Moulins et minoteries de l'estuaire de la Gironde, rive saintongeaise

Le moulin de la Croix, à Saint-Thomas-de-Cônac, daté de 1820 et protégé au titre des monuments historiques. Région Poitou-Charentes, inventaire du patrimoine culturel / Y. Suire, 2016.
Découvertes
 
 

Mené entre 2010 et 2015 dans les communes de Charente-Maritime riveraines de l'estuaire de la Gironde, l'inventaire du patrimoine a permis d'identifier plus de 60 moulins, à découvrir en ligne.

D'après le cadastre réalisé dans les années 1830 dans les communes étudiées, plus de 120 moulins, à vent ou à eau, existaient sur la rive saintongeaise de l'estuaire. Certains se sont industrialisés au cours du 19e siècle, transformés en minoteries, comme la minoterie des Monards à Chenac-Saint-Seurin-d'Uzet. Des minoteries ont également vu le jour tout au long du 19e, comme la Minoterie Parias créée à Mortagne en 1865.

Découvrez ici les 66 moulins étudiés

L'album

Photographies, sauf indication contraire : Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel / Y. Suire, 2015-2016.

Fonctionnement type d'un moulin à vent. Région Poitou-Charentes, inventaire du patrimoine culturel /J. Jay.


Voir