BRÈVE : les villas de l'avenue Eugène-Pelletan à Saint-Georges-de-Didonne

Villa "Bleuette", détail de la façade, 1 avenue Eugène Pelletan. © Région Poitou-Charentes, inventaire du patrimoine culturel / Y. Suire, 2014.
Évènements
 
  • Mis à jour le 21 octobre 2014
 

À Saint-Georges-de-Didonne, de nombreuses villas ont été bâties à la Belle-Époque et dans l'Entre-deux-guerres. Elles témoignent de la richesse de cette station balnéaire de la Côte de Beauté. Épargnées des combats de la Poche de Royan (1944-1945), plusieurs d'entre elles se concentrent le long de l'avenue Eugène-Pelletan.

Dans cette avenue, qui part du sentier de la Corniche jusqu'à la rue du Port, on trouve une douzaine de villas, de matériaux et de styles divers : en moellons, en briques ou en pierre de pierre pour deux d'entre elles, couvertes d'ardoises ou de tuiles, d'inspiration néo-normande...

Dans son ouvrage Les Villas de la Côte de Beauté en Charente-Maritime (Patrimoine et Médias, 2005), Frédéric Chasseboeuf révèle que parmi les villas de cette rue, au moins deux (Poucy-Cat et L'Alouette) sont de Félix Boulan et une autre (La Cagouille) de son frère Henry (1863 Royan – 1933 Royan), fils de Benoit Félix Boulan (1827- Royan 1898). Tous trois, architectes-entrepreneurs à Royan, sont à l'origine d'un très grand nombre de villas de la côte.

Vue aérienne de Saint-Georges-de-Didonne prise en 1946 (Géoportail).

Auteurs : Romain Saffré et Yannis Suire

Voir

  L'inventaire du patrimoine de Saint-Georges-de-Didonne

Localiser

L'avenue Eugène-Pelletan à Saint-Georges-de-Didonne

 
 

À la une de l'Inventaire

  • Actualités

    Journées européennes du patrimoine 2018 : la Région Nouvelle-Aquitaine vous ouvre des portes

    Vous avez été plus de 5 000 à participer aux visites, conférences, ateliers... proposés dans les 20 sites et les 40 lycées ouverts ! Merci à tou.te.s !

  • Publications en ligne

    Vallée de la Gartempe : NALLIERS

    Découvrez dans cette publication en ligne l'histoire, les paysages et le patrimoine de la commune de Nalliers, profondément liés la Gartempe.

  • Découvertes

    La « maison du médecin » à Saint-Pierre-de-Maillé

    En 1936, la commune de Saint-Pierre-de-Maillé déplorait une pénurie de médecins et décidait d'y répondre en construisant un logement...

  • Publications en ligne

    Diaporama de la conférence "Les monuments aux morts de la vallée de la Gartempe"

    Le diaporama de la conférence proposée le 13 septembre par Véronique Dujardin, conservatrice du patrimoine à la Région Nouvelle-Aquitaine, est en ligne...