BRÈVE : Jean-Jacques Prolongeau, un céramiste à Vaux-sur-Mer

Détail de la frise en céramique sur la villa "la Maïnade" à Vaux-sur-Mer. Région Poitou-Charentes, inventaire du patrimoine culturel, Yannis Suire, 2015.
Évènements
 
  • Mis à jour le 13 avril 2015
 

La commune de Vaux-sur-Mer présente un grand nombre de villas qui relèvent de l'architecture dite moderniste. Très prisé dans les années 1950-1960, ce courant de l'architecture de villégiature joue sur les lignes sobres et épurées, les volumes en avancée ou en retrait, le contraste entre l'ombre et la lumière, entre l'enduit blanc et le parement de pierre.

Parmi les villas de ce type rencontrées à Vaux-sur-Mer, il en est une qui offre une originalité supplémentaire. Appelée "la Maïnade", elle se trouve au cœur du lotissement des Fées, à quelques pas du bord de mer et de la conche de Nauzan. Elle a été construite en 1962 pour le compte de Jean-Jacques Prolongeau, suivant les plans de Jean Courtebaisse, architecte à Bordeaux et à Royan.

Jean-Jacques Prolongeau (1917-1994) était peintre et céramiste. En 1934, il fut l'élève de René Buthaud, autre grand céramiste, à l’École des Beaux-Arts de Bordeaux. Établi à Perpignan en 1940, il en dirigea l'école de dessin de 1944 à 1960. Directeur de l’École nationale des Arts décoratifs de Limoges de 1960 à 1980, il a poursuivi en parallèle son œuvre de faïencier et fourni des modèles aux porcelainiers de Limoges.

C'est lui qui a réalisé la frise en céramique de sa maison de villégiature au bord de l'estuaire de la Gironde. Le décor qui orne aujourd'hui encore "la Maïnade" recouvre la partie haute de la façade de chacune des deux ailes du bâtiment. Sur un fond ocre, il représente une suite d'enfants tantôt habillés en pêcheurs, tantôt vêtus de costumes de fête, ou encore en costumes folkloriques, au milieu d'animaux (des poules, des oiseaux et des poissons).

Auteur : Yannis Suire.

Sources :

  • Catherine Compain-Gajac, Jean-Jacques Prolongeau : céramiste, 1917-1994. Limoges : Musée national Adrien-Dubouché, 1997, 112 p.
  • Site internet de l’École nationale supérieure d'art de Limoges : http://ensa-limoges.fr

Voir

 
 

À la une de l'Inventaire

  • Découvertes

    Les forts de l'embouchure de la Charente

    Dans le but de protéger l’arsenal de Rochefort, quatorze forts et redoutes sont édifiés de part et d’autre de l’embouchure de la Charente entre la fin du 17e siècle et les années 1860... Une découverte en vidéo !

  • Actualités

    Le Jardin de Gabriel à l’honneur au Festival « Promenons-nous dans les docs »

    Un documentaire sonore de Marc Tournier, consacré au Jardin de Gabriel et intitulé "Un tiroir de sourires", sera diffusé le samedi 21 mai à Dirac (16).

  • Actualités

    Conférence "Le patrimoine de l'après-phylloxéra en Aunis" le 20 mai à Saint-Jean-de-Liversay

    Cette conférence de Pascale Moisdon intervient à l'occasion de la réaffectation de la laiterie de Saint-Jean-de-Liversay.

  • Actualités

    Visites et spectacle de contes au Jardin de Gabriel les 4 et 5 juin 2022

    À l'occasion des Rendez-vous aux Jardins, la Région Nouvelle-Aquitaine vous propose de découvrir un jardin extraordinaire : le Jardin de Gabriel à Nantillé, en Charente-Maritime...

  • Découvertes

    Les ports et la navigation sur la Charente

    Le fleuve Charente, naturellement navigable entre Cognac et son embouchure, a de tout temps favorisé les échanges entre la côte et l’arrière-pays... Une découverte en vidéo !

  • Les actus du LIMOUSIN

    Une nouvelle publication : « Collonges-la-Rouge : Nuances de gris et de rouge »

    La collection régionale des « Visages du patrimoine » s'enrichit d'un nouveau titre consacré la commune corrézienne de Collonges-la-Rouge.

  • Découvertes

    L'arsenal de Rochefort

    En 1666, l’implantation d’un arsenal à Rochefort, pour construire et armer la flotte royale, est une prouesse par l’ampleur du projet et la rapidité de son exécution, malgré les multiples contraintes. Une découverte en vidéo !