L'Hôtel de Ville de La Rochelle renaît de ses cendres

L'hôtel de ville de La Rcohelle renaît de ses cendres. © Julien Chauvet - Ville de La Rochelle.
Découvertes
 
  • Mis à jour le 10 décembre 2019
 

L’hôtel de ville de La Rochelle est fixé sur le même emplacement depuis 1298, ce qui en fait le plus ancien hôtel de ville en fonction de France. Reconstruit en plusieurs étapes, du 15e au 17e siècle, cet édifice est classé Monument historique en 1861, puis restauré et agrandi. En 2013, un violent incendie détruit la charpente et la couverture du bâtiment. D’importants travaux de restauration, soutenus par la Région Nouvelle-Aquitaine, s’engagent alors et sont aujourd’hui terminés. La Ville de La Rochelle a proposé, du 6 au 8 décembre 2019, un programme de festivités et d’animations en l’honneur du monument réhabilité.

Un Monument historique exceptionnel

L’histoire de l’hôtel de ville de La Rochelle débute en 1298 avec l’achat de cinq maisons dans un îlot bordé par la rue des Gentilshommes, la rue de la Grille et la rue Saint-Yon, pour accueillir les réunions des échevins de la commune.

À la fin du 15e siècle est érigé le mur d’enceinte, de style gothique flamboyant, muni d’un crénelage et de mâchicoulis, donnant à l’hôtel de ville un aspect de forteresse. Puis, à partir de la fin du 16e siècle, les bâtiments principaux sont reconstruits. Le « Pavillon », situé au nord, daterait de la fin du 16e siècle, alors que le corps de bâtiment principal, constitué de la grande galerie et d’un escalier monumental, est daté 1606. En 1607 est édifié un nouveau bâtiment au sud-est du corps principal, bordant la rue des Gentilshommes. En 1612, une statue du roi de France Henri IV est exposée dans une niche du porche. L’architecture et la sculpture extérieure des bâtiments, de style Renaissance, sont particulièrement soignées. À l’intérieur, les différentes salles sont ornées d’un riche mobilier.

De 1628 à 1748, l'hôtel de ville sert de logement au gouverneur de la province avant d'être récupéré par le corps de ville. Après son classement Monument historique en 1861, d’importants travaux de restauration et d’agrandissement sont entrepris par l’architecte Lisch dans les années 1870-1880. Ces travaux transforment partiellement l’édifice. Ainsi, la tour nord est transformée en beffroi, l’escalier est totalement modifié et une statue du roi Henri IV est à nouveau installée pour remplacer l’ancienne, disparue pendant la Révolution.

 

L’incendie et les travaux

Le 28 juin 2013, un incendie d’origine électrique endommage le bâtiment à 50% et sa partie la plus ancienne à 80%. Les combles et les plafonds de la salle des fêtes, les combles des archives et de la salle des échevins sont entièrement détruits. La salle des fêtes, l’office, et le plancher des archives sont partiellement détruits. Dans toutes les salles du premier étage et du rez-de-chaussée, les planchers, murs, lambris et tentures murales sont détériorés par les eaux déversées pour éteindre le feu, ainsi que par les cendres et les suies qui se sont propagées.

La restauration de l'hôtel de ville de La Rochelle est engagée et vise deux objectifs. Le premier est de redonner à l'édifice l'aspect qui était le sien avant l'incendie, tant à l'intérieur qu'à l'extérieur, dans un souci de préservation de ses parties classées au titre des Monuments historiques. Le second est de profiter de cette reconstruction pour réorganiser les espaces et les circulations internes afin de les rationaliser, de les moderniser, de les rendre plus fonctionnels et accessibles aux personnes en situation de handicap.

Les travaux se sont déroulés entre 2016 et 2019. Vingt-six corps de métier ont œuvré pour redonner au bâtiment son aspect d'antan.


La renaissance

À l’occasion de la fin des travaux, la Ville de La Rochelle a élaboré un programme de festivités et d’animations les vendredi 6, samedi 7 et dimanche 8 décembre 2019, afin de célébrer la renaissance de cet édifice historique. Des concerts, une exposition, des visites et une fresque lumineuse, projetée sur la façade de l’hôtel de ville, ont été proposés au public. Pendant ces trois jours, habitants et visiteurs ont pu découvrir ou redécouvrir cet édifice cher aux Rochelais.

Télécharger

Le programme des festivités de l'hôtel de ville organisé par la Ville de La Rochelle
 

Voir

La page consacrée à l'évènement sur le site Internet de la Ville de La Rochelle

Site de la DRAC : "Monuments historiques en travaux : l'hôtel de ville de La Rochelle"

Le dossier documentaire de l'hôtel de ville de La Rochelle réalisé en 1994 lors de l'étude d'inventaire de l'agglomération de La Rochelle

L'opération d'inventaire du patrimoine de l'agglomération de La Rochelle

 
 

À la une de l'Inventaire

  • Actualités

    Publication des dossiers de Leigné-les-Bois

    Dans la communauté d'agglomération de Grand Châtellerault, l’étude d’inventaire du patrimoine de la commune de Leigné-les-Bois est terminée. Les dossiers viennent d'être publiés.

  • Découvertes

    Album-photos : Saint-Jean-de-Liversay

    L'inventaire du patrimoine des rives de la Sèvre Niortaise sur la commune de Saint-Jean-de-Liversay est terminé. Découvrez en ligne l'album-photos du patrimoine de la commune.

  • Publications en ligne

    Publication "Grand Châtellerault : Orches"

    L'inventaire du patrimoine de Grand Châtellerault se poursuit. Découvrez dans cette publication en ligne l'histoire, les paysages et le patrimoine de la commune d'Orches.

  • Actualités

    Vallée de la Sèvre Niortaise

    L'inventaire du patrimoine des communes riveraines de la Sèvre Niortaise se poursuit avec la publication des dossiers de la commune de Saint-Jean-de-Liversay.

  • Les actus du LIMOUSIN

    Villard et Méasnes : deux nouvelles communes creusoises à découvrir

    L’Inventaire du patrimoine de la communauté de communes du Pays Dunois, dans la Creuse, se poursuit avec la publication des dossiers des communes de Villard et de Méasnes.

  • Les actus du LIMOUSIN

    L’inventaire du patrimoine de la commune d’Aubusson, en Creuse, est en ligne

    L’histoire de la commune est marquée par une implantation humaine ancienne et un développement original autour de la tapisserie, qui en a fait la première ville industrielle du département.