L'architecture de villégiature et les guinguettes

Publications
 
  • Mis à jour le 9 juin 2016
 

L'inventaire du patrimoine de l'agglomération de Poitiers a révélé un nombre important de maisons dont l'architecture originale peut surprendre : villas ressemblant à des "chalets", des "cottages" et des "castels", qui se construisent en périphérie de ville de la fin du 19e siècle jusqu'aux années 1950. Un inventaire thématique a été entrepris en 2009, pour découvrir et comprendre ce phénomène architectural.

L'étude a porté sur l'ensemble des communes de l'agglomération de Poitiers, hors Poitiers, à l'exception du quartier de Poitiers-Sud. Pour compléter cette première approche sur le patrimoine de loisirs, une autre enquête à été entreprise sur les guinguettes. Rendez-vous social incontournable à partir du 19e siècle, les guinguettes étaient des lieux de divertissements et de convivialité. Cet inventaire permet de redécouvrir et de valoriser ces lieux qui ont marqué la vie poitevine pendant plus d'un siècle.

Présentation

Les villes balnéaires et thermales se développent au 19e siècle ; elles inventent une architecture originale pour accueillir une bourgeoisie qui y séjourne et s'y divertit. De la fin du 19e siècle aux années 1950, cette architecture de villégiature devient une mode et s'étend au delà de ces zones de création. Ainsi, de nombreuses villas ressemblant à des "chalets", des "cottages" et des "castels" se construisent en périphérie de ville comme à Poitiers. 
L'inventaire du patrimoine de la Communauté d'agglomération de Poitiers, réalisé entre 2004 et 2008, avait révélé un nombre important de ces maisons à l'architecture insolite. Afin de mieux comprendre ce phénomène, une enquête complémentaire a été entreprise en 2009 ; elle a porté sur l'ensemble des communes de la CAP et un des quartiers de Poitiers, celui de Poitiers-Sud -. Parallèlement, une autre enquête à été entreprise sur les guinguettes, lieux de divertissements et de convivialité, rendez-vous incontournables à partir du 19e siècle.
Ces deux études offrent ainsi une première approche sur un patrimoine très riche et cependant peu étudié : celui des loisirs, qui comprend des éléments aussi divers que jardins publics, hôtels, cafés, casinos, bains, théâtres, cinémas et équipements sportifs...
Elles permettent de (re)découvrir des bâtiments ou des lieux qui ont marqué la vie poitevine pendant plus d'un siècle.

L'architecture de villégiature

L'architecture de villégiature est un exemple d'invention qui a dépassé le cadre du loisir pour devenir une mode architecturale. C'est ce que montre l'étude thématique menée sur ce sujet dans la Communauté d’agglomération de Poitiers ; seul le quartier de Poitiers-Sud, de part et d'autre de l'avenue de la Libération et du 8 Mai 1945, a été pris en compte pour la ville de Poitiers.
Cette étude permet de comprendre un phénomène architectural qui ne se cantonne pas aux seuls bords de mer. Elle éclaire sous un nouvel angle de nombreuses maisons insolites dans le paysage urbain de la Communauté d'agglomération de Poitiers, constructions remarquables ou modestes ainsi redécouvertes. 
Quatre-vingt-dix-sept villas ont ainsi été étudiées, dont près de la moitié sont des "cottages".

Télécharger l'article "L'architecture de villégiature" (pdf - juillet 2009 - 3,1 Mo)

Les guinguettes

Les guinguettes sont des rendez-vous incontournables à partir du 19e siècle. Hauts lieux de divertissements et de convivialité, elles ont marqué les mémoires de nombreux Poitevins. Cependant beaucoup d'entre elles ont disparu. L'étude permet de découvrir ce patrimoine méconnu ou oublié.
L'inventaire a été réalisé sur l'ensemble de la Communauté d’agglomération de Poitiers, pour les guinguettes identifiées, localisées et dont il reste encore des bâtiments ou des traces. Ont été pris en compte les établissements qui répondent à la définition simple de la guinguette : un lieu où l’on boit, où l’on mange et où l’on danse. Ont ainsi été écartés des lieux comme les cafés ou les salles de bals. 
Seize guinguettes ont ainsi été étudiées : deux se trouvent à Buxerolles, deux à Saint-Benoît, trois à Vouneuil-sous-Biard et neuf à Poitiers.

Télécharger l'article "Au temps des guinguettes" (pdf - 5 Mo)

 

Voir

  Les guinguettes de l'agglomération de Poitiers
  Les dossiers documentaires de l'étude sur le patrimoine des loisirs dans l'agglomération de Poitiers

 
 

À la une de l'Inventaire

  • Actualités

    Conférence de restitution de l'inventaire du patrimoine de Chenevelles le vendredi 10 décembre

    Le Pays d’Art et d’Histoire de Grand Châtellerault vous propose une conférence pour (re)découvrir le patrimoine de Chenevelles.

  • Découvertes

    Les écoles et les mairies dans les communes rurales des Vals de Saintonge

    Au 19e siècle apparaît un type architectural pour les écoles et les mairies. Illustration de ce phénomène en Vals de Saintonge.

  • Publications en ligne

    Diaporama de la conférence du 16 septembre 2021 à Saint-Jean-de-Liversay

    Découvrez en ligne le diaporama de la conférence présentant les résultats de l'inventaire du patrimoine de la commune.

  • Découvertes

    Le Jardin de Gabriel s'ouvre aux scolaires

    Le Jardin de Gabriel a récemment accueilli deux classes des écoles voisines de Saint-Hilaire-de-Villefranche et Brizambourg. Une quarantaine d’élèves de CM1-CM2 ont pu découvrir l’univers insolite et poétique créé par Gabriel Albert.

  • Découvertes

    Une exposition inédite des sculptures de Gabriel Albert au Musée Cécile Sabourdy

    Intitulée « Le ciment des rêves, l’univers sculpté de Gabriel Albert », cette exposition exceptionnelle ouvrira ses portes le mercredi 19 mai, pour toute l’année.

  • Découvertes

    La restauration d'une statue de danseuse par une étudiante de l'Ecole d'art et de design TALM-Tours

    En vertu du partenariat conclu entre la Région et l’école, Marion Benda a choisi pour son mémoire de fin d’études de restaurer une statue en ciment du Jardin de Gabriel.