Les mémoires ouvrières

Les mémoires ouvrières
 
  • Mis à jour le 29 novembre 2017
 

L'inventaire des mémoires ouvrières de Poitou-Charentes

Restituer au patrimoine industriel sa dimension humaine...

Les 

beurriers de la laiterie d'Échiré, en 2001. © Inventaire général du patrimoine culturel / A. Dagorn, 2001.

Le Poitou-Charentes était, en 2007, la première région française à avoir achevé l'inventaire du patrimoine industriel sur l'ensemble de son territoire, au terme d'une enquête de vingt ans ayant concerné quelque 1 000 usines de fabrication et de transformation. Pour faire connaître ce patrimoine porteur de mémoire et de sens social, la Région avait alors organisé une série de manifestations (colloque, dossier en ligne, exposition...), dont elle a rendu compte dans un ouvrage paru en septembre 2008.

Afin de compléter cette étude qui portait sur les seuls éléments matériels et restituer au patrimoine industriel sa dimension humaine, les élus régionaux ont décidé de lancer, en 2009, une opération d'envergure d'inventaire des mémoires ouvrières régionales, aujourd'hui terminée.

... par la collecte de témoignages

Destinée à créer des liens entre le passé et le présent et donner des clés pour une meilleure compréhension du monde du travail actuel, cette opération d'inventaire a consisté à collecter des souvenirs relatifs à la communauté des ouvriers ayant travaillé ou travaillant encore dans des entreprises industrielles des quatre départements composant l'ex région Poitou-Charentes (Charente, Charente-Maritime, Deux-Sèvres et Vienne).

Le rapport entretenu entre la mémoire et le territoire dans lequel elle s’enracine a été l’une des problématiques prises en compte. En effet, des interconnexions plus ou moins importantes existent selon les cas entre la mémoire locale et la mémoire sociale, illustrées par le travail du métal autour de Châtellerault, l'activité du papier à Angoulême (de la papeterie au Pôle image) ou l'importance des coopératives laitières.

Cette mémoire sociale, immatérielle pour l’essentiel, concerne des thèmes aussi fondamentaux que l’histoire du travail des femmes, de l'apprentissage et de la formation professionnelle, de l’organisation du travail et de la pénibilité, du syndicalisme, de l’immigration, des rapports entre les générations, de l’occupation du temps libre…

Menée par le Service Patrimoine et Inventaire de la Région Nouvelle-Aquitaine (site de Poitiers, Pascale Moisdon), l'enquête a débuté en 2009 par une expérimentation sur le Châtelleraudais et s'est poursuivie sur d'autres territoires jusqu'en 2016.


230 entretiens et de nombreux documentaires sonores, portraits vidéos, expositions

230 entretiens ont ainsi été menés, représentant autant d'heures d'enregistrement, qui peuvent tous être écoutés au entre régional de documentation du patrimoine. Des extraits sont accessibles en ligne.

Ils ont fait l'objet de nombreuses actions de valorisation : l'exposition itinérante "Paroles ouvrières de Poitou-Charentes" qui a restitué l'enquête au fur et à mesure de son avancée, des documentaires sonores et des portraits vidéos, une collection de portraits en ligne "Une vie, une usine"...

 
 

À la une de l'Inventaire

  • Restauration monument historique

    La restauration de l'église Saint-Eutrope de Saintes

    L’église Saint-Eutrope de Saintes vient de bénéficier d’une campagne importante de restauration, concernant l'élévation nord du monument. L’inauguration est prévue le samedi 25 juin.

  • Découvertes

    Les phares de l'estuaire de la Charente

    Sept phares ont été édifiés, entre 1680 et le début du 20e siècle, afin de guider les bateaux dans le pertuis d’Antioche et l’embouchure de la Charente... Une découverte en vidéo !

  • Actualités

    Ouverture du Jardin de Gabriel au cours de l’été 2022

    La Région Nouvelle-Aquitaine vous propose de découvrir un jardin extraordinaire : le Jardin de Gabriel à Nantillé, en Charente-Maritime. Le site sera ouvert tous les mardis et les jeudis entre le 5 juillet et le 15 septembre.

  • Découvertes

    Les forts de l'embouchure de la Charente

    Dans le but de protéger l’arsenal de Rochefort, quatorze forts et redoutes sont édifiés de part et d’autre de l’embouchure de la Charente entre la fin du 17e siècle et les années 1860... Une découverte en vidéo !

  • Les actus du LIMOUSIN

    Une nouvelle publication : « Collonges-la-Rouge : Nuances de gris et de rouge »

    La collection régionale des « Visages du patrimoine » s'enrichit d'un nouveau titre consacré la commune corrézienne de Collonges-la-Rouge.

  • Découvertes

    Les ports et la navigation sur la Charente

    Le fleuve Charente, naturellement navigable entre Cognac et son embouchure, a de tout temps favorisé les échanges entre la côte et l’arrière-pays... Une découverte en vidéo !