Grand Châtellerault

Vals de Gartempe et Creuse
 
  • Mis à jour le 18 mars 2021
 

Château du Haut Clairvaux. © Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Communauté d’agglomération de Grand Châtellerault. Clarisse Lorieux.

Entre Touraine et Poitou, constituant le quart nord-est du département de la Vienne, la communauté d’agglomération de Grand Châtellerault est née le 1er janvier 2017 par l’extension de la communauté d’agglomération du pays châtelleraudais, englobant trois anciennes communautés de communes : le Lencloîtrais à l’ouest, les Portes du Poitou au nord et les Vals de Gartempe et Creuse à l’est.

Le territoire est traversé par la Vienne, du sud au nord, et quelques affluents structurants : l’Envigne à l’ouest, la Creuse à l’est. Composé de 47 communes, Châtellerault (32 000 habitants) en est la ville centre. Le reste du territoire est essentiellement rural et ses paysages sont très variés : plaines agricoles à l’ouest, vallées accidentées à l’est, architecture d’influence ligérienne au nord, plutôt poitevine au sud. Le patrimoine bâti y est également riche et diversifié, né et façonné par la situation du territoire au carrefour de plusieurs régions historiques : le Poitou, la Touraine et le Berry.

L'enquête d'inventaire du patrimoine

Depuis 2004, les régions ont la possibilité de confier aux collectivités territoriales ou aux groupements de collectivités qui en font la demande la conduite des opérations d’inventaire général.

Dans ce cadre, la communauté d’agglomération de Grand Châtellerault a souhaité poursuivre avec la Région Nouvelle-Aquitaine l’opération d’inventaire général de son territoire commencée par la Région en 2011 et poursuivie par la communauté de communes Vals de Gartempe et Creuse en 2015. La communauté d’agglomération de Grand Châtellerault est désormais en charge de l’inventaire de son territoire, au sein du service Patrimoine – Pays d’Art et d’Histoire.

Cette opération permet d’identifier le patrimoine culturel du territoire dans toute sa diversité en montrant comment il a évolué sur le temps long et en le replaçant dans son contexte urbain ou rural et paysager.

L'opération est menée par Clarisse Lorieux et Paul Maturi, chargés d'études à la communauté d'agglomération du Grand Châtellerault en collaboration avec le Service Patrimoine et Inventaire de la Région Nouvelle-Aquitaine, qui en assure le contrôle scientifique et technique.

Les communes du Grand Châtellerault

En orange les communes étudiées, en vert, celles qui seront étudiées dans le cadre de la convention relative à l’opération d’inventaire pour la période 2019-2022.

La commune de La Bussière n'a pas intégré la communauté d'agglomération de Grand Châtellerault, mais avait été étudiée dans le cadre de l'inventaire des Vals de Gartempe et Creuse.

Voir

 
 

À la une de l'Inventaire

  • Actualités

    Conférence de restitution de l'inventaire du patrimoine de Chenevelles le vendredi 10 décembre

    Le Pays d’Art et d’Histoire de Grand Châtellerault vous propose une conférence pour (re)découvrir le patrimoine de Chenevelles.

  • Découvertes

    Les écoles et les mairies dans les communes rurales des Vals de Saintonge

    Au 19e siècle apparaît un type architectural pour les écoles et les mairies. Illustration de ce phénomène en Vals de Saintonge.

  • Publications en ligne

    Diaporama de la conférence du 16 septembre 2021 à Saint-Jean-de-Liversay

    Découvrez en ligne le diaporama de la conférence présentant les résultats de l'inventaire du patrimoine de la commune.

  • Découvertes

    Le Jardin de Gabriel s'ouvre aux scolaires

    Le Jardin de Gabriel a récemment accueilli deux classes des écoles voisines de Saint-Hilaire-de-Villefranche et Brizambourg. Une quarantaine d’élèves de CM1-CM2 ont pu découvrir l’univers insolite et poétique créé par Gabriel Albert.

  • Découvertes

    Une exposition inédite des sculptures de Gabriel Albert au Musée Cécile Sabourdy

    Intitulée « Le ciment des rêves, l’univers sculpté de Gabriel Albert », cette exposition exceptionnelle ouvrira ses portes le mercredi 19 mai, pour toute l’année.

  • Découvertes

    La restauration d'une statue de danseuse par une étudiante de l'Ecole d'art et de design TALM-Tours

    En vertu du partenariat conclu entre la Région et l’école, Marion Benda a choisi pour son mémoire de fin d’études de restaurer une statue en ciment du Jardin de Gabriel.