Françoise d'Aubigné, de Mursay à Maintenon

Portrait de Françoise d'Aubigné, 17e siècle.
Évènements
 
  • Mis à jour le 15 mars 2016
 

Après un séjour à la Martinique, Françoise d’Aubigné revient en Poitou et, devenue orpheline, est hébergée tour à tour à Mursay chez une tante protestante, à Niort au couvent des Ursulines, à Paris chez sa marraine catholique.

Françoise d'Aubigné
Niort, 27 novembre 1635 – Saint-Cyr, 15 avril 1719

Elle y rencontre Paul Scarron. Elle a alors 16 ans et est impressionnée par l’esprit et le courage de cet écrivain de 42 ans, paralysé. Ils se marient mais il meurt huit ans après. Il l’avait présentée à madame de Montespan, alors maîtresse du roi Louis XIV, et elle devient la gouvernante des enfants royaux. Ils seront élevés au domaine de Maintenon, érigé en marquisat en 1675.

La reine meurt en 1683 et Françoise de Maintenon épouse alors le roi en secret.
Son tempérament calme et discret et sa franchise génèrent plus d’inimitiés que de sympathies. Ainsi est-elle jugée, en 1685, responsable de la révocation de l'édit de Nantes, aboutissement d’une politique initiée sous Louis XIII.
En 1686, elle fonde à Saint-Cyr la Maison royale de Saint-Louis, destinée à l’éducation des jeunes filles nobles et désargentées, et s’y retire à la mort du roi en 1715.


 

Souvent aussi ma mère me contoit les exploits deThéodore-Agrippa d’Aubigné, mon grand-père, qui fut honoré de la faveur de la reine Jeanne d’Albret et de l’amitié de Henri-le-Grand. Ces récits exaltoient tellement mon imagination, qu’un jour j’interrompis ma mère en m’écriant : Et moi, ne serai-je rien ? Et que veux-tu être ? dit ma mère. Je voudrois être reine, répondis-je.

Françoise d’Aubigné
 
 

À la une de l'Inventaire

  • Restauration monument historique

    La restauration de l'église Saint-Eutrope de Saintes

    L’église Saint-Eutrope de Saintes vient de bénéficier d’une campagne importante de restauration, concernant l'élévation nord du monument. L’inauguration est prévue le samedi 25 juin.

  • Découvertes

    Les phares de l'estuaire de la Charente

    Sept phares ont été édifiés, entre 1680 et le début du 20e siècle, afin de guider les bateaux dans le pertuis d’Antioche et l’embouchure de la Charente... Une découverte en vidéo !

  • Actualités

    Ouverture du Jardin de Gabriel au cours de l’été 2022

    La Région Nouvelle-Aquitaine vous propose de découvrir un jardin extraordinaire : le Jardin de Gabriel à Nantillé, en Charente-Maritime. Le site sera ouvert tous les mardis et les jeudis entre le 5 juillet et le 15 septembre.

  • Découvertes

    Les forts de l'embouchure de la Charente

    Dans le but de protéger l’arsenal de Rochefort, quatorze forts et redoutes sont édifiés de part et d’autre de l’embouchure de la Charente entre la fin du 17e siècle et les années 1860... Une découverte en vidéo !

  • Les actus du LIMOUSIN

    Une nouvelle publication : « Collonges-la-Rouge : Nuances de gris et de rouge »

    La collection régionale des « Visages du patrimoine » s'enrichit d'un nouveau titre consacré la commune corrézienne de Collonges-la-Rouge.

  • Découvertes

    Les ports et la navigation sur la Charente

    Le fleuve Charente, naturellement navigable entre Cognac et son embouchure, a de tout temps favorisé les échanges entre la côte et l’arrière-pays... Une découverte en vidéo !