Publication "Clin d'œil sur... la cloche Sainte-Catherine à Migné-Auxances" (2009)

Les anses de la cloche de l'église à Migné-Auxances (Vienne). © Région Poitou-Charentes - CAP / R. Jean, 2008.
Publications
 
  • Mis à jour le 18 avril 2014
 

Présentes dans toutes les églises de Poitou-Charentes, les cloches ont toujours joué un rôle important dans les paroisses en rythmant la vie des fidèles ou en annonçant des événements. 

Elles ont souvent été fondues en période de guerre ou refondues après avoir été fêlées. Elles sont bénites à l'occasion de cérémonies officielles et portent le plus souvent le prénom de leurs parrains ou marraines. Porteuses d'inscriptions ou d'armoiries qui permettent d'identifier des notables locaux ou des dignitaires ecclésiastiques, elles sont précieuses pour l'histoire.

La cloche de l'église à Migné-Auxances (Vienne). © Région Poitou-Charentes - CAP / R. Jean, 2008.

Parmi ces nombreuses cloches, celle de l'église Saint-Pierre et Sainte-Croix à Migné-Auxances est particulièrement intéressante.
Fondue en 1653, elle a été baptisée le 12 janvier 1654 sous l'invocation de sainte Catherine.
Elle fonctionne en volée : elle est dotée d'un joug haut (élément en bois qui supporte le poids de la cloche et lui sert de contrepoids) ; sa sonnerie est actionnée par un battant qui vient frapper la partie inférieure de la cloche (système rétrograde).
Son inscription révèle qu'elle a eu pour parrain Charles de Montbron, comte d'Auzances, représenté par Nicolas d'Escart, écuyer et seigneur de Médor, et pour marraine Marie Dubois, veuve de Louis Cornouaille, seigneur de Sigon. Elle porte également le nom du curé, Savarit, et les armoiries de l'abbaye de Montierneuf dont relevait autrefois la paroisse de Migné.
Haute de 60 cm, cette cloche en bronze est décorée d'un médaillon rayonnant au centre duquel est inscrit le monogramme du Christ (IHS), au-dessus d'un cœur percé de trois clous.
Les anses qui relient la cloche au joug sont quant à elles sculptées, ce qui est exceptionnel. Elles sont ornées de bustes de femmes aux visages souriants : simple fantaisie du fondeur ou message qui nous échappe aujourd'hui ?

Bibliographie

  • Arnaud Robinault-Jaulin, Cloches, voix de Dieu, messagères des hommes, collection Patrimoine vivant, Desclée de Brouwer, 2003.
  • Émile Bricauld de Verneuil, Inventaire sommaire des archives départementales antérieures à 1790, série E supplément (registres paroissiaux des communes), tome 2, Poitiers, 1959, p. 358.
  • Henri Beauchet-Filleau, Charles de Chergé, Dictionnaire historique et généalogique des familles du Poitou, tome 3, Poitiers, 1905, p. 182.

Auteur : Thierry Allard

Télécharger l'article sur la cloche Sainte-Catherine à Migné-Auxances (pdf - 2014 - 2,6 Mo)

 
 

À la une de l'Inventaire

  • Publications en ligne

    Publication "Grand Châtellerault : Mairé"

    La publication sur le patrimoine de la commune de Mairé vient d'être mise en ligne. Découvrez l'histoire, les paysages et le patrimoine de cette commune de la Communauté d'Agglomération Grand Châtellerault.

  • Actualités

    Annulation de la conférence sur le patrimoine de Saint-Jean-de-Liversay

    Cette conférence, qui était prévue le 14 janvier, à 20h30, en la salle des fêtes de Saint-Jean-de-Liversay, est annulée en raison du contexte sanitaire.

  • Publications en ligne

    Publication "Grand Châtellerault : Leigné-les-Bois"

    L'inventaire du patrimoine de Grand Châtellerault se poursuit. Découvrez dans cette publication en ligne l'histoire, les paysages et le patrimoine de la commune de Leigné-les-Bois.

  • Découvertes

    L'île de la Baine à Chaniers

    L'île de la Baine, sur la Charente, est mentionnée dans les textes dès le début du 14e siècle pour ses moulins. Le lieu a connu d’importants aménagements au milieu du 19e siècle pour faciliter la navigation sur le fleuve.

  • Actualités

    Colloque-webinaire « Participation des jeunes dans l’élaboration des politiques publiques locales »

    Le dernier temps de ce colloque sera consacré à la question du patrimoine lié aux droits culturels et à la jeunesse.

  • 14-18

    Le Poilu mourant en défendant le drapeau

    Peu après la Première Guerre mondiale, un modèle a été choisi par plusieurs communes du Poitou et des Charentes pour orner leur monument aux morts. Un même modèle, mais quatre histoires différentes.