Découverte des vitraux contemporains en Limousin

Vitrail de Charles Marq (1979), d'après des dessins de Marc Chagall, dans la chapelle du Saillant à Voutezac (Corrèze).
Les actus du Limousin
 
  • Mis à jour le 16 mars 2017
 

Les arts du feu, et plus particulièrement l'art du vitrail, font partie des spécificités culturelles et artistiques du Limousin. Si le vitrail ancien est aujourd’hui considéré comme un élément important du patrimoine, le vitrail contemporain reste quant à lui méconnu. L'enquête d'inventaire du patrimoine menée par la Région et qui a concerné l'ensemble des vitraux civils et religieux limousins du 20e siècle dévoile l'étonnante richesse de cette production contemporaine, qu'il s'agisse d’œuvres isolées ou de programmes ambitieux.


Le Limousin : une terre de création pour les maîtres verriers

Cette étude a révélé que le Limousin est encore aujourd’hui, un terrain de création pour de très nombreux maîtres verriers, qu’ils soient régionaux ou non. Près de quatre-vingt-dix artistes ou ateliers ont été répertoriés pour le département de la Corrèze, une trentaine pour la Haute-Vienne et plus d'une vingtaine pour la Creuse.


Un savoir-faire qui se diffuse et se perpétue...

L’atelier le plus connu, celui de Francis Chigot de Limoges, s’est imposé sur tout le territoire et a développé son activité hors du champ religieux. On le retrouve dans les bâtiments civils : gare, banques, hôtels, poste, etc. Francis Chigot a également su diffuser son savoir-faire dans le monde entier, au Maghreb et sur le continent américain et ce, à partir de son atelier limougeaud qui devient ainsi un véritable centre de création.

Au fil des années, il a su s'entourer de nouvelles compétences qui lui ont permis de s’ouvrir à d’autres horizons, en travaillant avec des artistes et des maquettistes de renom comme Pierre Parot ou Georges Devèche, apportant ainsi une diversification à sa production. À sa mort en 1960, l’atelier Francis Chigot est repris par l’Atelier du Vitrail qui poursuit son travail et développe les collaborations avec des maîtres verriers connus comme Irène Jalocha, Decomble, Henri Escurat, Camille Fleury ou encore Alain Makaraviev.


… jusqu'à aujourd'hui

Le territoire limousin compte actuellement plusieurs ateliers en activité : les ateliers Jaune d’Argent et l'Antre à Verre, en Creuse ; les ateliers de Dominique de Raed, Valérie Moins et Jean-Marie Basset, en Corrèze ; les ateliers Jean-François Guinot, Léa Sham's, Dominique Douminge, Nathalie Gayou et bien sûr l’Atelier du Vitrail, en Haute-Vienne.


Des ateliers extérieurs de renom

Parmi les ateliers extérieurs héritiers des maisons du 19e siècle, où le savoir-faire se transmettait de père en fils, le plus productif en Limousin est sans conteste l’atelier Gesta de Toulouse. D'autres sont ponctuellement représentés comme ceux de Lux Fournier de Tours, Louis Saint-Blancat de Toulouse, la Maison Thomas de Valence ou encore l'atelier Gruber de Nancy.

Église Sainte-Catherine à Marcillac-la-Croze (Corrèze) : Le bon pasteur, d'Henri Gesta (Toulouse), 1928.


Le renouvellement de l’art du vitrail

Depuis 1980, sous l'influence des courants picturaux contemporains, le vitrail et plus particulièrement le vitrail religieux s’ouvre à un nouveau vocabulaire et s'enrichit de nouvelles techniques : la dalle de verre, le thermoformage (qui permet de donner une forme, un relief ou une texture à un verre plat) et le fusing (ensemble de morceaux de verre assemblés et collés à froid, porté à son point de fusion pour former une seule pièce homogène).

Les artistes contemporains apportent des réponses plurielles et leurs démarches diffèrent selon le lieu. Néanmoins, leur défi majeur reste le même : intégrer des œuvres contemporaines dans une architecture historique et cultuelle. Une sensibilité artistique nouvelle se dessine et contribue ainsi à la construction d'une véritable identité territoriale dans le domaine de l’art du vitrail.


Auteur du texte : Agnès BRAHIM-GIRY, chercheur à la Région Nouvelle-Aquitaine, Service Patrimoine et Inventaire, mars 2017.
Étude d’inventaire réalisée par Stéphanie Casenove (vacataire 2010-2011), Stéphanie Tézière et Anne Sénéchaud (chargées d’études Atemporelle 2014-2015).
Photographies : Région Nouvelle-Aquitaine, inventaire du patrimoine (site de Limoges) / Philippe Rivière.
Sauf photographie de la verrière de l'église Saint-Martine à Saint-Martin-Terressus : Région Nouvelle-Aquitaine, inventaire du patrimoine (site de Limoges) / Anne Sénéchaud.

 

Voir

 
 

À la une de l'Inventaire

  • Actualités

    Conférence "L'inventaire du patrimoine de Nalliers" le 26 juillet 2018

    La Région Nouvelle-Aquitaine et la commune de Nalliers vous invitent à une conférence jeudi 26 juillet à 18h30, pour découvrir le patrimoine de Nalliers, étudié...

  • Actualités

    La restauration du Jardin de Gabriel : la fin des premiers travaux d'ugence

    Les premières mesures d'urgence pour la restauration du Jardin de Gabriel, lancées par la Région Nouvelle-Aquitaine en novembre 2017, sont achevées...

  • Découvertes

    Le fonds Triou, une collection photographique d'amateurs du patrimoine

    Suite de la découverte des fonds de photographies anciennes : le fonds Triou, collection de 1 500 négatifs sur plaque de verre du début du 20e siècle, cédée en 1996 par les familles Triou...

  • Statuaire publique

    Le portrait de Jean Rostand à Saint-Germain (Vienne) : une œuvre méconnue de Georges Boulogne

    La tête sculptée de Jean Rostand installée à Saint-Germain a de quoi surprendre. Sa localisation d'abord, quand on sait que l'académicien...

  • Actualités

    « Histoire de Bahuts », patrimoine et création artistique dans les lycées de l'académie de Poitiers

    Suite des projets "Histoire de Bahuts" dans les lycées de Melle et de Bressuire...

  • Actualités

    Un nouveau parcours Vidéoguide : Angles-sur-l’Anglin

    Vidéoguide Nouvelle-Aquitaine arrive pour la première fois sur le territoire de la Vienne, pour vous faire découvrir, grâce à ses contenus multimédias...