Ouvertures exceptionnelles du Jardin de Gabriel au cours de l’été 2019

Le Jardin de Gabriel à Nantillé, statue de danseuse après restauration. © Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel. Yann Ourry, 2018.
Évènements
 
  • Mis à jour le 3 juillet 2019
 

À l'occasion des 50 ans du site, la Région Nouvelle-Aquitaine vous propose de découvrir un jardin extraordinaire : le Jardin de Gabriel à Nantillé, en Charente-Maritime. Cinq jours d’ouverture sont proposés au cours de l’été 2019 : les mardis 16, 23 et 30 juillet, ainsi que les mardis 6 et 13 août. Ces visites révéleront ce jardin de 400 statues et bustes, dévoilant les techniques et les sources d'inspiration de son créateur, ainsi que les travaux de restauration récemment engagés par la Région. Une visite exceptionnelle à ne pas manquer !

 

Une ouverture exceptionnelle...

C’est en 1969 que Gabriel Albert, alors jeune retraité, commence à créer et disposer des statues en ciment armé dans le jardin entourant sa petite maison de Nantillé, débutant ainsi une œuvre gigantesque qui occupera vingt années de sa vie. Cinquante ans après, le Jardin de Gabriel sera ouvert à la visite plusieurs jours au cours de l’été 2019 : les mardis entre le 16 juillet et le 13 août. La visite sera libre le matin, de 10h à 12 h, et guidée l’après-midi à 14h30 et 16h. Les visites guidées seront conduites par Yann Ourry, médiateur du Service Patrimoine et Inventaire de la Région Nouvelle-Aquitaine. L’association « Les amis du Jardin de Gabriel », présente sur place, assurera l’accueil du public.

  • Ouvertures les mardis 16, 23 et 30 juillet, 6 et 13 août 2019
  • Lieu : Jardin de Gabriel, Chez-Audebert, Route départementale 129, 17770 - Nantillé
  • Visite libre le matin de 10h à 12h, visite guidée l’après-midi à 14h30 et 16h - Durée : 1h15.
  • La visite guidée permettra de découvrir le parcours hors du commun de Gabriel Albert, de dévoiler ses techniques de fabrication et ses sources d’inspiration, de visiter sa maison et son atelier et de présenter de nombreuses oeuvres conservées dans le jardin, ainsi que les travaux de restauration récemment engagés.
  • Visite gratuite
  • Renseignements : 05 49 36 30 05 – Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Quelques-unes des statues du Jardin de Gabriel en cours de restauration. © Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel. Yann Ourry, 2018.

...pour un jardin exceptionnel

En 1969, Gabriel Albert, menuisier-ébéniste à la retraite, décide de réaliser son rêve : modeler des statues de taille humaine, en ciment, et les offrir au regard de tous, dans le jardin qui entoure sa petite maison de Nantillé. Pendant 20 ans, sans relâche, il crée cet univers poétique, faisant preuve d’inventivité et d’un goût prononcé pour la mise en scène. Au total, il réalise 420 statues et bustes, représentant des personnages historiques, politiques, religieux, de spectacle... ou d'œuvres célèbres (tableaux, contes), ainsi que des femmes, hommes et enfants anonymes : paysans, marins, ouvriers, soldats, danseuses. Le Jardin de Gabriel ne cesse d’étonner et suscite la curiosité des passants et des spécialistes de l’art brut.

Un monument historique...

Après l'étude d'inventaire menée par la Région en 2009-2010, puis la publication "Le Jardin de Gabriel, l'univers poétique d'un créateur saintongeais", le jardin, la maison et 388 statues et bustes ont été inscrits au titre des monuments historiques en 2011. Le Jardin de Gabriel est un des rares sites créés par des artistes autodidactes et protégés au titre des monuments historiques. Il côtoie désormais le Palais idéal du Facteur Cheval ou la Maison Picassiette.

... propriété de la Région, en cours de valorisation

Sensible au devenir de cette oeuvre, la Région est devenue propriétaire, en 2014, du Jardin de Gabriel, de sa maison et de l'atelier, ainsi que des statues. Avec le soutien de la Direction Régionale des Affaires Culturelles, une étude préalable à la restauration des sculptures a été rendue en 2016, permettant de livrer un diagnostic précis de l'état sanitaire des statues et d'envisager la restauration des statues et la valorisation du site.

De novembre 2017 à juillet 2018, la Région a ainsi lancé les premières mesures d'urgence, visant à mettre à l'abri les statues les plus dégradées et à restaurer et protéger les autres. Ces travaux sont une première étape dans le long processus qui a pour objectif la conservation du site et son ouverture à un large public, comme le souhaitait son créateur.

Télécharger

Voir

 
 

À la une de l'Inventaire

  • Actualités

    Ouvertures exceptionnelles du Jardin de Gabriel au cours de l’été 2019

    À l'occasion des 50 ans du site, la Région Nouvelle-Aquitaine vous propose de découvrir un jardin extraordinaire : le Jardin de Gabriel à Nantillé, en Charente-Maritime....

  • Actualités

    « Histoire de Bahuts », patrimoine et création dans les lycées de Charente, Charente-Maritime, Deux-Sèvres et Vienne

    Depuis 2017, en partenariat avec le rectorat, la Région Nouvelle-Aquitaine propose aux lycéens de s'engager dans un projet de découverte du patrimoine de leur établissement.

  • Actualités

    Conférence de restitution de l'inventaire du patrimoine de Mairé, le mardi 9 juillet 2019

    Le service du Pays d'art et d'histoire de la Communauté d'Agglomération de Grand Châtellerault vous accueille à Mairé le mardi 9 juillet 2019 à 18h pour une conférence sur le patrimoine et l’histoire de cette commune rurale des Vals de Gartempe et Creuse.

  • Actualités

    Colloque sur les sites industriels de l'armement à Châtellerault, les 26 et 27 septembre 2019

    Dans le cadre du bicentenaire de la "Manu", un colloque intitulé « Sites industriels de l’armement : Histoire et devenir (du 19e au 21e siècle) », est organisé par Grand Châtellerault et le Service historique de la Défense.

  • Découvertes

    Le jardin de l'hôtel de ville de Lencloître

    L’inventaire du patrimoine de la commune de Lencloître a permis de retrouver les archives du jardin de l’hôtel de ville réalisé sous le Second Empire, il y a 150 ans.

  • Découvertes

    Les tableaux de René Kunz à Gouex

    L’inventaire du patrimoine de Gouex a permis la redécouverte de quatre tableaux, présentant des scènes de la vie de la commune, réalisés dans les années 1950 par René Kunz, militant communiste et peintre.