BRÈVE : les églises de Chenac-Saint-Seurin-d'Uzet

Un chapiteau  néo-roman sur le portail de l'église de Chenac : saint Martin partageant son manteau avec un pauvre.  © Régon Poitou-Charentes, inventaire du patrimoine culturel / Y. Suire, 2012.
Évènements
 
  • Mis à jour le 11 avril 2014
 

L'enquête de terrain sur la commune de Chenac-Saint-Seurin-d'Uzet vient de s'achever par l'étude des églises de Chenac et de Saint-Seurin-d'Uzet, ainsi que des objets qu'elles contiennent. Ces deux églises, de style néo-roman, ont été construites ou reconstruites au milieu du 19e siècle, en reprenant des éléments plus anciens. L'église de Chenac présente par exemple, à l'entrée du chœur, deux chapiteaux d'époque romane remployés au sommet de colonnes.

Le style néo-roman des deux églises apparaît notamment sur leur façade et leur portail, ornés de sculptures probablement réalisées par les frères Arnold, de Saintes. Ces sculptures présentent des motifs variés, parfois étonnants comme cet escargot et cette grenouille sur le portail de l'église de Saint-Seurin-d'Uzet. Un des chapiteaux de la façade de l'église de Chenac rappelle qu'elle est vouée à saint Martin : il représente le saint partageant son manteau avec un pauvre.

À l'intérieur de l'église de Saint-Seurin-d'Uzet, on remarque une voûte en bois et des chapiteaux sculptés. Le chœur de l'église de Chenac est recouvert d'un impressionnant décor peint qui semble avoir été réalisé à la fin du 19e siècle ou au début du 20e. Là encore, il représente des scènes de la vie de saint Martin, sous une voûte étoilée, ornée d'une représentation de Dieu le Père et du Christ.

Auteur : Yannis Suire


 
 

À la une de l'Inventaire

  • Publications en ligne

    Diaporama de la conférence du 16 septembre 2021 à Saint-Jean-de-Liversay

    Découvrez en ligne le diaporama de la conférence présentant les résultats de l'inventaire du patrimoine de la commune.

  • Découvertes

    Le Jardin de Gabriel s'ouvre aux scolaires

    Le Jardin de Gabriel a récemment accueilli deux classes des écoles voisines de Saint-Hilaire-de-Villefranche et Brizambourg. Une quarantaine d’élèves de CM1-CM2 ont pu découvrir l’univers insolite et poétique créé par Gabriel Albert.

  • Découvertes

    Une exposition inédite des sculptures de Gabriel Albert au Musée Cécile Sabourdy

    Intitulée « Le ciment des rêves, l’univers sculpté de Gabriel Albert », cette exposition exceptionnelle ouvrira ses portes le mercredi 19 mai, pour toute l’année.

  • Découvertes

    La restauration d'une statue de danseuse par une étudiante de l'Ecole d'art et de design TALM-Tours

    En vertu du partenariat conclu entre la Région et l’école, Marion Benda a choisi pour son mémoire de fin d’études de restaurer une statue en ciment du Jardin de Gabriel.