Se souvenir de la Grande Guerre : les monuments aux morts

Le monument aux morts de Chabanais, en Charente. © Région Poitou-Charentes, inventaire du patrimoine culturel / Gillles Beauvarlet, 2008.
Découvertes
 
  • Mis à jour le 31 octobre 2018
 

Entre 1920 et 1925, une véritable vague de monuments aux morts recouvre la France avec plus de 30 000 monuments construits, dont 1 500 pour les seuls départements de  Charente, Charente-Maritime, Deux-Sèvres et Vienne.

Un hommage aux soldats morts : un monument par commune

Le 11 novembre 1918, l'armistice signé à Rethondes (dans l'Oise) marque la suspension des hostilités sur le front. C'est le traité de Versailles, signé le 28 juin 1919, qui instaure la paix et met fin à la Première Guerre mondiale. La France a payé l'un des plus lourds tributs, avec 1,4 million de tués et de disparus. Rendre hommage au courage des soldats morts pendant le conflit est une nécessité pour la population française. C'est ainsi que le Parlement décide, par la loi du 25 octobre 1919, de faire ériger un monument aux morts dans chaque commune.
 


 

Les monuments aux morts dans les opérations d'inventaire du patrimoine

Plus de 200 monuments et des articles en ligne : sur des territoires étudiés...

De nombreux monuments aux morts ont été étudiés au cours des opérations d'inventaire du patrimoine culturel réalisées sur les quatre départements de Charente, Charente-Maritime, Deux-sèvres et Vienne. Ces études ont donné lieu à des articles et des dossiers documentaires en ligne :

Consulter les dossiers et illustrations des monuments aux morts étudiés, nouvelle fenêtre

... et des thématiques

Des études spécifiques sur les objets mobiliers, l'inventaire des monuments aux morts portant l'allégorie de la République, ainsi que l'inventaire en cours sur la statuaire publique historique complètent cet ensemble par des publications, articles et dossiers :


Pour aller plus loin

  • BECKER, Annette. Les Monuments aux Morts - Mémoire de la Grande Guerre. Paris : Errance, 1991.
  • JULIEN, Élise. Paris, Berlin. La mémoire de la guerre 1914-1933. Rennes : Presses universitaires de Rennes, 2010.
  • PROST, Antoine. Les Anciens combattants et la société française 1914-1939. Thèse de doctorat. Paris : Presses de la Fondation nationale des sciences politiques, 1977.
  • PROST, Antoine. « Les monuments aux morts. Culte républicain ? Culte civique ? Culte patriotique ? » dans Pierre NORA (dir.), Les lieux de mémoire 1, Paris : Gallimard, coll. Quarto, 1997 [1ère éd. 1984].
  • CRID 14-18, bibliographie sur les monuments aux morts dans d'autres régions françaises : http://www.crid1418.org/bibli/?page_id=12#C

Auteur : Laëtitia Pichard, 2014. Complété en 2017 et 2018.

 

 
 

À la une de l'Inventaire

  • Actualités

    Publication des dossiers de Leigné-les-Bois

    Dans la communauté d'agglomération de Grand Châtellerault, l’étude d’inventaire du patrimoine de la commune de Leigné-les-Bois est terminée. Les dossiers viennent d'être publiés.

  • Découvertes

    Album-photos : Saint-Jean-de-Liversay

    L'inventaire du patrimoine des rives de la Sèvre Niortaise sur la commune de Saint-Jean-de-Liversay est terminé. Découvrez en ligne l'album-photos du patrimoine de la commune.

  • Publications en ligne

    Publication "Grand Châtellerault : Orches"

    L'inventaire du patrimoine de Grand Châtellerault se poursuit. Découvrez dans cette publication en ligne l'histoire, les paysages et le patrimoine de la commune d'Orches.

  • Actualités

    Vallée de la Sèvre Niortaise

    L'inventaire du patrimoine des communes riveraines de la Sèvre Niortaise se poursuit avec la publication des dossiers de la commune de Saint-Jean-de-Liversay.

  • Les actus du LIMOUSIN

    Villard et Méasnes : deux nouvelles communes creusoises à découvrir

    L’Inventaire du patrimoine de la communauté de communes du Pays Dunois, dans la Creuse, se poursuit avec la publication des dossiers des communes de Villard et de Méasnes.

  • Les actus du LIMOUSIN

    L’inventaire du patrimoine de la commune d’Aubusson, en Creuse, est en ligne

    L’histoire de la commune est marquée par une implantation humaine ancienne et un développement original autour de la tapisserie, qui en a fait la première ville industrielle du département.