Le Poilu mourant en défendant le drapeau

Monument aux morts de Champniers, détail du Poilu. © Grégory Brandel pour le Pays d’art et d’histoire de GrandAngoulême.
Découvertes
 
  • Mis à jour le 16 novembre 2020
 

Peu après la Première Guerre mondiale, un même modèle, proposé par les Marbreries générales, a été choisi par plusieurs communes du Poitou et des Charentes pour orner leur monument aux morts : « le Poilu mourant en défendant le drapeau ». Si la représentation du Poilu est identique, le devenir de ces monuments est très différent d’une commune à l’autre.

Au lendemain de la Première Guerre mondiale, quelques grands marbriers et entreprises de pompes funèbres éditent des catalogues pour ériger des monuments aux morts, en associant différents éléments sculptés : obélisques, croix de guerre, coqs, palmes, mais aussi des statues, représentant par exemple un soldat ou une allégorie de la République, commandées à des sculpteurs. Chaque élément étant proposé dans plusieurs matériaux – marbre, calcaire, fonte, bronze ou encore galvano-bronze –, les possibilités de variantes sont nombreuses. Ces catalogues, grâce à une politique de démarchage, sont proposés aux communes, parfois par l'intermédiaire d'un entrepreneur ou d'un marbrier local, comme Narcisse Bordeaux à Châtellerault.

 
 

À la une de l'Inventaire

  • Restauration monument historique

    La restauration de l'église Saint-Eutrope de Saintes

    L’église Saint-Eutrope de Saintes vient de bénéficier d’une campagne importante de restauration, concernant l'élévation nord du monument. L’inauguration est prévue le samedi 25 juin.

  • Découvertes

    Les phares de l'estuaire de la Charente

    Sept phares ont été édifiés, entre 1680 et le début du 20e siècle, afin de guider les bateaux dans le pertuis d’Antioche et l’embouchure de la Charente... Une découverte en vidéo !

  • Actualités

    Ouverture du Jardin de Gabriel au cours de l’été 2022

    La Région Nouvelle-Aquitaine vous propose de découvrir un jardin extraordinaire : le Jardin de Gabriel à Nantillé, en Charente-Maritime. Le site sera ouvert tous les mardis et les jeudis entre le 5 juillet et le 15 septembre.

  • Découvertes

    Les forts de l'embouchure de la Charente

    Dans le but de protéger l’arsenal de Rochefort, quatorze forts et redoutes sont édifiés de part et d’autre de l’embouchure de la Charente entre la fin du 17e siècle et les années 1860... Une découverte en vidéo !

  • Les actus du LIMOUSIN

    Une nouvelle publication : « Collonges-la-Rouge : Nuances de gris et de rouge »

    La collection régionale des « Visages du patrimoine » s'enrichit d'un nouveau titre consacré la commune corrézienne de Collonges-la-Rouge.

  • Découvertes

    Les ports et la navigation sur la Charente

    Le fleuve Charente, naturellement navigable entre Cognac et son embouchure, a de tout temps favorisé les échanges entre la côte et l’arrière-pays... Une découverte en vidéo !