Exposition "Au fil de l'eau : le patrimoine des rivières en Nouvelle-Aquitaine"

Exposition "Au fil de l'eau : le patrimoine des rivières en Nouvelle-Aquitaine"
Évènements
 
  • Mis à jour le 9 novembre 2018
 

La région Nouvelle-Aquitaine compte près de 74 000 km de cours d’eau qui ont largement contribué au développement des activités humaines à travers les siècles. Un patrimoine varié, rural et urbain, technique et industriel, témoigne aujourd’hui de ce rapport étroit entre l’homme et la rivière. Réalisée par la Région (Services Patrimoine et Inventaire), cette exposition vous invite à découvrir ce patrimoine, à travers de nombreux exemples pris sur les différents cours d'eau du territoire.


Découvrir l'exposition

"Au fil de l'eau : le patrimoine des rivières en Nouvelle-Aquitaine"
Exposition réalisée en 2018 par la Région Nouvelle-Aquitaine, services Patrimoine et Inventaire.
L'exposition est constituée de 18 panneaux de 2 m x 1 m, plastifiés, structures autoportantes avec enrouleur et mât emboîtable.
Réserver l'exposition


L'exposition "Au fil de l'eau : le patrimoine des rivières en Nouvelle-Aquitaine" au CNAM-ENJMIN à Angoulême en octobre 2018.


Les panneaux de l'exposition

Panneaux de l'exposition "Au fil de l'eau : le patrimoine des rivières en Nouvelle-Aquitaine"



Une exposition sur trois thèmes :

Transport et navigation

Véritables traits d'union entre les terres et le littoral, les rivières ont fortement participé à l’essor du commerce et des échanges. Les nombreux aménagements pour améliorer la navigation - les ports fluviaux, sur la Charente ou la Dordogne, les canaux, à proximité de la Garonne ou de la Sèvre Niortaise, les chemins de halage… - ainsi qu’une batellerie spécifique témoignent de cette intense activité.



Franchissement

Les rivières constituent aussi des obstacles, qu’il a fallu franchir, par des gués, des bacs et des ponts. Des ouvrages d’art imposants ont ainsi été construits, aussi bien dans les vallées alluviales de l’Adour et de la Charente que dans celles plus encaissées de la Creuse et de la Dordogne. Ces points de franchissement sont étroitement liés aux implantations humaines et à la naissance des villes et des villages.



Exploitation de l'énergie

Exploitées comme source d’énergie, les rivières ont aussi favorisé le développement d’activités artisanales, grâce aux moulins à eau, puis industrielles. Des barrages, sur la Dordogne et la Vézère, permettent depuis des décennies la production d’électricité. Tous ces ouvrages d’art ont profondément transformé les paysages des vallées.

 
 

À la une de l'Inventaire

  • Publications en ligne

    Publication "Grand Châtellerault : Mairé"

    La publication sur le patrimoine de la commune de Mairé vient d'être mise en ligne. Découvrez l'histoire, les paysages et le patrimoine de cette commune de la Communauté d'Agglomération Grand Châtellerault.

  • Actualités

    Annulation de la conférence sur le patrimoine de Saint-Jean-de-Liversay

    Cette conférence, qui était prévue le 14 janvier, à 20h30, en la salle des fêtes de Saint-Jean-de-Liversay, est annulée en raison du contexte sanitaire.

  • Publications en ligne

    Publication "Grand Châtellerault : Leigné-les-Bois"

    L'inventaire du patrimoine de Grand Châtellerault se poursuit. Découvrez dans cette publication en ligne l'histoire, les paysages et le patrimoine de la commune de Leigné-les-Bois.

  • Découvertes

    L'île de la Baine à Chaniers

    L'île de la Baine, sur la Charente, est mentionnée dans les textes dès le début du 14e siècle pour ses moulins. Le lieu a connu d’importants aménagements au milieu du 19e siècle pour faciliter la navigation sur le fleuve.

  • Actualités

    Colloque-webinaire « Participation des jeunes dans l’élaboration des politiques publiques locales »

    Le dernier temps de ce colloque sera consacré à la question du patrimoine lié aux droits culturels et à la jeunesse.

  • 14-18

    Le Poilu mourant en défendant le drapeau

    Peu après la Première Guerre mondiale, un modèle a été choisi par plusieurs communes du Poitou et des Charentes pour orner leur monument aux morts. Un même modèle, mais quatre histoires différentes.