Monuments disparus : Fabrique de jardin à Scorbé-Clairvaux (Vienne)

Découvertes
 
  • Mis à jour le 23 juillet 2015
 

À toute époque, les parcs et les jardins de quelque importance ont été agrémentés de fabriques, petits édifices qui reflètent les goûts architecturaux du moment. Au lieu-dit l'Hermitage, à Scorbé-Clairvaux, s'élevait il y a trente ans une originale et modeste construction appelée "rendez-vous de chasse".

En moellons très irréguliers et succinctement cimentés, elle présentait une porte et deux fenêtres en rez-de-chaussée. Ces trois ouvertures étaient en ogive ; l'huisserie des fenêtres, reprenant ce dessin, s'achevait à son tour par un entrelacement de trois arcs brisés. À l'arrière avait été ajouté un appentis. À l'étage, une porte-fenêtre ouvrait sur un balcon en rondins ; la pièce était aussi éclairée d'une petite fenêtre rectangulaire et à l'arrière, de deux ouvertures, au-dessus de l'appentis. L'avancée du toit, couvert de tuiles plates, débordait largement des élévations. Elle était soutenue par des rondins irréguliers qui n'étaient pas implantés à la même hauteur.
L'intérieur était entièrement lambrissé de lattes très menues, disposées en voûte d'arêtes complexes. Sa clé s'épanouissait en huit branches, peut-être destinées à supporter un luminaire. Cette disposition à facettes se voit encore aux plafonds de certaines églises slaves rustiques, où les planches sont juxtaposées en arabesques.
Ainsi, cet étonnant rendez-vous de chasse cumulait les apparences de l'art brut, du style néo-gothique et du goût pour les décors à la manière slave.

Deux constructions du département de la Vienne présentent des ressemblances avec cet édicule. L'une est l'Hermitage de Lussac-les-Châteaux : même nom invitant au repos, voire au recueillement, même construction en moellons bruts. Cependant, à Lussac, les fenêtres sont remplacées par des niches, non pas néo-gothiques, mais en plein cintre. Et surtout l'édifice est bien plus imposant.
L'autre en revanche, une maison de la Cueille-Aiguë à Poitiers, est presque semblable. Elle aussi est toute en hauteur, en moellons bruts, avec une fenêtre dessinée contrastant avec ces derniers, et couverte d'une toiture à deux pans. Et l'originalité des rondins de Scorbé a son équivalent dans les sculptures antiques réemployées aux angles supérieurs des élévations.

Auteur : Marie-Paule Dupuy

 
 

À la une de l'Inventaire

  • Publications

    Publication "Focus Dangé-Saint-Romain"

    La publication sur le patrimoine de la commune de Dangé-Saint-Romain vient d'être mise en ligne. Découvrez l'histoire, les paysages et le patrimoine de cette commune de la Communauté d'Agglomération Grand Châtellerault.

  • Actualités

    Le Vanneau-Irleau

    L'inventaire d'une nouvelle commune débute actuellement dans le cadre de l'opération d'inventaire de la vallée de la Sèvre Niortaise. La commune du Vanneau-Irleau, dans les Deux-Sèvres, est étudiée à partir de septembre 2022.

  • Découvertes

    Les châteaux et manoirs de Persac

    Treize châteaux, manoirs et demeures de villégiature, dont la construction s’étale entre la fin du Moyen-Age et la fin du 19e siècle, voire au tout début du 20e, ont été repérés sur la commune de Persac...

  • Statuaire publique

    Le portrait de Samuel Périvier à Angles-sur-l'Anglin : une oeuvre inédite d'un général-sculpteur, devenu député, Eugène Riu

    Ce sculpteur au parcours étonnant a pu être identifié grâce à l'opération d'inventaire de la statuaire publique.

  • Actualités

    Availles-Limouzine

    L'inventaire du patrimoine des communes de la vallée de la Vienne se poursuit, à partir de juin 2022, par l’étude de la commune d'Availles-Limouzine.