Une exposition inédite des sculptures de Gabriel Albert au Musée Cécile Sabourdy

Détail d’un buste de femme présenté dans l’exposition. © Région Nouvelle-Aquitaine / J. Chalard-Deschamps.
Découvertes
 
  • Mis à jour le 29 juin 2021
 

Cette année, pour la première fois, une quarantaine de sculptures du Jardin de Gabriel seront présentées dans le cadre d’une exposition entièrement consacrée à l’œuvre de Gabriel Albert. Intitulée « Le ciment des rêves, l’univers sculpté de Gabriel Albert », cette exposition a ouvert ses portes le 19 mai.

 

Une première exposition muséale pour Gabriel Albert

La Région Nouvelle-Aquitaine, propriétaire du Jardin de Gabriel, et le Musée Cécile Sabourdy de Vicq-sur-Breuilh (Haute-Vienne) ont réalisé ensemble une exposition inédite consacrée au Jardin de Gabriel. 15 statues en pied, 19 bustes et 9 statues de chats composent cette exposition, qui présente également le portrait de Gabriel Albert, tableau du peintre Marius Levisse, et plusieurs dizaines d’objets provenant de l’atelier du sculpteur-modeleur.

Cette exposition a été intitulée « Le ciment des rêves, l’univers sculpté de Gabriel Albert », en référence à l’article de Bruno Montpied – « Le ciment des rêves » (revue Plein Chant n°44 - 1989) – consacré à quelques sites du sud-ouest de la France, dont le Jardin de Gabriel.

Exposés exceptionnellement hors du lieu qui leur est intimement lié, ces sculptures et objets vont offrir aux visiteurs l’occasion de partager l’âme de ce site unique. L’univers de Gabriel Albert a totalement investi les six salles de l’étage du Musée Cécile Sabourdy. La voix de Gabriel, expliquant son parcours, ses techniques et sa soif de création, enregistrée par l’ethnologue Michel Valière en 1991, sera diffusée dans l’exposition, de même qu’un film réalisé sur le site par Bruno Montpied en 1988.

Pour quelques mois, ce jardin singulier s’introduit au musée. Par un charme étrange, le réel glisse doucement dans un espace onirique, où le ciment ordinaire devient l’étoffe des rêves…

 

Le film "L'envers du décor"

Cette séquence vidéo présente à la manière d'un making of les étapes de création et de montage de l'exposition « Le ciment des rêves, l'univers sculpté de Gabriel Albert », aux Musée & Jardins Cécile Sabourdy.

Séquence muette

Une ouverture attendue

L’ouverture de l'exposition, qui était prévue au mois de février, a été reportée de trois mois en raison des conditions sanitaires. L'exposition a ouvert ses portes le mercredi 19 mai, pour toute l'année. De nombreuses animations seront programmées tout au long de cette année exceptionnelle.

Dans le même temps, le Jardin de Gabriel, situé à Nantillé, à côté de Saint-Jean-d’Angély, sera ouvert les mardis et jeudis durant les vacances scolaires d’été et lors des Journées européennes du patrimoine (18 et 19 septembre).

Voici quelques-unes des œuvres de Gabriel Albert, présentées dans l’exposition, ici photographiées dans leur contexte du Jardin de Gabriel :

 

Les Musée & Jardins Cécile Sabourdy

Aménagés dans l’ancien presbytère de Vicq-sur-Breuilh, à 20 minutes au sud de Limoges, les Musée & Jardins Cécile Sabourdy sont un lieu d'exploration, d'expérimentation, et de découverte d'artistes Hors-les-Normes. Art Naïf, Brut et Singulier sont mis en lumière grâce à des expositions, dans une ambiance conviviale et décomplexée.

Le musée est dédié à tous les artistes autodidactes et atypiques : toiles, dessins, sculptures, textiles relevant des arts Naïf, Brut, Singuliers ou Hors-les-Normes…, tout en offrant une perspective sur la création moderne et contemporaine. Autour de la collection des toiles naïves Cécile Sabourdy (1893-1970), évoquant un monde rural et intemporel du Limousin, la collection Naïve du musée réunit des peintres discrets comme Robert Masduraud, Existence, Bichard ainsi que des artistes reconnus comme André Bauchant et Maurice Loirand. La collection s’étend à l’art Brut et Singulier avec les sculptures du haut-viennois Robert Aupetit et du creusois Roland Vincent. Elles ont été rejointes par les œuvres textiles de Marie-Rose Lortet en 2017.

En 2021, en invitant Gabriel Albert à Vicq-sur-Breuilh, le musée poursuit son exploration des pratiques atypiques et expose pour la première fois l’œuvre d’un « habitant-paysagiste ».

Le musée propose à l’année des activités, animations, spectacles et ateliers pour enfants. Plusieurs jardins complètent agréablement la visite : jardin des simples, jardin de fraicheur, jardin conservatoire, et permettent d’agréables pauses pique-nique ou détente à l’ombre des grands arbres.

 

Télécharger

Voir

 
 

À la une de l'Inventaire

  • Découvertes

    Les forts de l'embouchure de la Charente

    Dans le but de protéger l’arsenal de Rochefort, quatorze forts et redoutes sont édifiés de part et d’autre de l’embouchure de la Charente entre la fin du 17e siècle et les années 1860... Une découverte en vidéo !

  • Actualités

    Le Jardin de Gabriel à l’honneur au Festival « Promenons-nous dans les docs »

    Un documentaire sonore de Marc Tournier, consacré au Jardin de Gabriel et intitulé "Un tiroir de sourires", sera diffusé le samedi 21 mai à Dirac (16).

  • Actualités

    Conférence "Le patrimoine de l'après-phylloxéra en Aunis" le 20 mai à Saint-Jean-de-Liversay

    Cette conférence de Pascale Moisdon intervient à l'occasion de la réaffectation de la laiterie de Saint-Jean-de-Liversay.

  • Actualités

    Visites et spectacle de contes au Jardin de Gabriel les 4 et 5 juin 2022

    À l'occasion des Rendez-vous aux Jardins, la Région Nouvelle-Aquitaine vous propose de découvrir un jardin extraordinaire : le Jardin de Gabriel à Nantillé, en Charente-Maritime...

  • Découvertes

    Les ports et la navigation sur la Charente

    Le fleuve Charente, naturellement navigable entre Cognac et son embouchure, a de tout temps favorisé les échanges entre la côte et l’arrière-pays... Une découverte en vidéo !

  • Les actus du LIMOUSIN

    Une nouvelle publication : « Collonges-la-Rouge : Nuances de gris et de rouge »

    La collection régionale des « Visages du patrimoine » s'enrichit d'un nouveau titre consacré la commune corrézienne de Collonges-la-Rouge.

  • Découvertes

    L'arsenal de Rochefort

    En 1666, l’implantation d’un arsenal à Rochefort, pour construire et armer la flotte royale, est une prouesse par l’ampleur du projet et la rapidité de son exécution, malgré les multiples contraintes. Une découverte en vidéo !