La Première Guerre mondiale et le patrimoine

André Plessis (à droite) devant les ruines de l'hôtel de Ville d'Arras, après les bombardements. © Région Poitou-Charentes, inventaire du patrimoine culturel / fonds Hélène Plessis-Vieillard - André Plessis.
Évènements
 
  • Mis à jour le 11 février 2015
 

Pendant la Grande Guerre, le patrimoine, qu'il soit paysager, architectural, mobilier ou écrit, a fait l'objet de destructions et de transformations massives, et, parfois, de mesures de prévention et de protection. Un nouveau type de patrimoine a aussi été produit par le conflit mondial : le patrimoine mémoriel.

Le ministère de la Culture et de la Communication (direction générale des Patrimoines) consacre deux numéros de la revue en ligne In Situ au patrimoine et à la Grande Guerre. L'un est consacré au patrimoine dans le conflit (destructions, dommages, protection, prévention...), l'autre au patrimoine généré et légué par le conflit, comme les monuments aux morts.

"Le Patrimoine dans la Grande Guerre", dans la revue In Situ 23|2014

"Il s’agit donc dans un premier temps de cerner l’impact singulier de la guerre sur le patrimoine, y compris dans le sens le plus large : paysages, sites, bâtiments, patrimoine mobilier et œuvres d’art, archives écrites, images, institutions… Nous l’envisageons sous l’aspect des destructions ou des dommages que ce patrimoine subit, mais aussi des mesures de protection et de prévention mises en œuvre durant la période même, sous l’égide de l’administration française, mais aussi à l’initiative des autorités allemandes..."

"Le Patrimoine de la Grande Guerre" dans la revue In Situ 25|2014

"Rappelons tout d’abord que, du point de vue patrimonial, la Première Guerre est à l’origine d’une invention qui connut une grande fortune, la notion de ce que l’on qualifiera plus tard de lieux de mémoire. En effet, dès 1920, dans un souci de conservation des souvenirs et vestiges de guerre, l’une des toutes premières mobilisations de la loi de 1913 sur les monuments historiques vise à protéger des champs de bataille, des plates-formes d’artillerie, des ouvrages fortifiés et autres abris allemands, ainsi que quelques édifices laissés délibérément à l’état de ruines..."

André Plessis (à droite) devant les ruines de l'hôtel de Ville d'Arras, après les bombardements. © Région Poitou-Charentes, inventaire du patrimoine culturel / fonds Hélène Plessis-Vieillard - André Plessis.

André Plessis (à droite) devant les ruines de l'hôtel de Ville d'Arras, après les bombardements. © Région Poitou-Charentes, inventaire du patrimoine culturel / fonds Hélène Plessis-Vieillard - André Plessis.

Voir


 
 

À la une de l'Inventaire

  • Publications

    Publication "Focus Dangé-Saint-Romain"

    La publication sur le patrimoine de la commune de Dangé-Saint-Romain vient d'être mise en ligne. Découvrez l'histoire, les paysages et le patrimoine de cette commune de la Communauté d'Agglomération Grand Châtellerault.

  • Actualités

    Le Vanneau-Irleau

    L'inventaire d'une nouvelle commune débute actuellement dans le cadre de l'opération d'inventaire de la vallée de la Sèvre Niortaise. La commune du Vanneau-Irleau, dans les Deux-Sèvres, est étudiée à partir de septembre 2022.

  • Découvertes

    Les châteaux et manoirs de Persac

    Treize châteaux, manoirs et demeures de villégiature, dont la construction s’étale entre la fin du Moyen-Age et la fin du 19e siècle, voire au tout début du 20e, ont été repérés sur la commune de Persac...

  • Statuaire publique

    Le portrait de Samuel Périvier à Angles-sur-l'Anglin : une oeuvre inédite d'un général-sculpteur, devenu député, Eugène Riu

    Ce sculpteur au parcours étonnant a pu être identifié grâce à l'opération d'inventaire de la statuaire publique.

  • Actualités

    Availles-Limouzine

    L'inventaire du patrimoine des communes de la vallée de la Vienne se poursuit, à partir de juin 2022, par l’étude de la commune d'Availles-Limouzine.