La ciergerie Guédon à Poitiers

La ciergerie Guédon à Poitiers Région Poitou-Charentes, inventaire du patrimoine culturel / C. Rome, 2015.
Découverte
 
  • Mis à jour le 21 décembre 2018
 

Située au n° 113 de la Grand Rue à Poitiers, la ciergerie Guédon était l'une des dernières ciergeries artisanales de France. L'atelier a fermé ses portes le 31 janvier 2016, après 280 ans d'activité.

Petite histoire de l'entreprise

Fondée en 1735, la ciergerie est rachetée en 1919 par Joseph Favreau, grand-père du dernier exploitant. C'est lui qui met au point le manège pour le façonnage des bougies par trempage utilisé jusque là. L'atelier, détruit par un incendie en 1934, est reconstruit peu après. François Guédon, gendre du précédent propriétaire, reprend l'affaire à son nom en 1948, puis la cède à son fils, également prénommé François, en 1979.
Dans les années 1960, la production se partage entre les cierges, les bougies, l'encaustique et la cire en poudre "Valse d'or" pour les salles de danse.
Depuis ces dernières années, l'entreprise produisait essentiellement des cierges vendus dans la région Poitou-Charentes et en Indre-et-Loire.

La ciergerie Guédon, 113 Grand Rue à Poitiers, en mai 2015. Région Poitou-Charentes, inventaire du patrimoine culturel / C. Rome, 2015.

Dernière visite de la ciergerie

Photographies : Région Poitou-Charentes, inventaire du patrimoine culturel / C. Rome, mai 2015.

Des outils et des gestes hérités du 18e siècle

Deux films

"Poitiers : dans l'atelier de la ciergerie Guedon"

Vidéo la Nouvelle République 21/12/2012. 00:04:45.
La fabrication des cierges dans l'atelier de la maison Guedon, Grand-rue à Poitiers, l'une des dernières ciergeries artisanales françaises.


VIDEO. Poitiers : dans l'atelier de la... par lanouvellerepublique

La fabrique de la lumière

Documentaire de KTO/DOCSIDE Production, Laurence Monroe, 2014. 00:49:01

Remerciements à M. Boutin, Mme et M. Guédon.
Auteur : Pascale Moisdon

 

 
 

À la une de l'Inventaire

  • Découvertes

    Les forts de l'embouchure de la Charente

    Dans le but de protéger l’arsenal de Rochefort, quatorze forts et redoutes sont édifiés de part et d’autre de l’embouchure de la Charente entre la fin du 17e siècle et les années 1860... Une découverte en vidéo !

  • Actualités

    Le Jardin de Gabriel à l’honneur au Festival « Promenons-nous dans les docs »

    Un documentaire sonore de Marc Tournier, consacré au Jardin de Gabriel et intitulé "Un tiroir de sourires", sera diffusé le samedi 21 mai à Dirac (16).

  • Actualités

    Conférence "Le patrimoine de l'après-phylloxéra en Aunis" le 20 mai à Saint-Jean-de-Liversay

    Cette conférence de Pascale Moisdon intervient à l'occasion de la réaffectation de la laiterie de Saint-Jean-de-Liversay.

  • Actualités

    Visites et spectacle de contes au Jardin de Gabriel les 4 et 5 juin 2022

    À l'occasion des Rendez-vous aux Jardins, la Région Nouvelle-Aquitaine vous propose de découvrir un jardin extraordinaire : le Jardin de Gabriel à Nantillé, en Charente-Maritime...

  • Découvertes

    Les ports et la navigation sur la Charente

    Le fleuve Charente, naturellement navigable entre Cognac et son embouchure, a de tout temps favorisé les échanges entre la côte et l’arrière-pays... Une découverte en vidéo !

  • Les actus du LIMOUSIN

    Une nouvelle publication : « Collonges-la-Rouge : Nuances de gris et de rouge »

    La collection régionale des « Visages du patrimoine » s'enrichit d'un nouveau titre consacré la commune corrézienne de Collonges-la-Rouge.

  • Découvertes

    L'arsenal de Rochefort

    En 1666, l’implantation d’un arsenal à Rochefort, pour construire et armer la flotte royale, est une prouesse par l’ampleur du projet et la rapidité de son exécution, malgré les multiples contraintes. Une découverte en vidéo !