Les phares de l'estuaire de la Charente

    Sept phares ont été édifiés, entre 1680 et le début du 20e siècle, afin de guider les bateaux dans le pertuis d’Antioche et l’embouchure de la Charente... Une découverte en vidéo !

  • Actualités

    Ouverture du Jardin de Gabriel au cours de l’été 2022

    La Région Nouvelle-Aquitaine vous propose de découvrir un jardin extraordinaire : le Jardin de Gabriel à Nantillé, en Charente-Maritime. Le site sera ouvert tous les mardis et les jeudis entre le 5 juillet et le 15 septembre.

  • Découvertes

    Les forts de l'embouchure de la Charente

    Dans le but de protéger l’arsenal de Rochefort, quatorze forts et redoutes sont édifiés de part et d’autre de l’embouchure de la Charente entre la fin du 17e siècle et les années 1860... Une découverte en vidéo !

  • Les actus du LIMOUSIN

    Une nouvelle publication : « Collonges-la-Rouge : Nuances de gris et de rouge »

    La collection régionale des « Visages du patrimoine » s'enrichit d'un nouveau titre consacré la commune corrézienne de Collonges-la-Rouge.

  • Découvertes

    Les ports et la navigation sur la Charente

    Le fleuve Charente, naturellement navigable entre Cognac et son embouchure, a de tout temps favorisé les échanges entre la côte et l’arrière-pays... Une découverte en vidéo !