Châteaux, soldats et seigneurs à l'époque romane

La Tour de Broue, un des vestiges de l'ancien château roman, domine les marais de Brouage, à Saint-Sornin (Charente-Maritime). © Région Poitou-Charentes, Inventaire général du patrimoine culturel / R. Jean, 2009.
Découvertes
 
  • Mis à jour le 16 juillet 2018
 

Le 11e siècle est l'âge d'or des châteaux romans dans le Poitou et les actuelles Charentes. Tout au long de ce siècle et du suivant (l'époque romane), alors que le roi de France ne règne réellement que sur l'actuelle Île-de-France, les comtes de Poitou - également ducs d'Aquitaine - tentent d'affirmer leur pouvoir sur une grande partie du Poitou, de l'Angoumois et de la Saintonge.

Ils sont souvent confrontés aux ambitions d'autres seigneurs. Au 11e siècle, les guerres sont fréquentes et les frontières entre fiefs mouvantes. Ce même phénomène se retrouve en Anjou, en Bretagne, en Bourgogne... En dépit des luttes féodales, l'organisation sociale et territoriale se stabilise peu à peu. La société se répartit en trois groupes principaux : les seigneurs, qui défendent l’Église et la population ; les religieux, qui prient pour le salut des âmes ; et les paysans, artisans, commerçants... qui travaillent et produisent l'activité économique.


Sur les centaines de châteaux construits à l'époque romane dans la région, il en subsiste une trentaine en pierre...

Période de mutations politique, religieuse, économique et technique, l'époque romane se caractérise aussi par une intense activité architecturale, comme en témoignent les quelque 800 églises romanes de la région. Les châteaux quant à eux semblent beaucoup moins nombreux : une trentaine de châteaux romans en pierre subsistent aujourd'hui en Poitou et en Charentes. Cependant, les études historiques et archéologiques consacrées aux fortifications ont dénombré l'existence sur le territoire régional de plusieurs centaines de sites castraux ; d'après l'étude de Marie-Pierre Baudry (parue dans la collection Cahiers du patrimoine Châteaux « romans » en Poitou-Charentes. Xe-XIIe siècles), près de 200 peuvent aujourd'hui être attestés de l'époque romane.

Le château d'Angles-sur-l'Anglin, dans la Vienne. Vue aérienne extraite de "Un patrimoine d'exception", un des quatre films du webdocumentaire "Trésors romans de Poitou-Charentes", réalisé par Vue du Phare Production pour la Région Poitou-Charentes.


...et de nombreuses traces dans les paysages

Les châteaux romans ont souvent été démantelés, recouverts par les bois ou arasés. Ils ont laissé de nombreuses traces fondues dans les paysages d'aujourd'hui, difficiles à repérer et à identifier, souvent plus visibles du ciel que du sol.


Motte, enceinte, tour...

Le donjon, haute tour qui domine le paysage, symbolise aujourd'hui le château roman. Il n'est en réalité qu'un élément d'un ensemble fortifié plus complexe. Une enceinte de terre, souvent doublée d'un fossé, délimite un espace plus ou moins surélevé. Cet espace comprend généralement une motte en terre, parfois cernée d'une seconde enceinte, et une cour plus ou moins vaste dénommée basse-cour. Sur la motte s'élève fréquemment une tour maîtresse, le donjon. Selon ses dimensions, la basse-cour abrite un ou plusieurs logis, des ateliers, une chapelle...

Le donjon de Broue à Saint-Sornin, en Charente-Maritime. Vue aérienne extraite de "Un patrimoine d'exception", un des quatre films du webdocumentaire "Trésors romans de Poitou-Charentes", réalisé par Vue du Phare Production pour la Région Poitou-Charentes.


Un château défensif, résidentiel, symbolique ?

L'autorisation de construction d'un château dépend logiquement du pouvoir comtal, mais certains seigneurs s'affranchissent de son autorité. L'implantation du site fortifié ne relève pas uniquement d'une stratégie défensive ; le choix peut être déterminé par des raisons économiques ou symboliques. Aussi, la fonction du château varie d'un lieu à l'autre. Certains édifices semblent n'avoir été occupés que par une garnison, d'autres abritent vraisemblablement la famille du seigneur, ou servent occasionnellement de résidence, de relais de chasse par exemple.

La cité médiévale de Chauvigny, dans la Vienne. Vue aérienne extraite de "Un patrimoine d'exception", un des quatre films du webdocumentaire "Trésors romans de Poitou-Charentes", réalisé par Vue du Phare Production pour la Région Poitou-Charentes.


Voir


Localiser

 
 

À la une de l'Inventaire

  • Actualités

    La restauration du Jardin de Gabriel : la fin des premiers travaux d'ugence

    Les premières mesures d'urgence pour la restauration du Jardin de Gabriel, lancées par la Région Nouvelle-Aquitaine en novembre 2017, sont achevées...

  • Découvertes

    Le fonds Triou, une collection photographique d'amateurs du patrimoine

    Suite de la découverte des fonds de photographies anciennes : le fonds Triou, collection de 1 500 négatifs sur plaque de verre du début du 20e siècle, cédée en 1996 par les familles Triou...

  • Statuaire publique

    Le portrait de Jean Rostand à Saint-Germain (Vienne) : une œuvre méconnue de Georges Boulogne

    La tête sculptée de Jean Rostand installée à Saint-Germain a de quoi surprendre. Sa localisation d'abord, quand on sait que l'académicien...

  • Actualités

    « Histoire de Bahuts », patrimoine et création artistique dans les lycées de l'académie de Poitiers

    Suite des projets "Histoire de Bahuts" dans les lycées de Melle et de Bressuire...

  • Actualités

    Un nouveau parcours Vidéoguide : Angles-sur-l’Anglin

    Vidéoguide Nouvelle-Aquitaine arrive pour la première fois sur le territoire de la Vienne, pour vous faire découvrir, grâce à ses contenus multimédias...

  • Découvertes

    Le vitrail exceptionnel de la Maison alsacienne à Angoulême

    Dans le quartier Saint-Cybard à Angoulême,la Maison alsacienne recèle des trésors, comme ce vitrail de 1665...