Publication "Les Mathes - La Palmyre" (2016)

Paysage de l'estuaire de la Gironde : Bonne-Anse. © Région Poitou-Charentes, inventaire du patrimoine culturel / G. Beauvarlet, 2012.
Publications
 
  • Mis à jour le 15 juin 2017
 

L'histoire et les paysages de la commune des Mathes ont toujours été liés. La baie de Bonne Anse et son évolution, la forêt de la Coubre créée au 19e siècle, les marais et leurs aménagements, ainsi que la station balnéaire de La Palmyre en sont les principaux témoins.

Mené d'octobre 2015 à janvier 2016, l'inventaire du patrimoine des Mathes a permis de mieux comprendre l'évolution de la commune et d'identifier plus de 150 éléments du patrimoine dans toute sa diversité : anciennes fermes viticoles, aménagements liés à l'exploitation forestière ou à la navigation, aménagement urbain de La Palmyre, architecture de villégiature...
 

Feuilleter la publication

 

Télécharger

Télécharger la publication "Les Mathes - La Palmyre" (pdf - février 2016 - 8,7 Mo)
Télécharger le texte seulement (pdf - février 2016 - 339 Ko)


Voir

 
 

À la une de l'Inventaire

  • Publications en ligne

    Diaporama de la conférence du 16 septembre 2021 à Saint-Jean-de-Liversay

    Découvrez en ligne le diaporama de la conférence présentant les résultats de l'inventaire du patrimoine de la commune.

  • Découvertes

    Le Jardin de Gabriel s'ouvre aux scolaires

    Le Jardin de Gabriel a récemment accueilli deux classes des écoles voisines de Saint-Hilaire-de-Villefranche et Brizambourg. Une quarantaine d’élèves de CM1-CM2 ont pu découvrir l’univers insolite et poétique créé par Gabriel Albert.

  • Découvertes

    Une exposition inédite des sculptures de Gabriel Albert au Musée Cécile Sabourdy

    Intitulée « Le ciment des rêves, l’univers sculpté de Gabriel Albert », cette exposition exceptionnelle ouvrira ses portes le mercredi 19 mai, pour toute l’année.

  • Découvertes

    La restauration d'une statue de danseuse par une étudiante de l'Ecole d'art et de design TALM-Tours

    En vertu du partenariat conclu entre la Région et l’école, Marion Benda a choisi pour son mémoire de fin d’études de restaurer une statue en ciment du Jardin de Gabriel.