La Villa des Îles : l'histoire extraordinaire de Marie Alphonsine Brouard

La Villa des Îles à Vicq-sur-Gartempe.
Découvertes
 
  • Mis à jour le 5 septembre 2014
 

À l'entrée du bourg de Vicq, dominant la Gartempe, se dresse une maison hors du commun : la Villa des Îles. Construite en 1906, dans un style Art Nouveau exceptionnel pour une commune éloignée du littoral et des centres urbains, elle témoigne de l'étonnante ascension sociale de sa propriétaire : Marie Alphonsine Brouard.

 

Une enfance pauvre à Vicq

Marie Alphonsine est née le 28 novembre 1849 à Vicq-sur-Gartempe, fille de Silvain Brouard, laboureur puis journalier, et d'Anne Dorin, domestique. Elle est la cinquième de dix enfants issus de trois mariages différents. Sa mère décède le 22 mars 1853, alors qu'elle n'a que trois ans. En 1856, Jules et Narcisse, deux de ses frères, âgés de 9 et 15 ans, sont déclarés mendiants lors du recensement de la population.

 


Voir la vidéo sur Dailymotion

 

La réussite à Paris

Les époux Guyard, détail des deux verrières de la chapelle funéraire.

Entre 1861 et 1866, Marie Alphonsine quitte le domicile familial pour travailler à Paris, où l'on perd sa trace pendant quelques années.
Le 25 novembre 1882, elle se marie dans le 11e arrondissement avec François Guyard, né le 9 septembre 1847 à Marsannay-la-Côte (Côte-d'Or), fils de vigneron.
Le couple habite ensuite rue des Petits-Ponts à Pantin, où François Guyard travaille comme directeur d'usines pour l'entreprise de grande distribution Félix Potin.
Les époux Guyard s'enrichissent.

 

Le retour au village natal

Dès 1904, les époux Guyard décident de s'installer dans la commune natale de Marie Alphonsine. Ils achètent plusieurs terrains à l'entrée du bourg de Vicq-sur-Gartempe, à proximité de la rivière et du pont, pour y construire une villa. Les premiers plans, signés le 26 novembre 1904 par Féron, architecte à Pantin, ne conviennent pas aux époux qui désirent une demeure plus prestigieuse. De nouveaux plans, établis début 1905 et montrant des lucarnes richement décorées, ne seront jamais réalisés.

L'immeuble Félix Potin construit en 1904, rue de Rennes à Paris, par l'architecte Paul Aucher, dans le style Art nouveau. Photo Siren-Com.

Par son travail, François Guyart ne peut méconnaître l'immeuble Félix Potin, qui vient d'être construit rue de Rennes à Paris, dans le style Art nouveau. Ce mouvement artistique est alors très en vogue dans les grandes villes. Probablement séduits par ce style, les époux Guyart imaginent un nouveau projet et demandent à un architecte plus proche de Vicq d'en réaliser les plans. Ils font ainsi appel à Ferdinand Milord, né en 1849 à Angles-sur-l'Anglin, architecte à Châtellerault. Celui-ci ne conserve des anciens plans que l'aménagement intérieur et propose un projet plus ambitieux, moderne et inventif. Il complexifie la toiture et transforme complètement les élévations, y intégrant de nombreux décors, en s'inspirant de l'Art nouveau. Il orne ainsi la villa de formes et de matériaux caractéristiques de ce mouvement artistique : couleurs et lignes courbes inspirées de la nature, pierre, bois, fer, brique, céramique et verre.

La construction de la villa débute en 1906 – cette date est inscrite sur une des lucarnes – et se poursuit en 1907. D'importants remblais, soutenus par des murs hauts de six mètres, sont aménagés pour surélever la villa et éviter les inondations. Un jardin, composé d'allées courbes et d'un kiosque, est dessiné en bordure de la villa, surplombant la Gartempe et ses îles. Pendant toute la durée des travaux, les époux Guyart résident à Pantin. Ils s'installent à Vicq probablement en 1907 et s'engagent, lors des années suivantes, dans des travaux concernant l'environnement immédiat de la villa : grilles de clôture, caniveaux et dépendances au nord de la route.

François Guyard décède en 1912. Marie Alphonsine lui survit de nombreuses années et réside dans la villa jusqu'à la fin de ses jours. Ayant perdu deux neveux pendant la Première Guerre mondiale, elle finance le monument aux morts de Vicq et y apose sur une plaque cette inscription : "don de Me Guyard, en souvenir de son mari, en mémoire de ses neveux [...]". Elle décède en 1932, elle est inhumée avec son époux dans une chapelle funéraire du cimetière de Vicq.
 

Feuilleter l'album-photos


 

Voir

Localiser

Auteur : Yann Ourry

 

 
 

À la une de l'Inventaire

  • Publications en ligne

    Vallée de la Gartempe : NALLIERS

    Découvrez dans cette publication en ligne l'histoire, les paysages et le patrimoine de la commune de Nalliers, profondément liés la Gartempe.

  • Découvertes

    La « maison du médecin » à Saint-Pierre-de-Maillé

    En 1936, la commune de Saint-Pierre-de-Maillé déplorait une pénurie de médecins et décidait d'y répondre en construisant un logement...

  • Publications en ligne

    Diaporama de la conférence "Les monuments aux morts de la vallée de la Gartempe"

    Le diaporama de la conférence proposée le 13 septembre par Véronique Dujardin, conservatrice du patrimoine à la Région Nouvelle-Aquitaine, est en ligne...