L'album : des ouvriers au travail à la Porcelainerie Deshoulières, en 1995

Faconnage à la Porcelaine Deshoulières à Chauvigny, en 1995. Région Nouvelle-Aquitaine, inventaire du patrimoine culturel / M. Deneyer.
Découvertes
 
  • Mis à jour le 5 avril 2017
 

Cet album montre le travail des ouvriers de la Porcelainerie Deshoulières à Chauvigny (Vienne), en 1995. Créée en 1826, cette entreprise familiale de poterie faïencerie est devenue le plus important porcelainier français. Les trois usines du groupe Deshoulières - à Chauvigny, Foëcy (Cher) et au Dorat (Haute-Vienne) - sont aujourd'hui filiales du groupe Jolies Céramiques .


L'album

 

Photographies Région Nouvelle-Aquitaine, inventaire du patrimoine culturel / M. Deneyer, 1995.


La Porcelainerie Deshoulières

La fabrique de faïence implantée en 1826 par Jean Bozier dans un hameau de Chauvigny s'installe douze ans plus tard dans le centre de la ville, sur le ruisseau de Montauban.
L'entreprise prend une première extension, à la fin du 19e siècle, avec la fabrication de faïence fine à l'initiative de Gaston et Fernand Deshoulières, descendants de Jean Bozier. À partir de 1906, la fabrication de grès très fin, puis de porcelaine à feu permet à cette entreprise familiale de prendre un essor remarquable.
Dans les années 1970, elle occupe la première place des fabricants français d'assiettes grâce à la complète automatisation de la fabrication.
Le développement de l'usine et l'évolution des techniques de fabrication entraînent des agrandissements de bâtiments ou des constructions nouvelles durant plus d'un siècle, sans projet architectural d'ensemble.
Les trois usines du groupe Deshoulières - à Foëcy (Cher), à Chauvigny (Vienne) et au Dorat (Haute-Vienne) - sont devenues filiales d'une holding russe en 2002, puis du groupe Jolies Céramiques en 2016.


Auteur : Pascale Moisdon, en collaboration avec Catherine Tijou, mars 2017.
 

Voir

 

 

 
 

À la une de l'Inventaire

  • Publications en ligne

    Diaporama de la conférence du 16 septembre 2021 à Saint-Jean-de-Liversay

    Découvrez en ligne le diaporama de la conférence présentant les résultats de l'inventaire du patrimoine de la commune.

  • Découvertes

    Le Jardin de Gabriel s'ouvre aux scolaires

    Le Jardin de Gabriel a récemment accueilli deux classes des écoles voisines de Saint-Hilaire-de-Villefranche et Brizambourg. Une quarantaine d’élèves de CM1-CM2 ont pu découvrir l’univers insolite et poétique créé par Gabriel Albert.

  • Découvertes

    Une exposition inédite des sculptures de Gabriel Albert au Musée Cécile Sabourdy

    Intitulée « Le ciment des rêves, l’univers sculpté de Gabriel Albert », cette exposition exceptionnelle ouvrira ses portes le mercredi 19 mai, pour toute l’année.

  • Découvertes

    La restauration d'une statue de danseuse par une étudiante de l'Ecole d'art et de design TALM-Tours

    En vertu du partenariat conclu entre la Région et l’école, Marion Benda a choisi pour son mémoire de fin d’études de restaurer une statue en ciment du Jardin de Gabriel.