Lancement de l'inventaire du patrimoine de la vallée de la Sèvre Niortaise

La Sèvre Niortaise à Coulon. © Région Aquitaine Limousin Poitou-Charentes, inventaire du patrimoine culturel / R. Jean, 2010.
Évènements
 
  • Mis à jour le 17 mars 2016
 

 

La Sèvre niortaise parcourt plus de 150 km depuis sa source à Sepvret, dans les Deux-Sèvres, jusqu'à la baie de l'Aiguillon, en Charente-Maritime. Sur les deux tiers de sa longueur, elle traverse le Marais poitevin, deuxième plus grande zone humide de l'Hexagone, dont elle est l'axe structurant. Ses rives recèlent une grande part de la richesse écologique, historique et patrimoniale du Marais. C'est pourquoi la Région a décidé de lancer une opération d'inventaire du patrimoine des communes riveraines de la Sèvre Niortaise et du Mignon situées sur ce territoire.

Une nouvelle opération d'inventaire du patrimoine...

Conduit par Yannis Suire, conservateur du patrimoine à la Région Aquitaine Limousin Poitou-Charentes, l'inventaire du patrimoine culturel de la vallée de la Sèvre Niortaise porte sur  une zone d'environ un kilomètre de part et d'autre de la Sèvre Niortaise et de son affluent, le Mignon, dans la traversée du Marais poitevin, depuis Niort et La Grève-sur-le-Mignon jusqu'à la baie de l'Aiguillon. Sont concernées les 13 communes du Marais riveraines de la Sèvre Niortaise et du Mignon situées dans les Deux-Sèvres (Niort, Magné, Coulon, Sansais, Le Vanneau-Irleau, Arçais, Saint-Hilaire-la-Palud) et en Charente-Maritime (La Grève-sur-le-Mignon, La Ronde, Taugon, Saint-Jean-de-Liversay, Marans et Charron).

... qui s'inscrit dans un programme de valorisation des vallées

Cette nouvelle opération d'inventaire, qui démarre après celle la vallée de la Charente, s'intègre dans un programme de valorisation des vallées qui structurent le territoire régional et participent à son développement touristique. Ces trois opérations ont pour objectif principal de mettre en évidence les relations entre les habitants et leur environnement.

Les 13 communes qui seront étudiées

D'est en ouest :

  • Niort, les bords de Sèvre
  • Magné
  • Coulon
  • Sansais
  • Le Vanneau-Irleau
  • Arçais
  • Saint-Hilaire-la-Palud
  • La Grève-sur-le-Mignon
  • La Ronde
  • Taugon
  • Saint-Jean-de-Liversay
  • Marans
  • Charron

Paysage de marais mouillés. © Région Aquitaine Limousin Poitou-Charentes, inventaire du patrimoine culturel / G. Renaud, 1998.

Photographies, sauf mention contraire : Région Aquitaine Limousin Poitou-Charentes, inventaire du patrimoine culturel / Yannis Suire.


Télécharger


Voir

 
 

À la une de l'Inventaire

  • Actualités

    Conférence de restitution de l'inventaire du patrimoine de Chenevelles le vendredi 10 décembre

    Le Pays d’Art et d’Histoire de Grand Châtellerault vous propose une conférence pour (re)découvrir le patrimoine de Chenevelles.

  • Découvertes

    Les écoles et les mairies dans les communes rurales des Vals de Saintonge

    Au 19e siècle apparaît un type architectural pour les écoles et les mairies. Illustration de ce phénomène en Vals de Saintonge.

  • Publications en ligne

    Diaporama de la conférence du 16 septembre 2021 à Saint-Jean-de-Liversay

    Découvrez en ligne le diaporama de la conférence présentant les résultats de l'inventaire du patrimoine de la commune.

  • Découvertes

    Le Jardin de Gabriel s'ouvre aux scolaires

    Le Jardin de Gabriel a récemment accueilli deux classes des écoles voisines de Saint-Hilaire-de-Villefranche et Brizambourg. Une quarantaine d’élèves de CM1-CM2 ont pu découvrir l’univers insolite et poétique créé par Gabriel Albert.

  • Découvertes

    Une exposition inédite des sculptures de Gabriel Albert au Musée Cécile Sabourdy

    Intitulée « Le ciment des rêves, l’univers sculpté de Gabriel Albert », cette exposition exceptionnelle ouvrira ses portes le mercredi 19 mai, pour toute l’année.

  • Découvertes

    La restauration d'une statue de danseuse par une étudiante de l'Ecole d'art et de design TALM-Tours

    En vertu du partenariat conclu entre la Région et l’école, Marion Benda a choisi pour son mémoire de fin d’études de restaurer une statue en ciment du Jardin de Gabriel.