L'île de Ré

Île de Ré
 
  • Mis à jour le 8 octobre 2020
 

Le rivage à Saint-Clément-des-Baleines, en 1994. © Région Poitou-Charentes, Inventaire général du patrimoine culturel / M. Deneyer.

Située au large de la côte atlantique, de La Rochelle et de l’Aunis, l’île de Ré comprend aujourd’hui dix communes regroupées en deux cantons, ceux d’Ars-en-Ré et de Saint-Martin-de-Ré. Elle est constituée de quatre îlots que les dépôts de vases marines et les cordons dunaires ont soudés. Vignes, marais salants, dunes et rochers marquent le paysage, battu par les vents.

L’inventaire général du patrimoine de l’île de Ré a été mené par le service de l’inventaire entre 1970 et 1981 et réactualisé en 1994. L’opération a abouti à la réalisation de plus de 3 200 dossiers documentaires, et à la parution de deux publications.
Suite à l'attribution, en 2012, du label Pays d’art et d’histoire à la Communauté de Communes de l’Ile de Ré, celle-ci réalise la mise à jour de ces données, avec l'accompagnement scientifique, technique et financier de la Région Poitou-Charentes.

En croisant l’analyse du milieu naturel, de l’occupation du sol et des activités économiques avec les évolutions historiques du territoire, l’enquête met en évidence la manière dont l’île a été exploitée depuis l’époque romaine, influençant sa physionomie actuelle : c’est le cas des marais salants, développés dans la partie ouest de l’île, et des vignobles, présents dans la partie est. Le patrimoine rétais est tout aussi profondément marqué par le rôle stratégique de l’île comme avant-poste militaire de La Rochelle et de Rochefort. L’architecture de l’île de Ré est très proche de celle du reste de l’Aunis, surtout du point de vue civil et religieux. L’architecture militaire constitue sans doute, par la quantité et la taille des ouvrages conservés, l’élément le plus précieux du patrimoine architectural de l’île. C’est d’ailleurs à ce titre que la citadelle de Saint-Martin-de-Ré fait partie des fortifications de Vauban inscrites depuis 2008 sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO (Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture).

Voir

 
 

À la une de l'Inventaire

  • Restauration monument historique

    La restauration de l'église Saint-Eutrope de Saintes

    L’église Saint-Eutrope de Saintes vient de bénéficier d’une campagne importante de restauration, concernant l'élévation nord du monument. L’inauguration est prévue le samedi 25 juin.

  • Découvertes

    Les phares de l'estuaire de la Charente

    Sept phares ont été édifiés, entre 1680 et le début du 20e siècle, afin de guider les bateaux dans le pertuis d’Antioche et l’embouchure de la Charente... Une découverte en vidéo !

  • Actualités

    Ouverture du Jardin de Gabriel au cours de l’été 2022

    La Région Nouvelle-Aquitaine vous propose de découvrir un jardin extraordinaire : le Jardin de Gabriel à Nantillé, en Charente-Maritime. Le site sera ouvert tous les mardis et les jeudis entre le 5 juillet et le 15 septembre.

  • Découvertes

    Les forts de l'embouchure de la Charente

    Dans le but de protéger l’arsenal de Rochefort, quatorze forts et redoutes sont édifiés de part et d’autre de l’embouchure de la Charente entre la fin du 17e siècle et les années 1860... Une découverte en vidéo !

  • Les actus du LIMOUSIN

    Une nouvelle publication : « Collonges-la-Rouge : Nuances de gris et de rouge »

    La collection régionale des « Visages du patrimoine » s'enrichit d'un nouveau titre consacré la commune corrézienne de Collonges-la-Rouge.

  • Découvertes

    Les ports et la navigation sur la Charente

    Le fleuve Charente, naturellement navigable entre Cognac et son embouchure, a de tout temps favorisé les échanges entre la côte et l’arrière-pays... Une découverte en vidéo !