Lancement de l'ouvrage "Voyages en pays seereer. Le sine-Saloum (Sénégal), des patrimoines en partage"

L'ouvrage "Voyages en pays seereer. Le sine-Saloum (Sénégal), des patrimoines en partage"
Évènements
 
  • Mis à jour le 14 novembre 2016
 

Le lundi 7 novembre 2016 a eu lieu à Dakar (Sénégal), dans les locaux de la Fondation Léopold Sédar Senghor, le lancement officiel de l'ouvrage intitulé Voyages en pays seereer. Le Sine-Saloum (Sénégal), des patrimoines en partage, dirigé par Mickaël Augeron, Fabrice Bonnifait, Amade Faye et Raphaël Ndiaye.

Cette publication fait suite à l'inventaire des patrimoines culturels de la région de Fatick au Sénégal, auquel le service Patrimoine & Inventaire de la Région Nouvelle-Aquitaine (site de Poitiers) a contribué dans le cadre du Programme de Développement de l'Éco-Tourisme (PRODÉTOUR) coordonné par l'Université de La Rochelle. L'ouvrage, publié en France chez Geste Éditions, a reçu le soutien financier de la Région Nouvelle-Aquitaine et du Ministère français des Affaires Étrangères.

Le lancement officiel à Dakar


Présentation de la publication par Amade Faye...

Co-directeur de la publication, Amade Faye est professeur à l'Université Cheikh-Anta-Diop de Dakar (UCAD), chef du laboratoire de littérature et civilisations africaines de l'Institut Fondamental d'Afrique Noire (IFAN).

... et Khady Diouf, un des auteurs de l'ouvrage

Peu touchée par l'urbanisation, la région de Fatick peut se prévaloir de paysages naturels et de patrimoines culturels, matériels et immatériels, d'une grande diversité. Elle bénéficie d'une reconnaissance internationale à travers l'inscription, par l'UNESCO, du Delta du Sine-Saloum sur la Liste du patrimoine mondiale de l'humanité, et de la cérémonie divinatoire du Xooy, au titre du patrimoine culturel immatériel de l'humanité.

Rédigé dans une optique résolument pluridisciplinaire par des spécialistes français et sénégalais, cet ouvrage propose pour la première fois une vaste synthèse des recherches qui ont été menées sur le territoire des anciens royaumes du Siin et du Saalum (Sine-Saloum), berceau de l'identité seereer (ou sérère) et Royaume d'Enfance de Léopold Sédar Senghor (1906-2001), le défunt poète et premier Président du Sénégal.

C'est aussi la première fois que l'Université Cheikh-Anta-Diop de Dakar a été associée à un programme d'envergure porté par une collectivité territoriale du Sénégal.

Découvrir la publication "Voyages en pays seereer. Le Sine-Saloum (Sénégal), des patrimoines en partage"

Les directeurs de la publication

Habilité à diriger des recherches, Mickaël Augeron est maître de conférences en histoire moderne et contemporaine à l'Université de La Rochelle. Il coordonne actuellement le Programme de Développement de l'Éco-Tourisme (PRODÉTOUR), action de coopération décentralisée au Sénégal et au Vietnam soutenue financièrement par la Région Nouvelle-Aquitaine et le Ministère français des Affaires Étrangères.

Chargé de cours aux Universités de La Rochelle et de Poitiers, Fabrice Bonnifait est conservateur régional de l'Inventaire (site de Poitiers) au sein de la Région Nouvelle-Aquitaine. Après des travaux d'histoire urbaine française des époques moderne et contemporaine, il étudie actuellement les processus de patrimonialisation des espaces coloniaux, en particulier au Sénégal et au Vietnam.

Chef du laboratoire de littérature et civilisations africaines de l'Institut Fondamental d'Afrique Noire (IFAN), Amade Faye est professeur à l'Université Cheikh-Anta-Diop de Dakar (UCAD). Il vient de publier un nouvel ouvrage de référence sur la culture seereer, La route du pouvoir en pays seereer : de l'Ancêtre-arbitre au Chevalier gelwaar.

Ancien directeur des Archives culturelles du Sénégal, Raphaël Ndiaye est directeur général de la Fondation Léopold Sédar Senghor à Dakar. Née en 1974 à l'initiative de Léopold Sédar Senghor lui-même, la Fondation Senghor de Dakar a pour but de favoriser le développement de l'enseignement supérieur, de la recherche et de la culture en Afrique. Elle entend également diffuser le patrimoine culturel africain dans le monde et dispose, à ce titre, d'antennes en France et aux États-Unis. Elle édite régulièrement la revue Éthiopiques.


Voir

 
 

À la une de l'Inventaire

  • Découvertes

    La vallée de la Charente

    L'opération d'inventaire sur la vallée de la Charente en Charente-Maritime vient de s'achever. Les dossiers en ligne mettent en évidence les liens étroits existant entre le fleuve et l’évolution des activités humaines à travers l’histoire.

  • Actualités

    La Ronde

    L'inventaire de la commune de La Ronde, en Charente-Maritime, vient de s'achever. L'enquête a permis d'identifier 286 éléments du patrimoine (237 dossiers architecture et 49 dossiers objets mobiliers), le tout illustré par près de 1100 images.

  • Statuaire publique

    Le buste d'Ernest Guillemot à Châtellerault

    Le cimetière de Châtellerault renferme le buste d’un militant socialiste, aujourd’hui oublié, Ernest Guillemot. Ce buste est une œuvre inédite d’un sculpteur tout aussi oublié, François Louis Antoine Jusserand.

  • Actualités

    Arçais

    L'inventaire d'une nouvelle commune débute actuellement dans le cadre de l'opération d'inventaire de la vallée de la Sèvre Niortaise. La commune d'Arçais, dans les Deux-Sèvres, est étudiée à partir de janvier 2022.

  • Découvertes

    5 communes des Vals de Saintonge à découvrir

    L'inventaire du patrimoine des Vals de Saintonge est une des plus vastes opérations d'inventaire topographique en France. Les dossiers de 5 nouvelles communes viennent d'être mis en ligne.

  • Découvertes

    Le Jardin de Gabriel s'ouvre aux scolaires

    Le Jardin de Gabriel a récemment accueilli deux classes des écoles voisines de Saint-Hilaire-de-Villefranche et Brizambourg. Une quarantaine d’élèves de CM1-CM2 ont pu découvrir l’univers insolite et poétique créé par Gabriel Albert.

  • Découvertes

    Les écoles et les mairies dans les communes rurales des Vals de Saintonge

    Au 19e siècle apparaît un type architectural pour les écoles et les mairies. Illustration de ce phénomène en Vals de Saintonge.

  • Découvertes

    La restauration d'une statue de danseuse par une étudiante de l'Ecole d'art et de design TALM-Tours

    En vertu du partenariat conclu entre la Région et l’école, Marion Benda a choisi pour son mémoire de fin d’études de restaurer une statue en ciment du Jardin de Gabriel.