Monuments disparus : Monuments et villages bombardés autour de Saint-Jean-d'Angély (Charente-Maritime)

Un des bâtiments du hameau de la Richardière à Varaize qui ont survécu au bombardement du 27 mars 1944.
Découvertes
 
  • Mis à jour le 16 mars 2017
 

Pendant la Seconde Guerre mondiale, les Alliés ont bombardé des installations industrielles, ferroviaires, aéronautiques... occupées par l'armée ennemie. Les maisons ou les hameaux qui les environnaient ont souvent été touchés. Près de Saint-Jean-d'Angély, les bombardements du camp de Fontenet ont ainsi en partie détruit les villages voisins, Varaize, la Combe, la Crochette, la Richardière…

Le camp de Fontenet

L'installation du camp militaire de l'Armée de l'Air à Fontenet, en 1936-1937, était l'œuvre du général angevin Jean-Henri Jauneaud, chef de cabinet du ministre de l'Air Pierre Cot, et de l'architecte angérois André Guillon, originaire de Saint-Jean-d'Angély. Ce dernier, passionné d'aviation, avait construit un Pou du Ciel, modèle d'avionnette en kit conçu par Henri Mignet, lui-même Saintongeais.

L'Armée de l'Air était déjà établie à Saintes, Angoulême et Cognac, et une autre base lui était nécessaire.

Les bombardements du 31 décembre 1943 et du 27 mars 1944

Entre 1940 et 1944, le camp fut occupé par la Luftwaffe. Les troupes s'installèrent dans la commune de Varaize tout entière, en particulier dans les maisons de prestige et le groupe scolaire. Le 31 décembre 1943, un premier bombardement allié fit dix morts au village de la Combe. Un second bombardement, le 27 mars 1944, endommagea l'église et le sud de la commune de Varaize. Le village de la Crochette, entre les communes de Fontenet et Varaize, fut entièrement détruit. Ses habitants heureusement l'avaient déjà déserté. Le hameau de la Richardière se situait à quelques centaines de mètres, et c'est là qu'avaient été relogés ceux qui habitaient la Crochette. La Richardière fut aussi affectée, en particulier le logis, dont subsistaient dans les années 1960 quelques éléments de décor intérieur, et deux pavillons d'angles coiffés d'ardoises, au fond du parc. Les fermes des alentours furent réparées avec des pierres provenant du logis. Quelques photographies prises il y a trente ans permettent de connaître leur aspect d'alors.

Après la guerre, le camp cessa d'être un camp d'aviation. Les Américains s'y installèrent en 1950 pour y effectuer la maintenance et la réparation des véhicules de l'artillerie et des chars. Ils le quittèrent pour Châtellerault en 1963. Un détachement polonais y demeura jusqu'en 1966.

Le village de la Crochette ne fut jamais reconstruit. L'extension urbaine de Varaize se fit, après la guerre, au sud de la Richardière, et vers le hameau des Bourrus.

Bâtiments du hameau de la Richardière à Varaize qui ont survécu au bombardement de 1944

Photographies prises dans les années 1980 par Pierre Lavallée.


Auteur du texte : Marie-Paule Dupuy, mars 2017.

Bibliographie et webographie

  • André Guillon architecte S.F.A. : expert agréé par les tribunaux et les compagnies d'assurances architecte de la ville [de] Saint-Jean-d'Angély... - Paris (40, rue Desaix 75015) : Editions Romanance, [19--]. [11] p. : ill. ; 30 cm. - (L'Architecture de notre temps) ; https://fr.wikipedia.org/wiki/Andr%C3%A9_Guillon
  • Barreau, Pierrick
  • Lavallée, Pierre. Dossier de préinventaire sur le hameau de la Richardière à Varaize, janvier 1976 et 18 octobre 1989.
  • Maingot, Bernard
  • Mercier, Jean-Pierre. Camps américains. Tome II : Aquitaine, Poitou-Charentes. Saint-Avertin : Alan Sutton, 2017 (Mémoire en Images). P. 81-95 : le camp de Fontenet.
  • Le patrimoine des communes de la Charente-Maritime. - Paris : Flohic, 2002 (Le Patrimoine des communes de France), t. 2, p. 895-898 : ill.
  • Pontoizeau, Frédéric
  • [Saint-Jean-d'Angély] : chapitre Seconde Guerre mondiale.
  • Texier, Jean. Inventaire archéologique de l'arrondissement de Saint-Jean-d'Angély : canton de Saint-Jean-d'Angély. Saint-Jean-d'Angély : Brisson, 1966. p. 46-47.

Voir

Localiser

 
 

À la une de l'Inventaire

  • Restauration monument historique

    La restauration de l'église Saint-Eutrope de Saintes

    L’église Saint-Eutrope de Saintes vient de bénéficier d’une campagne importante de restauration, concernant l'élévation nord du monument. L’inauguration est prévue le samedi 25 juin.

  • Découvertes

    Les phares de l'estuaire de la Charente

    Sept phares ont été édifiés, entre 1680 et le début du 20e siècle, afin de guider les bateaux dans le pertuis d’Antioche et l’embouchure de la Charente... Une découverte en vidéo !

  • Actualités

    Ouverture du Jardin de Gabriel au cours de l’été 2022

    La Région Nouvelle-Aquitaine vous propose de découvrir un jardin extraordinaire : le Jardin de Gabriel à Nantillé, en Charente-Maritime. Le site sera ouvert tous les mardis et les jeudis entre le 5 juillet et le 15 septembre.

  • Découvertes

    Les forts de l'embouchure de la Charente

    Dans le but de protéger l’arsenal de Rochefort, quatorze forts et redoutes sont édifiés de part et d’autre de l’embouchure de la Charente entre la fin du 17e siècle et les années 1860... Une découverte en vidéo !

  • Les actus du LIMOUSIN

    Une nouvelle publication : « Collonges-la-Rouge : Nuances de gris et de rouge »

    La collection régionale des « Visages du patrimoine » s'enrichit d'un nouveau titre consacré la commune corrézienne de Collonges-la-Rouge.

  • Découvertes

    Les ports et la navigation sur la Charente

    Le fleuve Charente, naturellement navigable entre Cognac et son embouchure, a de tout temps favorisé les échanges entre la côte et l’arrière-pays... Une découverte en vidéo !