Publication "Des réseaux structurants pour l'agglomération de La Rochelle" (2009)

Vue aérienne du port de la Pallice et de la ville de La Rochelle, en 1985.© Région Poitou-Charentes, © Région Poitou-Charentes, inventaire général du patrimoine culturel / Fonds Henrard.
Publications
 
  • Mis à jour le 25 mai 2012
 

Que l’on considère les routes, les voies ferrées, les voies navigables, les ports ou bien les systèmes d’alimentation en eau, les réseaux sont des clefs du développement de La Rochelle et de son agglomération. Ils structurent le territoire et sont à l’origine de la constitution d’ensembles architecturaux et urbains. 

Trois exemples issus de l’inventaire du patrimoine de l’agglomération illustrent leur importance : la création du port de La Pallice et sa mise en relation avec le centre ancien, la construction du canal de Marans, ainsi que les réseaux d’alimentation en eau.

Des réseaux structurants pour l'agglomération de La Rochelle (article complet - pdf - 2008 - 6,8 Mo)

Le canal de Marans à La Rochelle

Imaginé depuis le XVIIIe siècle, le canal destiné à relier Niort à La Rochelle fut l’un des grands chantiers régionaux du XIXe siècle. Sa très lente exécution – sur 80 ans – dans une période d’innovation industrielle le rendit inadapté avant même son achèvement, supplanté par le chemin de fer. Axe structurant du paysage, le canal est toutefois un élément aujourd’hui reconnu du patrimoine local.

Le canal de Marans à La Rochelle (pdf - 2008 - 1,5 Mo)

L'alimentation en eau

Par sa situation en bord de mer et à proximité de marais, La Rochelle se trouvait confrontée à de réelles difficultés pour s’alimenter en eau potable ; l’eau fournie par les puits était saumâtre, du fait des infiltrations d’eau de mer.

L'alimentation en eau (pdf - 2008 - 2 Mo)

Le port de la Pallice, à l'origine des réseaux de l'ouest rochelais

La création du port de la Pallice, entre 1880 et 1890, constitue un élément moteur du développement des réseaux de l’ouest rochelais. D’importants travaux furent en effet réalisés pour mettre ce nouvel établissement en relation avec le centre de La Rochelle : de nouvelles voies, une liaison ferroviaire et une ligne de tramway. Ces aménagements ont eux-mêmes initié et structuré le développement de nouveaux faubourgs : la Genette, Saint-Maurice, Fétilly…

Le port de la Pallice, à l'origine des réseaux de l'ouest rochelais (pdf - 2008 - 3,4 Mo)

 
 

À la une de l'Inventaire

  • Actualités

    Conférence de restitution de l'inventaire du patrimoine de Chenevelles le vendredi 10 décembre

    Le Pays d’Art et d’Histoire de Grand Châtellerault vous propose une conférence pour (re)découvrir le patrimoine de Chenevelles.

  • Découvertes

    Les écoles et les mairies dans les communes rurales des Vals de Saintonge

    Au 19e siècle apparaît un type architectural pour les écoles et les mairies. Illustration de ce phénomène en Vals de Saintonge.

  • Publications en ligne

    Diaporama de la conférence du 16 septembre 2021 à Saint-Jean-de-Liversay

    Découvrez en ligne le diaporama de la conférence présentant les résultats de l'inventaire du patrimoine de la commune.

  • Découvertes

    Le Jardin de Gabriel s'ouvre aux scolaires

    Le Jardin de Gabriel a récemment accueilli deux classes des écoles voisines de Saint-Hilaire-de-Villefranche et Brizambourg. Une quarantaine d’élèves de CM1-CM2 ont pu découvrir l’univers insolite et poétique créé par Gabriel Albert.

  • Découvertes

    Une exposition inédite des sculptures de Gabriel Albert au Musée Cécile Sabourdy

    Intitulée « Le ciment des rêves, l’univers sculpté de Gabriel Albert », cette exposition exceptionnelle ouvrira ses portes le mercredi 19 mai, pour toute l’année.

  • Découvertes

    La restauration d'une statue de danseuse par une étudiante de l'Ecole d'art et de design TALM-Tours

    En vertu du partenariat conclu entre la Région et l’école, Marion Benda a choisi pour son mémoire de fin d’études de restaurer une statue en ciment du Jardin de Gabriel.