Vidéo CAP SUD OUEST "Les hommes de l'estuaire, l'estuaire des hommes"

L'estuaire de la Gironde.
Découvertes
 
  • Mis à jour le 26 octobre 2018
 

L'estuaire de la Gironde, côté Charente-Maritime, a été mis à l'honneur dans l'émission Cap Sud Ouest, diffusée sur France 3 le 23 novembre 2013. Découvrez le reportage, en compagnie du conservateur du patrimoine de la Région chargé de l'inventaire de l'estuaire.

 

"Charente-Maritime : Les hommes de l'estuaire, l'estuaire des hommes"

De Mortagne-sur-Gironde à Talmont en passant par les grottes de Meshers, les carrelets, les côtes de Charente Maritime de l'estuaire de la Gironde s'offrent au drone de Cap Sud Ouest. Diffusé sur France 3 le 23 novembre 2013, ce film a été réalisé par Catherine Breton et présenté par Eric Perrin. Images drone : Altifilm. 


Charente Maritime - Les hommes de l'estuaire, l... par france3aquitaine

"C’est le plus long et le plus vaste estuaire en Europe : 75 kms de long, 12 kms à son embouchure. L’estuaire de la Gironde est un véritable bras de mer,un axe stratégique tant du point de vue commercial que politique avec lequel les hommes de l’estuaire ont toujours dialogué. Quoi de mieux pour comprendre cet espace que d’y naviguer, en compagnie de Yannis Suire, conservateur du patrimoine pour la Région Poitou Charentes. Après une première escale dans le port de Mortagne-sur-Gironde, Yannis nous invite à découvrir un trésor méconnu, l’ermitage monolithe Saint-Martial. Au fil de notre navigation, nous racontons Talmont et ses carrelets, puis Meschers et ses habitats troglodytiques au-dessus des flots.Preuve de la richesse de l’histoire maritime de cette côte, nous partons ensuite en exploration avec Laurence Tranoy, archéologue à l’université de La Rochelle au site du Fâ, à Barzan. Flash back au 1er siècle de notre ère pour mettre au jour, sous les champs aujourd’hui cultivés une cité et un port gallo-romain de première importance. Pour finir, nous prenons le large. Cap sur le Phare de Cordouan, à 7 kms des côtes avec Benoît Jenouvrier et Dominique Pérez, gardiens. Un moment de vie et de rêverie dans le plus beau de tous les phares…"

Balade sur l'estuaire

Photographies réalisées pendant le tournage de l'émission. © Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel / Y. Suire, 2013.

 


Voir

 
 

À la une de l'Inventaire

  • Actualités

    Ouvertures exceptionnelles du Jardin de Gabriel au cours de l’été 2019

    À l'occasion des 50 ans du site, la Région Nouvelle-Aquitaine vous propose de découvrir un jardin extraordinaire : le Jardin de Gabriel à Nantillé, en Charente-Maritime....

  • Actualités

    « Histoire de Bahuts », patrimoine et création dans les lycées de Charente, Charente-Maritime, Deux-Sèvres et Vienne

    Depuis 2017, en partenariat avec le rectorat, la Région Nouvelle-Aquitaine propose aux lycéens de s'engager dans un projet de découverte du patrimoine de leur établissement.

  • Actualités

    Conférence de restitution de l'inventaire du patrimoine de Mairé, le mardi 9 juillet 2019

    Le service du Pays d'art et d'histoire de la Communauté d'Agglomération de Grand Châtellerault vous accueille à Mairé le mardi 9 juillet 2019 à 18h pour une conférence sur le patrimoine et l’histoire de cette commune rurale des Vals de Gartempe et Creuse.

  • Actualités

    Colloque sur les sites industriels de l'armement à Châtellerault, les 26 et 27 septembre 2019

    Dans le cadre du bicentenaire de la "Manu", un colloque intitulé « Sites industriels de l’armement : Histoire et devenir (du 19e au 21e siècle) », est organisé par Grand Châtellerault et le Service historique de la Défense.

  • Découvertes

    Le jardin de l'hôtel de ville de Lencloître

    L’inventaire du patrimoine de la commune de Lencloître a permis de retrouver les archives du jardin de l’hôtel de ville réalisé sous le Second Empire, il y a 150 ans.

  • Découvertes

    Les tableaux de René Kunz à Gouex

    L’inventaire du patrimoine de Gouex a permis la redécouverte de quatre tableaux, présentant des scènes de la vie de la commune, réalisés dans les années 1950 par René Kunz, militant communiste et peintre.