La Communauté d'Agglomération de La Rochelle

Agglomération de La Rochelle
 
 

La Rochelle. © Région Poitou-Charentes, inventaire du patrimoine culturel / G. Beauvarlet, 2007.

La Rochelle et son agglomération tiennent une position particulière dans la géographie et l’histoire de la région : principal port, foyer commercial et culturel majeur à l’époque moderne, centre de l’ancienne province d’Aunis avant de devenir la capitale de la Charente-Maritime, La Rochelle constitue aujourd’hui une agglomération aux atouts économiques, touristiques, universitaires reconnus. Soumis à une pression foncière croissante, le territoire de l’agglomération appelait une démarche de connaissance raisonnée pour en assurer le développement avec harmonie. 

L’opération d’inventaire alors menée couvre toutes les périodes, de l’Antiquité à nos jours et prend en compte aussi bien les éléments d’architecture, le mobilier, les lotissements, les paysages, etc. Elle met en évidence la diversité et la densité du patrimoine de l’agglomération, en dégage les traits caractéristiques. C’est un outil au service des habitants et un support aux actions de la communauté d’agglomération en matière d’animation du patrimoine, de culture, de tourisme et d’aménagement du territoire.

Une première étude sur le centre ville de La Rochelle...

Une première étude approfondie a été menée sur le centre ville, aboutissant à la constitution de quelque 2 300 dossiers documentaires et des milliers de photographies. Sont accessibles en ligne près de 400 dossiers portant sur des édifices représentatifs. 

... suivie de celle des quartiers périphériques et des communes de Périgny et Puilboreau

Jusqu’en 2007 ont ensuite été étudiés les quartiers périphériques de la ville ainsi que les communes de Périgny et Puilboreau. Cette enquête a permis de mettre en évidence la particularité des faubourgs en fonction des formes d'habitat qui s'y sont développées et des activités qui s'y sont installées puis transformées. Ont également été mis en exergue les liens entre ces quartiers avec le centre de la ville longtemps enfermée dans ses fortifications, le développement des réseaux et les ouvertures vers les communes environnantes de la communauté d'agglomération.

D'autre part des synthèses sur l'ensemble de ces quartiers ont été rédigées ; elles concernent en particulier l'habitat individuel et l'habitat social, l'architecture scolaire, l'architecture industrielle, l'architecture religieuse, les ports, les espaces verts, les jardins ouvriers, les octrois, les réseaux.


Voir