Monuments disparus : Ancien café de la Paix à Poitiers (Vienne)

Le café de la Paix à Poitiers, vers 1907, photographié par Hélène Plessis-Vieillard. © Région Nouvelle-Aquitaine, inventaire du patrimoine culturel / Legs Hélène Plessis-Vieillard.
Découvertes
 
  • Mis à jour le 15 septembre 2016
 

Les bâtiments des établissements commerciaux font souvent l'objet de transformations successives, liées et à leur modernisation ou aux changements d'activité. Pour en témoigner, petite histoire en images de l'ancien café de la Paix à Poitiers, devenu banque...

Un café sur la place d'Armes...

Entre la fin du 19e siècle et les années 1970, à Poitiers, le café de la Paix occupait un immeuble du côté nord de la place d'Armes, actuelle place du Maréchal-Leclerc.

Photographies de 1972 montrant l'intérieur du café de la Paix. © Région Nouvelle-Aquitaine, inventaire du patrimoine culturel / Alain Maulny. Cliquez sur chaque image pour l'agrandir.


... aujourd'hui devenu banque

Vendu en 1972 au Crédit Commercial de France, cet immeuble est aujourd'hui le siège d'une autre banque, HSBC. Mais la configuration des bâtiments n'a pas changé : à gauche de la rue du Plat-d'Étain, on trouve encore une maison ancienne, qui peut dater du 18e siècle, et qui héberge un café au rez-de-chaussée, puis la banque HSBC, puis un autre bâtiment qui lui aussi est resté identique dans son allure générale.

Photographies de 2016 de l'ancien café, devenu la banque. © Région Nouvelle-Aquitaine, inventaire du patrimoine culturel / Christian Rome, 2016. Cliquez sur chaque image pour l'agrandir.


Un des nombreux cafés de la Paix...

Il existe toujours à Poitiers un café de la Paix : c'est l'établissement situé à l'angle de la place et de la rue des Grandes-Écoles qui a désormais pris ce nom.

Sous le Second Empire et la Troisième République, beaucoup de cafés et d'hôtels portaient ce nom-là. Paix et commerce vont de compagnie.... À Paris, un café de la Paix date de 1862 ; celui de Rochefort a été fondé en 1896, celui de La Rochelle, en 1900. À Arras, on trouve un café de la Paix avant 1902…

… photographié vers 1907 par la fille des propriétaires, Hélène Plessis-Vieillard

À Poitiers, le café de la Paix était la propriété de Joseph Plessis et de son épouse Mélanie, née Vieillard. Leur fille Hélène, photographe auprès des musées de Poitiers et des « Beaux-Arts », a laissé des images de sa vitrine et de quelques-uns des employés, au tout début du 20e siècle.

Photographies d'Hélène Plessis-Vieillard, début du 20e siècle. © Région Nouvelle-Aquitaine, inventaire du patrimoine culturel / Legs Hélène Plessis-Vieillard. Cliquez sur chaque image pour l'agrandir.


Et… encore auparavant…


Auteur du texte : Marie-Paule Dupuy, septembre 2016.


Bibliographie

Voir

Localiser

 
 

À la une de l'Inventaire

  • Restauration monument historique

    La restauration de l'église Saint-Eutrope de Saintes

    L’église Saint-Eutrope de Saintes vient de bénéficier d’une campagne importante de restauration, concernant l'élévation nord du monument. L’inauguration est prévue le samedi 25 juin.

  • Découvertes

    Les phares de l'estuaire de la Charente

    Sept phares ont été édifiés, entre 1680 et le début du 20e siècle, afin de guider les bateaux dans le pertuis d’Antioche et l’embouchure de la Charente... Une découverte en vidéo !

  • Actualités

    Ouverture du Jardin de Gabriel au cours de l’été 2022

    La Région Nouvelle-Aquitaine vous propose de découvrir un jardin extraordinaire : le Jardin de Gabriel à Nantillé, en Charente-Maritime. Le site sera ouvert tous les mardis et les jeudis entre le 5 juillet et le 15 septembre.

  • Découvertes

    Les forts de l'embouchure de la Charente

    Dans le but de protéger l’arsenal de Rochefort, quatorze forts et redoutes sont édifiés de part et d’autre de l’embouchure de la Charente entre la fin du 17e siècle et les années 1860... Une découverte en vidéo !

  • Les actus du LIMOUSIN

    Une nouvelle publication : « Collonges-la-Rouge : Nuances de gris et de rouge »

    La collection régionale des « Visages du patrimoine » s'enrichit d'un nouveau titre consacré la commune corrézienne de Collonges-la-Rouge.

  • Découvertes

    Les ports et la navigation sur la Charente

    Le fleuve Charente, naturellement navigable entre Cognac et son embouchure, a de tout temps favorisé les échanges entre la côte et l’arrière-pays... Une découverte en vidéo !