Patrimoine et inventaire de Nouvelle-Aquitaine en Charente, Charente-Maritime, Deux-Sèvres et Vienne

La verrière du baptistère de l'église du Planty à Buxerolles (Vienne), étudiée en 2007 lors de l'enquête d'inventaire de l'agglomération de Poitiers. © Région Poitou-Charentes, inventaire général / R. Jean, 2008.
 
  • Mis à jour le 3 juillet 2018
 


Les missions de l'inventaire : recenser, étudier, faire connaître...

Recenser les éléments du patrimoine

Recenser et étudier les éléments du patrimoine

Une équipe professionnelle conduit, sur le terrain, des enquêtes qui analysent dans leur environnement, les éléments du patrimoine, de l'Antiquité aux années 1960, qui présentent un intérêt culturel, historique ou scientifique :

  •     les paysages urbains et ruraux
  •     l’habitat et son organisation : maisons, fermes, places...
  •     les bâtiments religieux : églises, chapelles...
  •     les châteaux, les manoirs...
  •     les objets mobiliers : tableaux, vitraux, meubles...
  •     les traditions orales, les savoir-faire...

Étudier ces éléments et en retracer l'histoire

Des recherches documentaires (archives et bibliothèques) enrichissent les enquêtes. Elles permettent la confrontation entre les documents ainsi trouvés et l'analyse sur le terrain. Ces recherches portent notamment sur les cartes et plans, le cadastre, les cartes postales anciennes, les dossiers de construction des bâtiments publics...

Faire connaître le patrimoine recensé et étudié

Faire connaître le patrimoine recensé et étudié.

Les enquêtes d'inventaire menées en ex Poitou-Charentes depuis plus de cinquante ans ont donné lieu à une documentation importante :

  • plus de 61 000 dossiers documentaires sur les éléments du patrimoine inventoriés
    75 % concernent des édifices (maisons, fermes, églises, châteaux, fontaines...) et 25 % des objets mobiliers (tableaux, sculptures, objets de culte, tapisseries, vitraux...). Les projets de numérisation en cours permettront leur complète diffusion sur Internet dans les années à venir.
  • et près de 372 000 images (photographies, dessins, plans et relevés).

Toutes ces données sont consultables au Centre régional de documentation du patrimoine et, de plus en plus, sur Internet. Les résultats des enquêtes sont également restitués sous forme de publications (une cinquantaine de titres à ce jour), de conférences, d'expositions.

 
 

À la une de l'Inventaire

  • Découvertes

    La restauration d'une statue de danseuse par une étudiante de l'Ecole d'art et de design TALM-Tours

    En vertu du partenariat conclu entre la Région et l’école, Marion Benda a choisi pour son mémoire de fin d’études de restaurer une statue en ciment du Jardin de Gabriel.

  • Actualités

    Ouverture du Jardin de Gabriel au cours de l’été 2021

    La Région Nouvelle-Aquitaine vous propose de découvrir un jardin extraordinaire : le Jardin de Gabriel à Nantillé, en Charente-Maritime. Le site sera ouvert tous les mardis et les jeudis entre le 6 juillet et le 16 septembre.

  • Actualités

    Eté 2021 : fermeture du centre de documentation de Poitiers

    Le centre de documentation du service Patrimoine et Inventaire de la Région Nouvelle-Aquitaine, site de Poitiers, sera fermé à partir du 16 juillet. Réouverture le 9 août 2021. Sur rendez-vous.

  • Découvertes

    Une exposition inédite des sculptures de Gabriel Albert au Musée Cécile Sabourdy

    Intitulée « Le ciment des rêves, l’univers sculpté de Gabriel Albert », cette exposition exceptionnelle ouvrira ses portes le mercredi 19 mai, pour toute l’année.

  • Actualités

    Gouex

    L’inventaire de la commune de Gouex est achevé. Il a permis de constituer 218 dossiers dont 189 concernent des œuvres d’architecture et 29 des objets mobiliers.

  • Découvertes

    Talmont-sur-Gironde : une nouvelle destination dans Vidéoguide Nouvelle-Aquitaine

    Un nouveau parcours Vidéoguide voit le jour à Talmont-sur-Gironde, petit bourg médiéval surnommé « la perle de l’estuaire de la Gironde ».

  • Découvertes

    Taillebourg, un port, des ponts et une chaussée insubmersible

    Les quais de Taillebourg ont connu autrefois l’intense fréquentation de mariniers, charpentiers, armateurs et commerçants. Le port de Taillebourg a favorisé le développement de la cité, au bas du château qui contrôlait le passage du pont et la navigation sur le fleuve.