Monuments disparus : pont bombardé en 1944 à Lésigny (Vienne)

Le pont de 1942-1944 en construction, et à l'arrière le pont suspendu détruit par le bombardement de 1940.
Découvertes
 
  • Mis à jour le 9 juin 2017
 

Un pont à Lésigny, dans la Vienne, fait partie des infrastructures détruites pendant la Seconde Guerre mondiale par les bombardements.


Le pont suspendu

Le pont avait succédé au pont suspendu en service pendant un siècle, de 1834 à 1939. Le poids des véhicules autorisé pour la traversée du pont suspendu, qui vieillissait mal, avait en 1937 été réduit, des 10 tonnes initiales, à 2,5 tonnes ; cette-année-là, un camion de 20 tonnes l'avait considérablement endommagé.

Un nouveau pont en chantier, ...

C'est en mars 1939 que débutent les travaux de construction d'un nouveau pont, en béton, accolé au premier, par la Société Anonyme de Constructions Industrielles et de Travaux d'Art (SACITA). Constituée le 11 mars 1918, cette entreprise de construction de travaux publics (20 boulevard Malesherbes à Paris, VIIIe), spécialisée dans la construction de travaux d'arts, ponts et passerelles, est une filiale du bureau d’étude Pelnard-Considère et Caquot, deux ingénieurs des Ponts et Chaussées. Elle cesse ses activités en 1956, après avoir travaillé, entre autres, pour les établissements Schneider, la Société anonyme des hauts fourneaux, forges et aciéries de Denain et Anzin et la manufacture des produits chimiques de Saint-Gobain.

... épargné par le bombardement de 1940...

Cependant, le 22 juin 1940, le pont suspendu est détruit par les Alliés pour éviter l'avance allemande, par des tirs très précis : le pont en construction, pourtant juxtaposé à l'ouvrage détruit, n'est pas touché. Le chantier se poursuit jusqu'en 1942, année où le nouveau pont entre en service.

Le pont de 1942-1944 en construction, et à l'arrière le pont suspendu détruit par le bombardement de 1940. Reproduction de photographie ancienne Association Mémoire Lésignoise.

... puis détruit par le bombardement de 1944

Mais le 29 août 1944, il est bombardé par le 3e Special Air Service au cours de l'opération Moses. L'objectif est de canaliser les convois allemands par La Roche-Posay et Preuilly-sur-Claise et de faciliter les attaques de la Royal Air Force. À partir d'octobre 1944, les traversées de la Creuse se font en bateau, comme un siècle auparavant, avant la construction du pont suspendu, en 1834. Ce service est assuré par la municipalité de Lésigny ; les Ponts et Chaussées quant à eux mettent en service un bac composé de trois grandes barges métalliques.

Film après la destruction du pont en 1944, voir la vidéo sur le site Ciclic - Mémoire les images d'archives en région centre, nouvelle fenêtre

Le pont actuel

Un nouveau pont en béton, du modèle de celui qui avait été détruit en 1944, fut édifié par la SACITA également, entre le 28 juin 1945 et le 11 juillet 1947. Il s'agit du pont actuel.


Auteur du texte : Marie-Paule Dupuy, juin 2017.


Bibliographie et webographie

Voir

 
 

À la une de l'Inventaire

  • Restauration monument historique

    La restauration de l'église Saint-Eutrope de Saintes

    L’église Saint-Eutrope de Saintes vient de bénéficier d’une campagne importante de restauration, concernant l'élévation nord du monument. L’inauguration est prévue le samedi 25 juin.

  • Découvertes

    Les phares de l'estuaire de la Charente

    Sept phares ont été édifiés, entre 1680 et le début du 20e siècle, afin de guider les bateaux dans le pertuis d’Antioche et l’embouchure de la Charente... Une découverte en vidéo !

  • Actualités

    Ouverture du Jardin de Gabriel au cours de l’été 2022

    La Région Nouvelle-Aquitaine vous propose de découvrir un jardin extraordinaire : le Jardin de Gabriel à Nantillé, en Charente-Maritime. Le site sera ouvert tous les mardis et les jeudis entre le 5 juillet et le 15 septembre.

  • Découvertes

    Les forts de l'embouchure de la Charente

    Dans le but de protéger l’arsenal de Rochefort, quatorze forts et redoutes sont édifiés de part et d’autre de l’embouchure de la Charente entre la fin du 17e siècle et les années 1860... Une découverte en vidéo !

  • Les actus du LIMOUSIN

    Une nouvelle publication : « Collonges-la-Rouge : Nuances de gris et de rouge »

    La collection régionale des « Visages du patrimoine » s'enrichit d'un nouveau titre consacré la commune corrézienne de Collonges-la-Rouge.

  • Découvertes

    Les ports et la navigation sur la Charente

    Le fleuve Charente, naturellement navigable entre Cognac et son embouchure, a de tout temps favorisé les échanges entre la côte et l’arrière-pays... Une découverte en vidéo !