France Bloch-Sérazin, une scientifique en Résistance

France Bloch-Sérazin à la fin des années 1930.
Évènements
 
  • Mis à jour le 15 mars 2016
 

France Bloch appartient à une famille d'intellectuels : son père, Jean-Richard Bloch, est un écrivain et journaliste renommé, compagnon de route du Parti communiste français. Il s’installe à Poitiers en 1911.

France Bloch-Sérazin
Paris, 21 février 1913 – Hambourg (Allemagne), 12 février 1943

Élevée à La Mérigote à Poitiers, France obtient une licence de physique-chimie à l'université de Poitiers en 1934 et travaille ensuite comme chercheur à l’Institut de chimie à Paris. Elle adhère pendant la guerre d’Espagne au Mouvement contre la guerre et le fascisme, puis au PCF. Elle épouse, en 1939, Frédo Sérazin, ouvrier métallurgiste, leader syndical et militant communiste, avec qui elle aura un fils, Roland.
Début 1940, Frédo est interné dans un « camp pour agitateurs ». En octobre 1940, les autorités françaises édictent le premier statut des juifs : France est révoquée de son poste et participe à l’activité de Résistance dans les premiers groupes de l’Organisation spéciale. Elle installe, début 1941, un petit laboratoire clandestin dans l'appartement d'un résistant allemand, où elle fabrique les premiers engins explosifs pour les équipes parisiennes engagées dans la lutte armée.
Elle est arrêtée, avec 68 camarades, par la police française le 16 mai 1942. Livrée aux allemands, elle est torturée et condamnée à mort par un tribunal militaire allemand, à Paris en septembre 1942. Elle est déportée en Allemagne fin 1942 et internée en forteresse à Liibeck. France Bloch est décapitée à la prison de Hambourg le 12 février 1943.
 


 

Je suis très fière de tous ceux qui sont déjà tombés. de tous ceux qui tombent chaque jour pour la libération.

France Bloch-Sérazin
 
 

À la une de l'Inventaire

  • Actualités

    Ouvertures exceptionnelles du Jardin de Gabriel au cours de l’été 2019

    À l'occasion des 50 ans du site, la Région Nouvelle-Aquitaine vous propose de découvrir un jardin extraordinaire : le Jardin de Gabriel à Nantillé, en Charente-Maritime....

  • Actualités

    « Histoire de Bahuts », patrimoine et création dans les lycées de Charente, Charente-Maritime, Deux-Sèvres et Vienne

    Depuis 2017, en partenariat avec le rectorat, la Région Nouvelle-Aquitaine propose aux lycéens de s'engager dans un projet de découverte du patrimoine de leur établissement.

  • Actualités

    Conférence de restitution de l'inventaire du patrimoine de Mairé, le mardi 9 juillet 2019

    Le service du Pays d'art et d'histoire de la Communauté d'Agglomération de Grand Châtellerault vous accueille à Mairé le mardi 9 juillet 2019 à 18h pour une conférence sur le patrimoine et l’histoire de cette commune rurale des Vals de Gartempe et Creuse.

  • Actualités

    Colloque sur les sites industriels de l'armement à Châtellerault, les 26 et 27 septembre 2019

    Dans le cadre du bicentenaire de la "Manu", un colloque intitulé « Sites industriels de l’armement : Histoire et devenir (du 19e au 21e siècle) », est organisé par Grand Châtellerault et le Service historique de la Défense.

  • Découvertes

    Le jardin de l'hôtel de ville de Lencloître

    L’inventaire du patrimoine de la commune de Lencloître a permis de retrouver les archives du jardin de l’hôtel de ville réalisé sous le Second Empire, il y a 150 ans.

  • Découvertes

    Les tableaux de René Kunz à Gouex

    L’inventaire du patrimoine de Gouex a permis la redécouverte de quatre tableaux, présentant des scènes de la vie de la commune, réalisés dans les années 1950 par René Kunz, militant communiste et peintre.