La société à l'époque romane

Des chevaliers sortant d'une ville fortifiée. Peinture murale de la chapelle templière de Cressac-Saint-Genis (Charente). © Région Poitou-Charentes, inventaire du patrimoine culturel / C. Rome, 2011.
Découvertes
 
  • Mis à jour le 25 avril 2017
 

Les deux siècles que recouvre la période romane coïncident avec une phase d'expansion économique et démographique, et avec un essor culturel étroitement lié à celui de la religion et de la féodalité. La société est alors recomposée et organisée en trois groupes : les seigneurs, l'Église et les paysans, artisans et commerçants.

 

Des seigneurs et des châteaux

Chapiteau de la nef de l'église  d'Airvault (Deux-Sèvres). © Région Poitou-Charentes, inventaire du patrimoine culturel / C. Rome, 2010.

Dans le royaume des Francs, les 11e et 12e siècles correspondent à l'affirmation du système féodal. L'effondrement du pouvoir royal, au 10e siècle, a permis l'essor de grands familles seigneuriales qui contrôlent des territoires plus ou moins vastes, souvent concédés en fiefs à des seigneurs moins importants. Ces vassaux, qui doivent en contrepartie fidélité, sont souvent turbulents, remettant en cause le pouvoir de leur suzerain.

Le pouvoir des seigneurs s'exprime notamment à travers la construction de châteaux. Ceux-ci sont souvent composés d'une tour maîtresse (le donjon) édifiée sur une motte et d'une basse cour, l'ensemble étant protégé par des fossés et des enceintes en terre. En Poitou-Charentes, environ deux cents mottes et une trentaine de donjons en pierre témoignent aujourd'hui des châteaux romans.

Les Guillaume, comtes de Poitou et ducs d'Aquitaine

À l'époque romane, la région est divisée en plusieurs comtés aux frontières mouvantes : Poitou, Angoumois, Saintonge, Marche (autour de Civray). Une famille, les Guillaume, parvient à étendre sa relative autorité sur ces territoires. Comtes de Poitou et ducs d'Aquitaine depuis le 10e siècle, les Guillaume se succèdent jusqu'à Aliénor d'Aquitaine (1122 – 1204), reine de France de 1137 à 1152, puis reine d'Angleterre à partir de 1154 par son mariage avec Henri II Plantagenet. Les terres d'Aliénor passent ainsi successivement sous l'autorité de Louis VII, roi de France, puis d'Henri II, roi d'Angleterre.

Le Poitou, l'Angoumois et la Saintonge sont reconquis et annexés au domaine royal par les rois de France au cours du 13e siècle (Poitou, Saintonge) et au début du 14e siècle (Angoumois).


L'Église

Pierre tombale représentant un prêtre. Église Saint-Martin à Anché (Vienne).  © Région Poitou-Charentes, inventaire du patrimoine culturel / C. Rome, 2009.

Tout au long des 11e et 12e siècles, l'Église s'affirme face aux seigneurs. À l'initiative du pape Grégoire VII (1073 – 1095), une vaste réforme de l'Église est entreprise. Les papes s'affichent comme seuls chefs de l'Église et de la chrétienté, nommant les évêques, imposant la Paix de Dieu... Le célibat des prêtres devient obligatoire, les moines doivent observer strictement la Règle de vie commune.

L'Église tente aussi d'encadrer la société civile, les laïcs devant vivre selon les valeurs de l'Église. La réforme s'accompagne d'un essor important dans la construction d'églises et de monastères. En Poitou, Angoumois et Saintonge, les puissantes familles seigneuriales participent activement à la fondation de nombreux édifices romans, encore visibles aujourd'hui.

Construits en pierre et très souvent couverts par une voûte en berceau, les lieux de culte sont fréquemment ornés de peintures et de sculptures qui ont pour mission d'embellir la « maison de Dieu » et de diffuser les valeurs de l'Église.


Les paysans, les artisans, les marchands...

Chapiteau présenté dans l'église Saint-Jean-Baptiste à Saujon et provenant de l'ancienne église romane Saint-Martin (Charente-Maritime).© Région Poitou-Charentes, inventaire du patrimoine culturel / C. Rome, 2010.

Le troisième groupe de la société féodale comprend ceux qui travaillent. Il s'agit très majoritairement de paysans qui exploitent les terres d'un seigneur en échange de sa protection. Grâce notamment à l'apparition de nouvelles techniques agricoles, les terres cultivées s'étendent, la production augmente, ce qui permet de répondre aux besoins croissants de la société.

L'activité économique ne résulte pas uniquement de l'agriculture. Dans les villes qui se développent, travaillent des artisans, des marchands... La pacification progressive de la société féodale facilite les échanges commerciaux qui se multiplient. Les villes prennent de plus en plus d'importance et les habitants (les « bourgeois ») obtiennent des droits et des privilèges. Dans la région Poitou-Charentes, les premières chartes de commune sont données à La Rochelle et à Poitiers par le roi Henri II en 1175. Elles sont confirmées par Aliénor d'Aquitaine, en 1199.

Bien que numériquement le plus important, ce groupe est très mal connu. Il apparaît parfois dans des documents de nature essentiellement religieuse. Les fouilles archéologiques ont également permis d'obtenir des informations sur le cadre de vie des paysans, des bourgeois à l'époque romane. Les peintures et les sculptures romanes nous renseignent aussi sur l'environnement quotidien.


 

Pour aller plus loin

  • BRUDY, Pascale, BÉNÉTEAU-PÉAN, Anne (dir.). L'âge roman. Arts et culture en Poitou et dans les pays charentais. Xe-XIIe siècles. Montreuil : Ed. Gourcuff Gradenigo, 2011.
  • DEBORD, André. La société laïque dans les pays de Charente. Paris : Ed. Picard, 1984.
  • FAVREAU, Robert (dir.). Le diocèse de Poitiers. Paris : Ed. Beauchesne, 1988.
  • BAUDRY, Marie-Pierre. Châteaux « romans » en Poitou-Charentes. Xe - XIIe siècles. La Crèche: Geste éditions, 2011. Collection Cahiers du Patrimoine, n° 95, inventaire général du patrimoine culturel.

Auteur : Christine Sarrazin.

 

Voir

 
 

À la une de l'Inventaire

  • Découvertes

    Vallée de la Charente :
    le canal de la Charente à la Seudre

    Autrefois nommé canal de Brouage, le canal de la Bridoire relie la Charente à la Seudre. Seul canal navigable aménagé dans les marais des environs de Rochefort, il est réalisé...

  • Actualités

    1968-2018 : 50 ans d'inventaire du patrimoine culturel en Charente, Charente-Maritime, Deux-Sèvres et Vienne

    1968, c'est (aussi !) la date de création du Service de l'inventaire de (l'ex)Poitou-Charentes!

  • Découvertes

    Les peintures de la Vallée des Fresques : la chapelle Sainte-Catherine de l'église d'Antigny

    Dernière découverte des peintures de la chapelle Sainte-Catherine à Antigny, avec le Jugement dernier.

  • Actualités

    « Histoire de Bahuts », patrimoine et création artistique dans les lycées de Charente, Charente-Maritime, Deux-Sèvres et Vienne

    Depuis 2017 et en partenariat avec le rectorat, la Région Nouvelle-Aquitaine...

  • Actualités

    Le patrimoine de Pleumartin se découvre en juin !

    Le Pays d'art et d'histoire du Grand Châtellerault vous propose de découvrir le patrimoine de Pleumartin. Prochains rendez-vous le 10, 13 et 22 juin pour une visite guidée. A vos agendas !

  • Actualités

    Le nouveau parcours de Meymac dans Vidéoguide Nouvelle-Aquitaine

    Alors que Vidéoguide Limousin évolue en Vidéoguide Nouvelle-Aquitaine, un nouveau parcours multimédia vient de voir le jour, destination Meymac !

  • Ressources

    L'agglomération de La Rochelle

    Découvrez en ligne les éléments du patrimoine étudiés dans l'agglomération de la Rochelle : la commune de Périgny