Les visages rêvés de Gabriel Albert

Visage d'une statue de Gabriel-Albert.
Découvertes
 
  • Mis à jour le 5 octobre 2018
 

À Nantillé, le visiteur qui découvre le Jardin de Gabriel et ses 400 statues est tout d'abord étonné par cette accumulation stupéfiante au milieu de la campagne saintongeaise. Puis, une fois entré dans ce lieu insolite, il est saisi par l'émotion que dégage chacun des visages.

Tous différents, souvent réalistes et parfois caricaturaux, les visages créés par Gabriel Albert expriment la bonhommie, la jovialité, la tendresse, la douceur ou parfois la gravité. Cet artiste autodidacte apportait le plus grand soin à leur réalisation, avec un savoir-faire qui ne cesse de surprendre. Il façonnait les différents éléments – nez, bouche, yeux, oreilles – à la main ou dans un moule, avant de les assembler un à un sur une boule en ciment.

Par leur sourire et leur regard, ces visages donnent magie et poésie à cet univers issu des rêves de Gabriel Albert.

Album-photos

 

Auteur : Yann Ourry.

 
 

À la une de l'Inventaire

  • Restauration monument historique

    La restauration de l'église Saint-Eutrope de Saintes

    L’église Saint-Eutrope de Saintes vient de bénéficier d’une campagne importante de restauration, concernant l'élévation nord du monument. L’inauguration est prévue le samedi 25 juin.

  • Découvertes

    Les phares de l'estuaire de la Charente

    Sept phares ont été édifiés, entre 1680 et le début du 20e siècle, afin de guider les bateaux dans le pertuis d’Antioche et l’embouchure de la Charente... Une découverte en vidéo !

  • Actualités

    Ouverture du Jardin de Gabriel au cours de l’été 2022

    La Région Nouvelle-Aquitaine vous propose de découvrir un jardin extraordinaire : le Jardin de Gabriel à Nantillé, en Charente-Maritime. Le site sera ouvert tous les mardis et les jeudis entre le 5 juillet et le 15 septembre.

  • Découvertes

    Les forts de l'embouchure de la Charente

    Dans le but de protéger l’arsenal de Rochefort, quatorze forts et redoutes sont édifiés de part et d’autre de l’embouchure de la Charente entre la fin du 17e siècle et les années 1860... Une découverte en vidéo !

  • Les actus du LIMOUSIN

    Une nouvelle publication : « Collonges-la-Rouge : Nuances de gris et de rouge »

    La collection régionale des « Visages du patrimoine » s'enrichit d'un nouveau titre consacré la commune corrézienne de Collonges-la-Rouge.

  • Découvertes

    Les ports et la navigation sur la Charente

    Le fleuve Charente, naturellement navigable entre Cognac et son embouchure, a de tout temps favorisé les échanges entre la côte et l’arrière-pays... Une découverte en vidéo !