Un exemple d'architecture républicaine : la mairie de Sainte-Marie-de-Ré

La mairie de Sainte-Marie-de-Ré. Région Aquitaine Limousin Poitou-Charentes – Communauté de Communes de l’Île de Ré / Agathe Aoustin
Découvertes
 
  • Mis à jour le 17 novembre 2016
 

Située au sud-est de l’Île de Ré, la commune de Sainte-Marie-de-Ré est aujourd’hui la plus peuplée du territoire. Construite à la fin du 19e siècle, sa mairie est une des rares sur l’île édifiées ex-nihilo et non pas aménagées dans un bâtiment existant ; la seule autre mairie construite ainsi est celle de Rivedoux qui date de 1936.

Au cours de la première moitié du 19e siècle, la municipalité de Sainte-Marie-de-Ré tient ses réunions dans différents lieux qu’elle loue. Dès 1841, elle envisage la construction d'une mairie, avec école de garçons attenante, mais le projet s'avère trop coûteux. Ce n'est qu'en 1890 qu’est réalisé l’édifice dans lequel elle est toujours établie. Pour la construction de celui-ci, témoin de l’architecture républicaine de la fin du 19e siècle, l’architecte Louis Bonnin, agent-voyer du canton sud de l’Île de Ré, s’inspire du style académique, caractérisé par une rigoureuse symétrie et la multiplication des ornements en façade sur rue (corniche, bandeaux, linteaux).

Le bâtiment conserve aujourd’hui son agencement d’origine. Au rez-de-chaussée se trouve une magnifique pièce lambrissée à mi-hauteur, dotée d’une imposante cheminée en chêne installée en novembre 1891. L’étage abrite la salle du conseil.

Auteur du texte et des photographies : Région Aquitaine Limousin Poitou-Charentes – Communauté de Communes de l’Île de Ré / Agathe Aoustin, 2016.


Voir

 
 

À la une de l'Inventaire

  • Restauration monument historique

    La restauration de l'église Saint-Eutrope de Saintes

    L’église Saint-Eutrope de Saintes vient de bénéficier d’une campagne importante de restauration, concernant l'élévation nord du monument. L’inauguration est prévue le samedi 25 juin.

  • Découvertes

    Les phares de l'estuaire de la Charente

    Sept phares ont été édifiés, entre 1680 et le début du 20e siècle, afin de guider les bateaux dans le pertuis d’Antioche et l’embouchure de la Charente... Une découverte en vidéo !

  • Actualités

    Ouverture du Jardin de Gabriel au cours de l’été 2022

    La Région Nouvelle-Aquitaine vous propose de découvrir un jardin extraordinaire : le Jardin de Gabriel à Nantillé, en Charente-Maritime. Le site sera ouvert tous les mardis et les jeudis entre le 5 juillet et le 15 septembre.

  • Découvertes

    Les forts de l'embouchure de la Charente

    Dans le but de protéger l’arsenal de Rochefort, quatorze forts et redoutes sont édifiés de part et d’autre de l’embouchure de la Charente entre la fin du 17e siècle et les années 1860... Une découverte en vidéo !

  • Les actus du LIMOUSIN

    Une nouvelle publication : « Collonges-la-Rouge : Nuances de gris et de rouge »

    La collection régionale des « Visages du patrimoine » s'enrichit d'un nouveau titre consacré la commune corrézienne de Collonges-la-Rouge.

  • Découvertes

    Les ports et la navigation sur la Charente

    Le fleuve Charente, naturellement navigable entre Cognac et son embouchure, a de tout temps favorisé les échanges entre la côte et l’arrière-pays... Une découverte en vidéo !