La renaissance d'une statue de la cathédrale d'Angoulême que l'on croyait disparue…

Détail de la statue de Jean Degoullons installée dans le Trésor de la cathédrale d'Angoulême, mis en scène par l'artiste Jean-Michel Othoniel  en 2016. http://www.othoniel.fr/mobile/fr/projets/commandes
Découvertes
 
  • Mis à jour le 23 février 2018
 

Dans le Trésor de la cathédrale d'Angoulême, récemment mis en scène par l'artiste Jean-Michel Othoniel, une statue du 17e siècle que l'on croyait disparue a retrouvé une seconde jeunesse. Cette œuvre du sculpteur parisien Jean Degoullons (ou Dugoulon) occupe désormais une place de choix dans la salle du Lapidaire.

Une statue signée Jean Degoullons et datée de 1679...

Une belle statue en pierre figurant la Vierge à l'Enfant Jésus a été retrouvée en 2011 dans le jardin de la maison diocésaine à Angoulême, où elle reposait visiblement depuis longtemps. Entièrement recouverte de mousses, elle semblait vouée à disparaître, tant son état était dégradé.

La statue aurait pu passer inaperçue si elle n'avait pas été signée et datée de la main de celui qui l'a réalisée : « IOANNES/DEGOVLLONS/PARISINVS/FACIEBAT/1679 », qui peut être traduit par « JEAN DE GOULLONS DE PARIS M'A FAIT, 1679 ».

Détail de la statue restaurée de la Vierge à l'Enfant. © Amélie Chédeville, restauratrice, 2011.


… provenant de la cathédrale Saint-Pierre

Des documents conservés aux Archives départementales de la Charente permettent de retracer l'histoire de cette statue, qui provient de la cathédrale, et plus précisément de la chapelle des Trois-Maries. Elle est commanditée le 24 mai 1679 par les membres du chapitre cathédral, qui veulent doter cette chapelle d'un retable en pierre de Voeuil et l'orner d'une « Nostre Dame assise, avec son enfant Jésus, qui sera plus grande que le naturel ». La statue, destinée à prendre place dans la niche du retable, doit compléter celles déjà existantes des trois Marie (Madeleine, Salomé et Jacobé), lesquelles seront placées sur le fronton et au-dessus des colonnes. Cependant, un acte notarié du 26 juillet 1679 (minute de Jacques Gibault, 2 E 698) indique que Degoullons laisse l'exécution du retable au sculpteur limougeaud François Claude, dit Le Lorrain.

La belle endormie, ...

En 1751, la chapelle des Trois-Maries, dont la voûte menace de s'effondrer, est vidée de tout ce qu'elle contient. C'est probablement à cette époque que la statue est déplacée dans le jardin de la maison diocésaine, où elle sera retrouvée près de trois siècles plus tard.

… retrouvée et restaurée en 2011, ...

Lorsqu'elle est découverte dans le jardin, la statue est très dégradée : la tête de la Vierge gît sur le sol, les bras des personnages et la jambe gauche de l'enfant Jésus ont disparu, la pierre présente de nombreuses fissures et des délitements et une mousse verte recouvre l'ensemble de la sculpture.

Le travail exemplaire de la restauratrice, Amélie Chédeville, a permis non seulement de restaurer et de consolider la statue, mais aussi de mettre en évidence la qualité d'exécution du sculpteur.

La statue a été taillée dans un bloc de pierre blanche extraite des carrières de Voeuil situées au sud d'Angoulême. Elle figure la Vierge Marie assise tenant sur son côté gauche l'Enfant Jésus debout et nu. Son pied gauche posé en avant de la base et vêtue d'un drapé aux plis savamment travaillés, la Vierge penche la tête sur son côté droit tandis que son fils incline la sienne à l'opposé.


… est désormais à l'honneur dans le Trésor de la cathédrale

Disparue depuis plus de 260 ans, la statue a retrouvé sa place à la cathédrale d'Angoulême, mise à l'honneur dans la salle du Lapidaire du Trésor, scénographié par Jean-Michel Othoniel et inauguré en septembre 2016.


Jean Degoullons, sculpteur et peintre parisien

Jean Degoullons (ou Dugoulon) est un sculpteur et un peintre actif au 17e siècle à Paris, où il meurt en 1687. Nommé membre de l'académie de Saint-Luc (confrérie des peintres et sculpteurs de Paris) en 1671, il est connu pour avoir travaillé aux châteaux de Saint-Germain-en-Laye et de Versailles. Il réalise pour ces édifices des sculptures, des chapiteaux et des vases en marbre.
Ses œuvres sont parfois confondues avec celles de son fils, Jules, sculpteur sur bois, qui exécuta de nombreux ouvrages de boiserie pour les châteaux de Fontainebleau, Marly, Meudon et Versailles, et réputé aussi pour avoir réalisé les stalles de Notre-Dame de Paris et celles de la cathédrale d'Orléans.

En 1677-1678, Jean Degoullons réside avec son épouse Marie Anne Dumont à Angoulême, dans la paroisse Notre-Dame de Beaulieu, où deux de leurs enfants sont nés : Charlotte Elisabeth en avril 1677 et Charlotte en décembre 1678. C'est à cette époque qu'il réalise la statue de la cathédrale. En 1684, il est de retour à Paris.

Auteur : Thierry Allard, février 2018.


Bibliographie

  • Biais, Émile. « Les artistes angoumoisins depuis la Renaissance jusqu'à la fin du dix-huitième siècle ». Réunion des Sociétés des Beaux-Arts des départements, 1890, p. 723.
  • De Fleury, Paul. « Documents inédits pour servir à l'histoire des arts en Angoumois publiés d'après les originaux », Bulletin de la Société archéologique et historique de la Charente, 1881, tome IV, p. 129-132.
  • Lami, Stanislas. Dictionnaire des sculpteurs de l'école française sous le règne de Louis XIV. Paris, 1906, p. 169-170.
  • Nanglard, Joseph. Pouillé historique du diocèse d'Angoulême, tome 1, p. 281.

Voir

 
 

À la une de l'Inventaire

  • Publications en ligne

    Grand Châtellerault : Coussay-les-Bois

    Découvrez dans cette publication en ligne l'histoire, les paysages et le patrimoine de la commune de Coussay-les-Bois, dont le château de la Vervolière a vu grandir le futur cardinal de Richelieu...

  • Statuaire publique

    Alexandre Lemoine, entrepreneur et franc-maçon poitevin

    Alexandre Lemoine aurait pu être un entrepreneur en maçonnerie ordinaire s'il n'avait pas affiché sur sa tombe son appartenance à la loge maçonnique poitevine La Solidarité...

  • Ressources

    Vallée de la Sèvre Niortaise : Charron

    L'inventaire du patrimoine des rives de la Sèvre Niortaise sur la commune de Charron est terminé. Découvrez en ligne les éléments étudiés et l'album.

  • Ressources

    Les Vals de Saintonge

    En partenariat avec la Région Nouvelle-Aquitaine, la Communauté de Communes des Vals de Saintonge mène l'inventaire du patrimoine de l'ensemble de son territoire. Découvrez en ligne les éléments étudiés à ce jour.

  • Actualités

    "Le Jardin de Gabriel : premiers travaux, un éclat retrouvé", le clip

    Après le film voici le clip sur les premiers travaux de restauration réalisés par la Région Nouvelle-Aquitaine depuis novembre 2017...