Monuments disparus : Fabrique de jardin à Scorbé-Clairvaux (Vienne)

Découvertes
 
  • Mis à jour le 23 juillet 2015
 

À toute époque, les parcs et les jardins de quelque importance ont été agrémentés de fabriques, petits édifices qui reflètent les goûts architecturaux du moment. Au lieu-dit l'Hermitage, à Scorbé-Clairvaux, s'élevait il y a trente ans une originale et modeste construction appelée "rendez-vous de chasse".

En moellons très irréguliers et succinctement cimentés, elle présentait une porte et deux fenêtres en rez-de-chaussée. Ces trois ouvertures étaient en ogive ; l'huisserie des fenêtres, reprenant ce dessin, s'achevait à son tour par un entrelacement de trois arcs brisés. À l'arrière avait été ajouté un appentis. À l'étage, une porte-fenêtre ouvrait sur un balcon en rondins ; la pièce était aussi éclairée d'une petite fenêtre rectangulaire et à l'arrière, de deux ouvertures, au-dessus de l'appentis. L'avancée du toit, couvert de tuiles plates, débordait largement des élévations. Elle était soutenue par des rondins irréguliers qui n'étaient pas implantés à la même hauteur.
L'intérieur était entièrement lambrissé de lattes très menues, disposées en voûte d'arêtes complexes. Sa clé s'épanouissait en huit branches, peut-être destinées à supporter un luminaire. Cette disposition à facettes se voit encore aux plafonds de certaines églises slaves rustiques, où les planches sont juxtaposées en arabesques.
Ainsi, cet étonnant rendez-vous de chasse cumulait les apparences de l'art brut, du style néo-gothique et du goût pour les décors à la manière slave.

Deux constructions du département de la Vienne présentent des ressemblances avec cet édicule. L'une est l'Hermitage de Lussac-les-Châteaux : même nom invitant au repos, voire au recueillement, même construction en moellons bruts. Cependant, à Lussac, les fenêtres sont remplacées par des niches, non pas néo-gothiques, mais en plein cintre. Et surtout l'édifice est bien plus imposant.
L'autre en revanche, une maison de la Cueille-Aiguë à Poitiers, est presque semblable. Elle aussi est toute en hauteur, en moellons bruts, avec une fenêtre dessinée contrastant avec ces derniers, et couverte d'une toiture à deux pans. Et l'originalité des rondins de Scorbé a son équivalent dans les sculptures antiques réemployées aux angles supérieurs des élévations.

Auteur : Marie-Paule Dupuy

 
 

À la une de l'Inventaire

  • Restauration monument historique

    La restauration de l'église Saint-Eutrope de Saintes

    L’église Saint-Eutrope de Saintes vient de bénéficier d’une campagne importante de restauration, concernant l'élévation nord du monument. L’inauguration est prévue le samedi 25 juin.

  • Découvertes

    Les phares de l'estuaire de la Charente

    Sept phares ont été édifiés, entre 1680 et le début du 20e siècle, afin de guider les bateaux dans le pertuis d’Antioche et l’embouchure de la Charente... Une découverte en vidéo !

  • Actualités

    Ouverture du Jardin de Gabriel au cours de l’été 2022

    La Région Nouvelle-Aquitaine vous propose de découvrir un jardin extraordinaire : le Jardin de Gabriel à Nantillé, en Charente-Maritime. Le site sera ouvert tous les mardis et les jeudis entre le 5 juillet et le 15 septembre.

  • Découvertes

    Les forts de l'embouchure de la Charente

    Dans le but de protéger l’arsenal de Rochefort, quatorze forts et redoutes sont édifiés de part et d’autre de l’embouchure de la Charente entre la fin du 17e siècle et les années 1860... Une découverte en vidéo !

  • Les actus du LIMOUSIN

    Une nouvelle publication : « Collonges-la-Rouge : Nuances de gris et de rouge »

    La collection régionale des « Visages du patrimoine » s'enrichit d'un nouveau titre consacré la commune corrézienne de Collonges-la-Rouge.

  • Découvertes

    Les ports et la navigation sur la Charente

    Le fleuve Charente, naturellement navigable entre Cognac et son embouchure, a de tout temps favorisé les échanges entre la côte et l’arrière-pays... Une découverte en vidéo !