Publication "Meschers-sur-Gironde" (2014)

Meschers-sur-Gironde. © Région Poitou-Charentes, Inventaire général du patrimoine culturel / Y. Suire, 2014.
Publications
 
  • Mis à jour le 15 juin 2017
 

Cette publication en ligne permet de découvrir les paysages, l'histoire et le patrimoine de Meschers-sur-Gironde.

La commune de Meschers-sur-Gironde couvre 1 598 hectares. Elle s'étire sur plus de cinq kilomètres le long de la rive droite de l'estuaire de la Gironde, et s'étend sur plus de quatre à l'intérieur des terres. Elle présente des paysages très contrastés, du plateau agricole à la forêt, des marais aux falaises. Tout son territoire est marqué par un lien historique constant avec l'estuaire, des activités agricoles et portuaires développées depuis le Moyen Âge au moins, jusqu’à la multiplication des villas de bord de mer au 20e siècle.


Feuilleter la publication


Télécharger

Télécharger la publication "Meschers-sur-Gironde" (pdf - mai 2014 - 7 Mo)
Télécharger le texte seulement (pdf - mai 2014 - 320 Ko)


Voir

 
 

À la une de l'Inventaire

  • Publications en ligne

    Diaporama de la conférence du 16 septembre 2021 à Saint-Jean-de-Liversay

    Découvrez en ligne le diaporama de la conférence présentant les résultats de l'inventaire du patrimoine de la commune.

  • Découvertes

    Le Jardin de Gabriel s'ouvre aux scolaires

    Le Jardin de Gabriel a récemment accueilli deux classes des écoles voisines de Saint-Hilaire-de-Villefranche et Brizambourg. Une quarantaine d’élèves de CM1-CM2 ont pu découvrir l’univers insolite et poétique créé par Gabriel Albert.

  • Découvertes

    Une exposition inédite des sculptures de Gabriel Albert au Musée Cécile Sabourdy

    Intitulée « Le ciment des rêves, l’univers sculpté de Gabriel Albert », cette exposition exceptionnelle ouvrira ses portes le mercredi 19 mai, pour toute l’année.

  • Découvertes

    La restauration d'une statue de danseuse par une étudiante de l'Ecole d'art et de design TALM-Tours

    En vertu du partenariat conclu entre la Région et l’école, Marion Benda a choisi pour son mémoire de fin d’études de restaurer une statue en ciment du Jardin de Gabriel.