L'église romane de Saint-Savin : une voûte peinte exceptionnelle

Une des scènes peintes sur la voûte de la nef de l'église abbatiale de Saint-Savin : La construction de la Tour de Babel. © Région Poitou-Charentes, inventaire du patrimoine culturel / J. Bonneau, 2013.
Découvertes
 
  • Mis à jour le 11 décembre 2017
 

Surnommée la "Sixtine de l'époque romane" par Malraux, l'église de Saint-Savin possède l'un des plus vastes ensembles de peintures romanes d'Europe, réalisé autour de 1100 pour les moines bénédictins de l'abbaye. Classé en 1840 sur la première liste des monuments historiques, après sa découverte par Prosper Mérimée, cet édifice majeur de la région Nouvelle-Aquitaine est inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1983.


Une voûte peinte de 460 mètres carrés

À l'époque romane, les peintures recouvrent le porche, la tribune, la crypte, la nef et le chœur. C'est dans la nef, haute de plus de 17 mètres, que se trouvent les décors les plus remarquables. Ils se déploient sur toute la voûte, longue de 42 mètres. À de rares exceptions près, les scènes retracent les épisodes les plus importants des livres principaux de l'Ancien Testament (la Genèse et l'Exode) : l'histoire d'Adam et Ève, d'Abel et de Caïn, de Noé, d'Abraham, de Joseph et de Moïse. 14 scènes ont aujourd'hui totalement disparu et 3 ont été déposées.

Abbaye de Saint-Savin : la voûte de la nef et ses peintures romanes.


Une sélection de 20 scènes...

Sur les 61 scènes d'origine de la voûte (d'après la distribution mentionnée dans l'ouvrage de l'inventaire sur l'abbaye), 44 sont conservées, dont certaines endommagées et peu compréhensibles. Voici une sélection de 20 scènes parmi les plus lisibles et les plus représentatives de cet ensemble peint. Elles donnent un aperçu des épisodes majeurs de la Genèse et de l’Exode.
 

... à la lecture complexe

Les peintures de la voûte sont organisées en cinq frises longitudinales : une frise centrale décorative est entourée de part et d'autre, de deux frises superposées. Les quatre frises figurées mesurent chacune environ 2,50 m de haut. La plupart des personnages sont ainsi plus grands que nature. La répartition et l'espacement entre les scènes sont irréguliers. Les peintres ont parfois inséré de courtes scènes de genre et des éléments décoratifs (des arbres très souvent) entre deux épisodes bibliques.

La lecture n'est pas linéaire. L'ordre des scènes représentées dans chacune des frises n'est pas celui des épisodes de la Bible. L'une des raisons de cette organisation complexe pourrait être liée à la liturgie. En effet, les scènes en rapport avec le vin et le pain semblent avoir été placées le plus près possible du chœur, lieu sacré où est célébrée l'Eucharistie.

Voici le schéma du sens de la lecture des 20 scènes

Abbaye de Saint-Savin : la voûte de la nef, le sens de lecture des scènes peintes. © Région Poitou-Charentes, inventaire du patrimoine culturel, 2013

Les 20 scènes dans l'ordre de la Bible

Photographies : © Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel. J. Bonneau, 2013.


L'album photos : détails dévoilés

Photographies : © Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel. J. Bonneau, 2013.


La Tour de Babel, à l'origine du logo de l'inventaire général

Le logo de l'inventaire général du patrimoine culturel


Le logo national de l'inventaire général du patrimoine culturel reprend un détail de la scène de la construction de la tour de Babel, choisie dès l'origine pour représenter l'ambitieuse aventure collective de l'inventaire.Une des scènes peintes sur la voûte de la nef de l'église abbatiale de Saint-Savin : La construction de la Tour de Babel. © Région Poitou-Charentes, inventaire du patrimoine culturel / J. Bonneau, 2013.


Voir

L'église de Saint-Savin a fait l'objet d'études approfondies réalisées par le service de l'inventaire du patrimoine de Nouvelle-Aquitaine (site de Poitiers) associé à d'éminents spécialistes, qui ont donné lieu à deux ouvrages :

Voir aussi

Pour aller plus loin

Orientation bibliographique sur l'abbaye de Saint-Savin

  • FAVREAU, Robert. Saint-Savin : l'abbaye et ses peintures murales. C.P.P.P.C, 1999.
  • FAVREAU, Robert (dir). La vallée des fresques. De Saint-Savin à Montmorillon. Collection Trésors poitevins. Poitiers : éd. Association Gilbert de La Porrée, 2011.
  • JEANNIN, Emmanuelle. Abbaye de Saint-Savin-sur-Gartempe, Saint-Savin : EPPC Abbaye de Saint-Savin sur Gartempe et la vallée des fresques, 2010.
  • RIOU, Yves-Jean. L'abbaye de Saint-Savin. Vienne. Collection Images du patrimoine n°197, C.P.P.P.C, 2000.
  • DVD : À Saint-Savin, l'art roman prend vie... Regards sur une restauration. Poitiers : Scérén-CRDP Poitou-Charentes, 2010.

Auteurs : Noémie Lechat, Christine Sarrazin.

 
 

À la une de l'Inventaire

  • Actualités

    Ouvertures exceptionnelles du Jardin de Gabriel au cours de l’été 2019

    À l'occasion des 50 ans du site, la Région Nouvelle-Aquitaine vous propose de découvrir un jardin extraordinaire : le Jardin de Gabriel à Nantillé, en Charente-Maritime....

  • Actualités

    « Histoire de Bahuts », patrimoine et création dans les lycées de Charente, Charente-Maritime, Deux-Sèvres et Vienne

    Depuis 2017, en partenariat avec le rectorat, la Région Nouvelle-Aquitaine propose aux lycéens de s'engager dans un projet de découverte du patrimoine de leur établissement.

  • Actualités

    Conférence de restitution de l'inventaire du patrimoine de Mairé, le mardi 9 juillet 2019

    Le service du Pays d'art et d'histoire de la Communauté d'Agglomération de Grand Châtellerault vous accueille à Mairé le mardi 9 juillet 2019 à 18h pour une conférence sur le patrimoine et l’histoire de cette commune rurale des Vals de Gartempe et Creuse.

  • Actualités

    Colloque sur les sites industriels de l'armement à Châtellerault, les 26 et 27 septembre 2019

    Dans le cadre du bicentenaire de la "Manu", un colloque intitulé « Sites industriels de l’armement : Histoire et devenir (du 19e au 21e siècle) », est organisé par Grand Châtellerault et le Service historique de la Défense.

  • Découvertes

    Le jardin de l'hôtel de ville de Lencloître

    L’inventaire du patrimoine de la commune de Lencloître a permis de retrouver les archives du jardin de l’hôtel de ville réalisé sous le Second Empire, il y a 150 ans.

  • Découvertes

    Les tableaux de René Kunz à Gouex

    L’inventaire du patrimoine de Gouex a permis la redécouverte de quatre tableaux, présentant des scènes de la vie de la commune, réalisés dans les années 1950 par René Kunz, militant communiste et peintre.