Mosaïque : "Images romanes de Poitiers"

Église Sainte-Radegonde : Ève et l'arbre de la Tentation. ©Région Poitou-Charentes, inventaire général du patrimoine culturel / C. Rome, 2009.
Découvertes
 
  • Mis à jour le 19 octobre 2015
 

Une mosaïque d'images pour découvrir les peintures et les sculptures romanes des églises de Poitiers...

Les églises de l'époque romane, comprises entre l'an mil et les années 1150, offrent un foisonnement de décors peints et sculptés, aussi bien à l'intérieur que sur les façades.
Les murs et les voûtes sont ainsi des supports privilégiés pour le déploiement de grands décors peints.  La sculpture quant à elle, très intimement liée à l'architecture, se développe sur les éléments d'articulations, notamment les chapiteaux.
Dès le 11e siècle, sous l'impulsion des comtes de Poitou ducs d'Aquitaine, Poitiers et sa région connaissent un fort dynamisme architectural qui se traduit par la construction de grandes églises.

Voir la mosaïque d'images, nouvelle fenêtre.

Télécharger le texte de la mosaïque d'images

 
 

À la une de l'Inventaire

  • Publications en ligne

    Diaporama de la conférence du 16 septembre 2021 à Saint-Jean-de-Liversay

    Découvrez en ligne le diaporama de la conférence présentant les résultats de l'inventaire du patrimoine de la commune.

  • Découvertes

    Le Jardin de Gabriel s'ouvre aux scolaires

    Le Jardin de Gabriel a récemment accueilli deux classes des écoles voisines de Saint-Hilaire-de-Villefranche et Brizambourg. Une quarantaine d’élèves de CM1-CM2 ont pu découvrir l’univers insolite et poétique créé par Gabriel Albert.

  • Découvertes

    Une exposition inédite des sculptures de Gabriel Albert au Musée Cécile Sabourdy

    Intitulée « Le ciment des rêves, l’univers sculpté de Gabriel Albert », cette exposition exceptionnelle ouvrira ses portes le mercredi 19 mai, pour toute l’année.

  • Découvertes

    La restauration d'une statue de danseuse par une étudiante de l'Ecole d'art et de design TALM-Tours

    En vertu du partenariat conclu entre la Région et l’école, Marion Benda a choisi pour son mémoire de fin d’études de restaurer une statue en ciment du Jardin de Gabriel.