Les bateaux monuments historiques en Nouvelle-Aquitaine

Évènements
 
 

En France, plus de 200 bateaux sont aujourd'hui protégés au titre des monuments historiques. La moitié d'entre eux (104) ont leur port d'attache en Nouvelle-Aquitaine. De pêche ou de plaisance, de service ou scientifiques, ces navires sont les témoins de l'histoire maritime et nautique de la grande façade atlantique que constituent les côtes de Charente-Maritime, de Gironde, des Landes et des Pyrénées-Atlantiques.

Tous les bateaux du patrimoine en ligne

La Direction régionale des Affaires Culturelles (DRAC), en partenariat avec la Région Nouvelle-Aquitaine (service Patrimoine et Inventaire), vous propose de découvrir en ligne ces bateaux du patrimoine, protégés monuments historiques (inscrits ou classés) au titre des objets.

Pinasses, bacs ostréicoles, lasses, chalutiers, gabarre, bateau pilote, drague à vapeur, remorqueur, baliseur, vedette, canot à moteur, bateaux de la petite plaisance et yachts classiques côtoient les mythiques JOSHUA et DAMIEN pour composer cette flottille régionale exceptionnelle.

Les 104 bateaux monuments historiques


Des bateaux de pêche, de service, de plaisance...

… dont un canot automobile fluvial…

Le seul bateau fluvial actuel est SUZETTE II, construit en 1902 et qui est à ce jour le bateau à moteur le plus ancien conservé dans son état d'origine.

Des propriétaires passionnés pour le patrimoine maritime et fluvial, une expérimentation publique unique en France...

Le nombre important de bateaux monuments historiques dans la région est le fruit de la prise en charge particulière – et unique en France - du patrimoine maritime et fluvial, par la DRAC de Nouvelle-Aquitaine.

Initiée en 2003 en ex-Poitou-Charentes, cette expérimentation est née de la volonté des pouvoirs publics à se mobiliser aux côtés de professionnels et de propriétaires – particuliers, associations ou collectivités – passionnés par ce patrimoine, notamment face à la disparition rapide de toute une génération de bateaux de travail. Elle a été confortée en 2016 à l'échelle de la Nouvelle-Aquitaine.

... pour entretenir et protéger les bateaux en Nouvelle-Aquitaine

La DRAC a ainsi développé une politique de proximité, destinée notamment à préserver la mémoire immatérielle que constituent les pratiques et les savoir-faire liés à la construction navale et à la navigation.

Objectifs

Moyens

Des bateaux qui naviguent...

Forte du constat qu’un bateau est mieux conservé quand il navigue et quand il est entretenu, la DRAC a décidé de maintenir les bateaux protégés en état de naviguer.

… et qui font l'objet de relevés

À ce jour, la campagne de relevés a permis la réalisation des plans de charpente et pont, plans des formes et plans de voilure de dix bateaux.

C'est ainsi que les relevés et les plans (effectués en 2015) du bateau MARIS-STELLA, aujourd'hui détruit et en cours de désinscription, ont permis de garder les traces de la construction de ce bac ostréicole, réalisé en 1967 au Château-d'Oléron.

Une collection en évolution

Les derniers spécimens de navires de la Nouvelle-Aquitaine qui constituent la chaîne des activités de pêche traditionnelle sur le littoral sont aujourd’hui identifiés et protégés.

La collection de navires de plaisance dénommée "petite plaisance" du Musée maritime de La Rochelle vient de rejoindre cet ensemble : les 41 bateaux qui la compose ont été inscrits au titre des Monuments historiques le 6 février 2018. Cette collection unique en France illustre la démocratisation et l'essor de la plaisance de 1912 à 1962, ainsi que les évolutions technologiques qui les ont rendus possibles.

Une grande majorité des bateaux sont à ce jour liés à la Charente-Maritime et à l'expérience réalisée en ex-Poitou-Charentes. Onze sont en Gironde et quatre en Pyrénées-Atlantiques. La poursuite de la politique en faveur du patrimoine navigant sur tout le territoire néo-aquitain permettra de compléter la flottille d’aujourd’hui.

L'exposition "Bateaux protégés au titre des monuments historiques en Nouvelle-Aquitaine", 2018, télécharger le pdf, nouvelle fenêtre

Auteur : Philippe Tijou, ingénieur du patrimoine chargé de mission pour le patrimoine maritime et fluvial, DRAC Nouvelle-Aquitaine, mai 2017 - revu en septembre 2018.

Drac Nouvelle-Aquitaine, nouvelle fenêtre


Voir