BRÈVE : Jean-Jacques Prolongeau, un céramiste à Vaux-sur-Mer

Détail de la frise en céramique sur la villa "la Maïnade" à Vaux-sur-Mer. Région Poitou-Charentes, inventaire du patrimoine culturel, Yannis Suire, 2015.
Évènements
 
 

La commune de Vaux-sur-Mer présente un grand nombre de villas qui relèvent de l'architecture dite moderniste. Très prisé dans les années 1950-1960, ce courant de l'architecture de villégiature joue sur les lignes sobres et épurées, les volumes en avancée ou en retrait, le contraste entre l'ombre et la lumière, entre l'enduit blanc et le parement de pierre.

Parmi les villas de ce type rencontrées à Vaux-sur-Mer, il en est une qui offre une originalité supplémentaire. Appelée "la Maïnade", elle se trouve au cœur du lotissement des Fées, à quelques pas du bord de mer et de la conche de Nauzan. Elle a été construite en 1962 pour le compte de Jean-Jacques Prolongeau, suivant les plans de Jean Courtebaisse, architecte à Bordeaux et à Royan.

Jean-Jacques Prolongeau (1917-1994) était peintre et céramiste. En 1934, il fut l'élève de René Buthaud, autre grand céramiste, à l’École des Beaux-Arts de Bordeaux. Établi à Perpignan en 1940, il en dirigea l'école de dessin de 1944 à 1960. Directeur de l’École nationale des Arts décoratifs de Limoges de 1960 à 1980, il a poursuivi en parallèle son œuvre de faïencier et fourni des modèles aux porcelainiers de Limoges.

C'est lui qui a réalisé la frise en céramique de sa maison de villégiature au bord de l'estuaire de la Gironde. Le décor qui orne aujourd'hui encore "la Maïnade" recouvre la partie haute de la façade de chacune des deux ailes du bâtiment. Sur un fond ocre, il représente une suite d'enfants tantôt habillés en pêcheurs, tantôt vêtus de costumes de fête, ou encore en costumes folkloriques, au milieu d'animaux (des poules, des oiseaux et des poissons).

Auteur : Yannis Suire.

Sources :

Voir