Lancement de l'inventaire du patrimoine de la vallée de la Sèvre Niortaise

La Sèvre Niortaise à Coulon. © Région Aquitaine Limousin Poitou-Charentes, inventaire du patrimoine culturel / R. Jean, 2010.
Évènements
 
  • Mis à jour le 17 mars 2016
 

 

La Sèvre niortaise parcourt plus de 150 km depuis sa source à Sepvret, dans les Deux-Sèvres, jusqu'à la baie de l'Aiguillon, en Charente-Maritime. Sur les deux tiers de sa longueur, elle traverse le Marais poitevin, deuxième plus grande zone humide de l'Hexagone, dont elle est l'axe structurant. Ses rives recèlent une grande part de la richesse écologique, historique et patrimoniale du Marais. C'est pourquoi la Région a décidé de lancer une opération d'inventaire du patrimoine des communes riveraines de la Sèvre Niortaise et du Mignon situées sur ce territoire.

Une nouvelle opération d'inventaire du patrimoine...

Conduit par Yannis Suire, conservateur du patrimoine à la Région Aquitaine Limousin Poitou-Charentes, l'inventaire du patrimoine culturel de la vallée de la Sèvre Niortaise porte sur  une zone d'environ un kilomètre de part et d'autre de la Sèvre Niortaise et de son affluent, le Mignon, dans la traversée du Marais poitevin, depuis Niort et La Grève-sur-le-Mignon jusqu'à la baie de l'Aiguillon. Sont concernées les 13 communes du Marais riveraines de la Sèvre Niortaise et du Mignon situées dans les Deux-Sèvres (Niort, Magné, Coulon, Sansais, Le Vanneau-Irleau, Arçais, Saint-Hilaire-la-Palud) et en Charente-Maritime (La Grève-sur-le-Mignon, La Ronde, Taugon, Saint-Jean-de-Liversay, Marans et Charron).

... qui s'inscrit dans un programme de valorisation des vallées

Cette nouvelle opération d'inventaire, qui démarre après celle la vallée de la Charente, s'intègre dans un programme de valorisation des vallées qui structurent le territoire régional et participent à son développement touristique. Ces trois opérations ont pour objectif principal de mettre en évidence les relations entre les habitants et leur environnement.

Les 13 communes qui seront étudiées

D'est en ouest :

  • Niort, les bords de Sèvre
  • Magné
  • Coulon
  • Sansais
  • Le Vanneau-Irleau
  • Arçais
  • Saint-Hilaire-la-Palud
  • La Grève-sur-le-Mignon
  • La Ronde
  • Taugon
  • Saint-Jean-de-Liversay
  • Marans
  • Charron

Paysage de marais mouillés. © Région Aquitaine Limousin Poitou-Charentes, inventaire du patrimoine culturel / G. Renaud, 1998.

Photographies, sauf mention contraire : Région Aquitaine Limousin Poitou-Charentes, inventaire du patrimoine culturel / Yannis Suire.


Télécharger


Voir

 
 

À la une de l'Inventaire

  • Restauration monument historique

    La restauration de l'église Saint-Eutrope de Saintes

    L’église Saint-Eutrope de Saintes vient de bénéficier d’une campagne importante de restauration, concernant l'élévation nord du monument. L’inauguration est prévue le samedi 25 juin.

  • Découvertes

    Les phares de l'estuaire de la Charente

    Sept phares ont été édifiés, entre 1680 et le début du 20e siècle, afin de guider les bateaux dans le pertuis d’Antioche et l’embouchure de la Charente... Une découverte en vidéo !

  • Actualités

    Ouverture du Jardin de Gabriel au cours de l’été 2022

    La Région Nouvelle-Aquitaine vous propose de découvrir un jardin extraordinaire : le Jardin de Gabriel à Nantillé, en Charente-Maritime. Le site sera ouvert tous les mardis et les jeudis entre le 5 juillet et le 15 septembre.

  • Découvertes

    Les forts de l'embouchure de la Charente

    Dans le but de protéger l’arsenal de Rochefort, quatorze forts et redoutes sont édifiés de part et d’autre de l’embouchure de la Charente entre la fin du 17e siècle et les années 1860... Une découverte en vidéo !

  • Les actus du LIMOUSIN

    Une nouvelle publication : « Collonges-la-Rouge : Nuances de gris et de rouge »

    La collection régionale des « Visages du patrimoine » s'enrichit d'un nouveau titre consacré la commune corrézienne de Collonges-la-Rouge.

  • Découvertes

    Les ports et la navigation sur la Charente

    Le fleuve Charente, naturellement navigable entre Cognac et son embouchure, a de tout temps favorisé les échanges entre la côte et l’arrière-pays... Une découverte en vidéo !