Les dossiers du patrimoine industriel : les tuileries et les briqueteries

Les dossiers du patrimoine industriel :  les tuileries et les briqueteries
Dossiers et illustrations
 
  • Mis à jour le 5 avril 2017
 

L'inventaire du patrimoine industriel mené dans les quatre départements de Charente, de Charente-Maritime, des Deux-Sèvres et de la Vienne, a permis d'identifier 80 usines de céramique, dont 70 tuileries et briqueteries.

Les 70  tuileries briqueteries étudiées sont implantées pour les deux tiers à l'est de la Charente et au nord des Deux-Sèvres. Ces établissements produisaient aussi bien des tuiles que des briques, des carreaux ou la chaux nécessaire aux maçons locaux.

Voir les dossiers documentaires des tuileries et briqueteries étudiées, nouvelle fenêtre

En dehors des tuileries briqueteries, dix autres usines sont liées à la transformation de l'argile :

Voir

 
 

À la une de l'Inventaire

  • Découvertes

    Le jardin de l'hôtel de ville de Lencloître

    L’inventaire du patrimoine de la commune de Lencloître a permis de retrouver les archives du jardin de l’hôtel de ville réalisé sous le Second Empire, il y a 150 ans.

  • Découvertes

    Les tableaux de René Kunz à Gouex

    L’inventaire du patrimoine de Gouex a permis la redécouverte de quatre tableaux, présentant des scènes de la vie de la commune, réalisés dans les années 1950 par René Kunz, militant communiste et peintre.

  • Actualités

    L'inventaire du patrimoine de Lencloître

    En partenariat avec la Région Nouvelle-Aquitaine, le service Pays d’Art et d’Histoire de l'Agglomération de Grand Châtellerault conduit l'inventaire du patrimoine de Lencloître.

  • Actualités

    L'ethnologue Michel Valière

    Michel Valière, disparu en février 2019, était une personnalité majeure du patrimoine régional. Dans un entretien réalisé par le service des archives de la Région, il témoigne sur son parcours.

  • Découvertes

    Les trois ports de Dompierre-sur-Charente

    Connus autrefois pour leurs expéditions de vins rouges vers Rochefort et d'eaux-de-vie vers Cognac, ces trois ports témoignent de l’intense trafic fluvial qui existait sur la Charente.