Les guinguettes de l'agglomération de Poitiers

La guinguette des Trois-Ilots, sur le chemin de Trainebot, à Poitiers. Carte postale (années 1950-1960) conservée à la Médiathèque de Poitiers (Fonds SIMMAT).
Découvertes
 
 

Les guinguettes sont des lieux de fêtes, de détente et de rendez-vous incontournables à partir du 19e siècle. Hauts lieux de divertissement et de convivialité, elles ont marqué les mémoires de nombreux Poitevins. Cependant, beaucoup d'entre elles ont disparu ou bien se fondent aujourd’hui dans le paysage de l'agglomération de Poitiers.

Des guinguettes, pour qui, pour quoi ?

Les guinguettes sont des établissements où l’on boit, où l’on mange et où l’on danse, destinés à l’ensemble de la société, de la bourgeoisie aux classes populaires. Elles sont situées le plus souvent dans un cadre insolite et au bord de l’eau, dans les faubourgs et les villages proches des grandes villes. Derrière ce constat géographique, se cache une raison économique : l’octroi, cette taxe indirecte que les municipalités percevaient jusqu’en 1943 sur les marchandises importées sur leur territoire – elle a été remplacée, en 1954, par la TVA (taxe sur la valeur ajoutée). C’est pour échapper à cette taxe et vendre moins cher le vin que les guinguettes se sont implantées en dehors ou à l’entrée des villes.

Petite histoire des guinguettes, de Paris à Poitiers

Les premières guinguettes apparaissent à Paris au début du 18e siècle, lorsque la vie et ses plaisirs reprennent leurs droits à la mort du vieux roi Louis XIV. Le terme a des origines incertaines : provient-il d’un certain Pierre Guinget qui aurait créé le premier établissement, du quartier de la guinguette aux Invalides, ou d’un vin jeune et peu cher nommé guinguet ? Quoi qu’il en soit, à partir des années 1860, les guinguettes s’implantent aux alentours de Paris, par exemple sur les bords de Marne. Elles diversifient leurs activités en proposant de nouvelles distractions liées à leur situation champêtre et à la proximité de l’eau : canotage, pêche, baignage, etc. Ce modèle se diffuse dans toute la France, y compris à Poitiers et ses environs.

Album-photos

Les guinguettes de l'agglo

Voici les seize guinguettes qui ont étudiées lors de l'inventaire du patrimoine de l’agglomération de Poitiers : deux se trouvent à Buxerolles, deux à Saint-Benoît, trois à Vouneuil-sous-Biard et neuf à Poitiers. Vous découvrirez leur histoire en cliquant sur le lien.

Les guinguettes étudiées sont celles identifiées, localisées et dont il reste encore des bâtiments ou des traces. Ont été pris en compte les établissements qui répondent à la définition simple de la guinguette : un lieu où l’on boit, où l’on mange et où l’on danse ; ont été écartés des lieux comme les cafés ou les salles de bals. 

Voir

  Publication "L'agglomération de Poitiers : au temps des guinguettes"
  L'architecture de villégiature de l'agglomération de Poitiers
  L'inventaire du patrimoine de l'agglomération de Poitiers