Les chroniques estivales : patrimoine et numérique

Évènements
 
  • Mis à jour le 1 octobre 2020
 

Cet été, le service Numérique culturel de la Région Nouvelle-Aquitaine propose un ensemble de chroniques sur les usages innovants des sites patrimoniaux néo-aquitains.

 

 

Cet été, le service Numérique culturel de la Région Nouvelle-Aquitaine en association avec {CORRESPONDANCES DIGITALES] propose un ensemble de chroniques sur les usages innovants des sites patrimoniaux néo-aquitains. Au fil de ces publications, explorez les apports et limites du numérique tant du point de vue des publics que des pratiques professionnelles : contributions du numérique dans l’accueil, l’interactivité, l’éducation, la participation des publics et ce qu’il permet en termes de reconstitution, de restitution d’impressions et de mise en récit du patrimoine.

Ces chroniques, destinées aux professionnels, proposent une mise en avant des tendances et pratiques à travers des exemples de projets néo-aquitains, des entretiens, ainsi qu’une rubrique “J’ai testé pour vous”.


Périodicité et thématiques

Une chronique sera publiée tous les 15 jours, à partir du 9 juillet et jusqu’au 17 septembre. Chacune d’elle abordera une thématique en lien avec l’usage du numérique dans le secteur du patrimoine :

  • Chronique 1 : Orienter et accompagner les publics
  • Chronique 2 : Restitution des impressions sensorielles
  • Chronique 3 : Reconstitution du patrimoine
  • Chronique 4 : Mise en récit du patrimoine
  • Chronique 5 : Jeu et interaction
  • Chronique 6 : Éducation et participation

Voir

Découvrir la première de ces chroniques qui aborde la façon dont le numérique peut contribuer à l’accueil, à l’orientation et à l’accompagnement des publics dans la découverte d’un site culturel.

Découvrir la deuxième chronique qui aborde la façon dont le numérique peut contribuer à restituer des impressions sensorielles et visuelles.

Découvrir la troisième chronique qui aborde la façon dont le numérique peut contribuer à reconstruire un patrimoine invisible ou disparu.

Découvrir la quatrième chronique qui aborde la façon dont le numérique peut favoriser la mise en récit ou l'enchantement du patrimoine.

Découvrir la cinquième chronique qui se demande si le numérique favorise le jeu et l’interaction ? Ou comment les lieux patrimoniaux se sont emparés du numérique pour proposer des expériences plus ludiques et interactives à leurs publics.

Découvrir la sixième chronique qui interroge la manière dont le numérique peut contribuer à l’éducation et à la participation des publics

 
 

À la une de l'Inventaire

  • Publications en ligne

    Publication "Grand Châtellerault : Mairé"

    La publication sur le patrimoine de la commune de Mairé vient d'être mise en ligne. Découvrez l'histoire, les paysages et le patrimoine de cette commune de la Communauté d'Agglomération Grand Châtellerault.

  • Actualités

    Annulation de la conférence sur le patrimoine de Saint-Jean-de-Liversay

    Cette conférence, qui était prévue le 14 janvier, à 20h30, en la salle des fêtes de Saint-Jean-de-Liversay, est annulée en raison du contexte sanitaire.

  • Publications en ligne

    Publication "Grand Châtellerault : Leigné-les-Bois"

    L'inventaire du patrimoine de Grand Châtellerault se poursuit. Découvrez dans cette publication en ligne l'histoire, les paysages et le patrimoine de la commune de Leigné-les-Bois.

  • Découvertes

    L'île de la Baine à Chaniers

    L'île de la Baine, sur la Charente, est mentionnée dans les textes dès le début du 14e siècle pour ses moulins. Le lieu a connu d’importants aménagements au milieu du 19e siècle pour faciliter la navigation sur le fleuve.

  • Actualités

    Colloque-webinaire « Participation des jeunes dans l’élaboration des politiques publiques locales »

    Le dernier temps de ce colloque sera consacré à la question du patrimoine lié aux droits culturels et à la jeunesse.

  • 14-18

    Le Poilu mourant en défendant le drapeau

    Peu après la Première Guerre mondiale, un modèle a été choisi par plusieurs communes du Poitou et des Charentes pour orner leur monument aux morts. Un même modèle, mais quatre histoires différentes.